Les étalonniers se mobilisent contre un retour au taux unique de prime éleveur

Élevage / 26.10.2017

Les étalonniers se mobilisent contre un retour au taux unique de prime éleveur

Les étalonniers et la Commission étalonniers de la Fédération des éleveurs ont rédigé une lettre adressée au président de France Galop, en vue de la prochaine réunion du C.A. de lundi 30, que nous publions en intégralité. Une pétition a également été lancée sur ce sujet afin de recenser le nombre de personnes soutenant cette initiative, dont voici le lien :

https://www.change.org/p/france-galop-soutenir-les-%C3%A9talons-stationn%C3%A9s-en-france?recruiter=818274859&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition

Depuis cet envoi, Édouard de Rothschild a accepté de rencontrer les étalonniers ce week-end.

« Deauville, le 24 octobre 2017

Objet : retour au taux unique de primes d’élevage

Monsieur le Président,

Nous, étalonniers installés en France ayant investi dans des étalons, des structures et créé des emplois, sur les bases de la règlementation actuelle, avons appris récemment dans la presse que France Galop avait présenté au Conseil d’administration et au Comité plusieurs mesures de réformes annoncées dans le cadre d’un plan d’économie.

Nous sommes conscients de la nécessité d’adapter les encouragements au contexte actuel et sommes prêts, en tant qu’étalonniers, à faire des efforts.

Néanmoins, la mesure annoncée d’une augmentation des primes pour les étalons étrangers, supprimant ainsi le soutien à l’élevage français et aux étalons stationnés en France, nous a stupéfaits.

La réglementation actuelle de 15 % pour les étalons français et 10 % pour les étrangers a suscité un intérêt certain pour les éleveurs français et pour les étrangers attirés par une différence de taux pour un cheval conçu en France.

Ce projet, présenté dans le contexte d’un plan d’économie pour France Galop, va générer des pertes financières pour notre société-mère, pour les étalonniers et les éleveurs français.

Combien cette mesure va-t-elle coûter ? Combien France Galop a-t-elle budgété pour cette augmentation de prime étalon étranger ? Où France Galop peut-elle trouver l’argent nécessaire? Va-t-on demander aux éleveurs et propriétaires en France de payer la facture ? Le financement d’une augmentation des primes pour les étalons étrangers nous semble inapproprié dans le contexte économique actuel.

Pourquoi engager un débat politique dans de telles circonstances ? Quelle urgence motive-t-elle cette orientation politique de France Galop et d’autres associations ? Nous estimons que cette discussion doit se limiter à un caractère économique et non politique.

France Galop, Société d’encouragement des courses et de l’élevage de pur-sang français, a pour rôle de soutenir les acteurs des courses et de l’élevage et de faire la promotion du savoir-faire français auprès des investisseurs étrangers.

France Galop ne peut se permettre de supprimer une telle mesure d’encouragement à l’élevage français.

Au regard de la politique actuelle du gouvernement, il serait de mauvais augure que la société-mère du Galop souhaite supprimer une mesure qui représentait un soutien important pour des entreprises françaises.

Notre démarche envers vous est d’engager un dialogue transparent afin de pouvoir évoquer clairement nos arguments et d’étudier ensemble l’impact de la mesure visée. Ainsi, nous vous demandons de recevoir des représentants de notre profession au siège de France Galop avant la prochaine présentation au Conseil d’administration du 30 octobre.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations distinguées. »

Les étalonniers de France et la Commission étalonniers de la Fédération des éleveurs du Galop

Julian Ince, président de la Commission étalonniers

Cosignataires :

Docteur Yves Frémiot - Haras d’Ayguemorte

M. Benoît Jeffroy - Haras de Bouquetot

M. Jacques Cyprès - Haras de Cercy

Mme Anne-Sophie Bernier - Haras du Chêne Vert

M. Jérôme Delaunay - Haras de la Courlais

M. Nicolas de Chambure - Haras d’Étreham

M. Alain Chopard - Haras des Faunes

M. Thierry Abadie - Haras des Fontaines

M. Éric Lhermite - Haras de Grandcamp

M. Franck Lamy & M. Christophe Berthelot - Haras du Grand Chesnaie

M. Alain Régnier - Haras de la Haie Neuve

M. Pascal Noue - Haras de la Hêtraie

M. Anthony Baudoin - Haras du Hoguenet

M. Bertrand Gouin - Haras de Lonray

M. Sylvain Vidal & M. Mathieu Alex - Haras de Montfort & Préaux

M. & Mme Henri Devin - Haras du Mesnil

Mme Aliette Forien - Haras de Montaigu

Mme Catherine de Lartigue - Sorelis Haras de Pau Gelos

M. Patrick Chedeville - Haras du Petit Tellier

Mme Christiane Head-Maarek - Haras du Quesnay

M. & Mme Pierre de La Guillonnière - Haras de la Rousselière & du Lion

M. Antoine de Talhouët-Roy - Haras des Sablonnets

Mme Larissa Kneip - Haras de Saint-Arnoult

M. & Mme Thierry Dalla Longa - Haras de Saint-Vincent

M. Roger-Yves Simon - Haras du Saz

M. Bernhard Wenger - Haras du Taillis

M. Niccolò Riva - Haras du Thenney

M. & Mme Roland Monnier - Haras de Victot