FRENCH ARABIAN BREEDERS’ CHALLENGE-POULICHES – CHEIKH ZAYED BIN SULTAN AL NAHYAN (Gr2 PA) - Les trois premières places pour les pouliches du cheikh Mansour

Courses / 27.10.2017

FRENCH ARABIAN BREEDERS’ CHALLENGE-POULICHES – CHEIKH ZAYED BIN SULTAN AL NAHYAN (Gr2 PA) - Les trois premières places pour les pouliches du cheikh Mansour

TOULOUSE, JEUDI

 

FRENCH ARABIAN BREEDERS’ CHALLENGE-POULICHES – CHEIKH ZAYED BIN SULTAN AL NAHYAN (Gr2 PA)

Les trois premières places pour les pouliches du cheikh Mansour

Najah (Munjiz) a remporté l’édition 2017 du French Arabian Breeders’ Challenge pour Pouliches – Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan (Gr2 PA). Elle devance la favorite Joudh (Mahabb) et Wadeeaa (Mahabb). Le podium est à 100 % composé d’élèves et de représentantes du cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan. Son élevage confirme encore une fois sa capacité à produire des 3ans de tout premier plan.

 

Avec la manière. Déjà lauréate du Prix Razzi III (Gr3 PA) pour ses débuts en compétition, la pensionnaire de Frédéric Sanchez a ajouté un nouveau Groupe PA à son palmarès. Rapidement placée à la pointe du combat, Najah est repartie de plus belle dans la ligne droite finale. Avec trois longueurs d’avance, elle s’est imposée à la manière des forts. Joudh, longtemps en dedans, est venu décrocher la deuxième place sans faire illusion. Wadeeaa arrache la troisième place tout à la fin, face à Ajaayib (Mahabb).

 

Pas une surprise. Racing manager de Yas Horse Racing, Martial Boisseuil nous a confié : « C’est très bien pour l’élevage. Je m’y attendais, mais je ne savais pas dans quel ordre. Wadeeaa n’avait encore jamais lutté. Elle battait à chaque fois des lots pas extraordinaires, mais avec une grande facilité. On ne savait pas si elle tenait la distance et elle nous prouve qu’elle tient. Elle a mis un bon coup de reins à la fin et aurait même pu finir deuxième. Joudh a beaucoup couru cette saison. Il n’y a rien à dire. Elle était un peu émoussée aujourd’hui et son jockey m’a dit qu’il savait qu’il ne gagnerait pas à l’entrée de la ligne droite. Enfin, Najah avait été malheureuse à Bordeaux-Le Bouscat où son jockey Jean-Bernard Eyquem avait été mal inspiré tandis que, récemment à Saint-Cloud, elle avait été victime d’une course cadenassée par une autre jument qui est à nous et n’avait pu s’exprimer. Elle a bien respiré et a gagné facilement, car elle est moins usée que les autres et a plus de métier. Mais si on refait la course dans quelques mois, le résultat pourrait être différent. »

 

La sœur de Salaamah. Najah est une fille de Dahwa (Tidjani), lauréate du Prix de l’Élevage (Gr2 PA). C’est une sœur utérine de la bonne Salaamah (Njewman), victorieuse de trois courses à l’âge de 3ans dont les Emirates Equestrian Federation International Stakes (Gr1 PA) à Newbury mais aussi d’Aryaan (Kesberoy), la mère de Naseem (Mahabb), vainqueur du HH The President Cup (Gr1 PA) et du Maktoum Challenge Round 1 (Gr1 PA). Najah est la propre sœur de deux poulains entraînés par Frédéric Sanchez, Bandar, lauréat de deux courses et troisième du Qatar Derby des pur-sang arabes de 4ans (Gr1 PA) ainsi que Thabit, vainqueur de quatre courses dont la Coupe du Sud-Ouest des pur-sang arabes (Gr3 PA). Tous ces chevaux ont porté les couleurs de la casaque du cheikh Mansour.