Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La Fiah confirme ses engagements en termes de lutte anti-dopage

Institution / Ventes / 12.10.2017

La Fiah confirme ses engagements en termes de lutte anti-dopage

La Fédération internationale des autorités des courses hippiques (Fiah) vient de confirmer son engagement envers une politique anti-dopage stricte et a autorisé le président de la Fiah à travailler directement avec les différentes juridictions des courses pour accentuer l’importance de la mise en place de cette politique. Louis Romanet, président de la Fiah, a déclaré : « La Fédération s’est engagée à appliquer une politique anti-dopage stricte depuis ses débuts. Cela fait partie de notre ADN. Le dopage détruit tout ce que nous mettons en place envers l’intégrité des courses, le bien-être des chevaux, la sécurité des jockeys et le développement de lignées saines chez les pur-sang. »

L’article 6e de la convention internationale de la Fiah cite les substances interdites ainsi que les examens requis pour les chevaux sortis de l’entraînement. Louis Romanet a ajouté : « Je me réjouis de pouvoir discuter de ce sujet avec les différentes autorités hippiques pour renforcer l’importance de l’application de ces éléments de la convention internationale. »

Le conseil exécutif a demandé à l’organisation de la Breeders’ Cup de tester des partants potentiels des épreuves, qui auront lieu les 3 et 4 novembre à Del Mar. Ces protocoles sont conformes aux restrictions précisées dans l’Article 6e quant à l’utilisation de stéroïdes anabolisants et autres substances prohibées. Louis Romanet a dit : « Je félicite les organisateurs de la Breeders’ Cup pour avoir présenté les restrictions citées dans cet article et faire des examens hors compétition. Je soutiendrai les commissions des courses en Amérique du Nord dans cette voie. »

Les chevaux qui ont été disqualifiés pour avoir violé les principes énoncés dans l’article 6e, seront par ailleurs exclus du classement Longines des meilleurs chevaux de course dans le monde. Enfin, la Fiah a félicité les récentes nominations de cinq laboratoires de référence de la Fédération (Australie, Racing Analytical Services Limited ; France, Laboratoire des courses hippiques ; Grande-Bretagne, LGC Group, Sport & Specialised Analytical Services ; Hongkong, Hong Kong Jockey Club Racing Laboratory ; États-Unis, Kenneth L. Maddy Equine Analytical Chemistry Laboratory, Université de Californie à Davis). Louis Romanet a ajouté : « Il existe d’autres laboratoires avec qui nous travaillerons mais je souhaite que les courses les plus importantes et ayant un plus haut rating soient testées sous contrôle des laboratoires de référence, les Grs1 étant la priorité. »