Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Enable restera à l’entraînement en 2018

Courses / 04.10.2017

Enable restera à l’entraînement en 2018

D’après nos informations, Enable (Nathaniel), la championne du prince Khalid Abdullah, lauréate du dernier Qatar Prix de l’Arc de Triomphe et de quatre autres Grs1, restera à l’entraînement l’an prochain. Tout son entourage a en effet émis un avis positif sur cette hypothèse souhaitée par tous. Il ne manque plus, à cette heure, que le go final du prince Khalid Abdullah lui-même. Mais sa décision ne fait plus de doute…

Une question de sportivité. Quelque temps après son succès à Chantilly, on sentait déjà John Gosden très tenté par une campagne à 4ans. L’entraîneur avait expliqué que courir une nouvelle fois la pouliche cette année serait une erreur, mais avait suggéré que tenter un deuxième Arc, dans un hippodrome flambant neuf, était très envisageable. On se souvient de ses paroles dans la série "This is My Arc" (cliquez ici pour la voir), au sujet de la victoire de Golden Horn (Cape Cross) lors de la dernière édition de l'Arc, courue à Longchamp dans son ancienne configuration. « C’était très satisfaisant pour moi de remporter le dernier Arc disputé dans l’ancien Longchamp. Vous étiez déjà tous partis dans le rond de présentation et je vous ai suivis, pensant à tous ces grands champions qui ont fait le même chemin à côté de ces tribunes impressionnantes pour rejoindre le rond de présentation… » On imagine aisément que gagner le premier Arc de ParisLongchamp aurait une signification spéciale pour lui…

Quant au prince Khalid Abdullah, on connaît sa sportivité. Il avait gardé Frankel (Galileo) à l’entraînement à 4ans alors que le crack n’avait plus grand chose à prouver. Arrogate (Unbridled’s Song) aurait pu partir au haras après sa victoire dans la Breeders’ Cup Classic… Ces deux exemples ne sont pas des cas isolés… Nebraska Tornado (Storm Cat) avait fait campagne à 4ans, New Bay (Dubawi) également…

Mieux qu’Ardan ? Enable aura donc l’occasion, l’an prochain, d’entrer dans l’histoire en tentant de devenir le premier cheval à remporter deux Arcs de Triomphe sur deux hippodromes différents (en l’occurrence Chantilly et ParisLongchamp). Cet exploit a déjà été tenté en 1945 par le représentant de Marcel Boussac Ardan (Pharis) : en 1944, il avait remporté l’Arc au Tremblay, où la course avait été déplacée car Longchamp était occupé par les Allemands… et en 1945, il a terminé 2e de l’Arc revenu au Bois de Boulogne, battu par Nikellora (Vatellor) !