Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GRAND CRITÉRIUM DE BORDEAUX - PRIX DU HONG KONG JOCKEY CLUB (L) - Armoricaine prend sa revanche sur Patascoy

Courses / 10.10.2017

GRAND CRITÉRIUM DE BORDEAUX - PRIX DU HONG KONG JOCKEY CLUB (L) - Armoricaine prend sa revanche sur Patascoy

BORDEAUX LE BOUSCAT, MARDI

 

Battue d’un quart de longueur par Patascoy (Wootton Bassett) dans une Classe 1 à Toulouse, Armoricaine (Kendargent) a pris sa revanche dans le Grand Critérium de Bordeaux - Prix du Hong Kong Jockey Club (L), ce mardi. Vite en tête, elle a animé l’épreuve à un train modéré. En démarrant la première, elle a créé la différence à l’entrée de la ligne droite avant de marquer un peu le pas. La pensionnaire de Christophe Ferland a trouvé les 1.600m longs, mais a su trouver les ressources pour résister au retour de trois chevaux qui terminent dans un mouchoir de poche : Yayajonh (Muhaymin), deuxième, Patascoy, troisième et Mister Jo (High Chaparral), quatrième. Les écarts à l’arrivée, pour les quatre premières places, parlent d’eux-mêmes : encolure, nez et nez. Il faudra revoir le cinquième, Magic Bibou (Panis), qui a fait preuve d’immaturité.

 

Douée mais limitée en tenue. Christophe Ferland, l’entraîneur de la lauréate, a déclaré au micro d’Equidia : « Elle avait besoin de courir en ayant toutes ses aises car elle est délicate, avec une grande action. Sa cavalière fait un travail exceptionnel à l’entraînement. Elle est limitée en tenue et le prouve aujourd’hui. Armoricaine est capable de tenir 1.600m mais pas 2.000m. C’est donc plutôt une bonne chose d’avoir couru cette Listed plutôt que le Prix de Condé (Gr3, 1.800m), ce samedi à Chantilly. Je l’ai toujours estimée et elle nous le rend bien aujourd’hui. Sa mère étant morte, il était important qu’elle décroche son black type. Mais avant d’entrer au haras, elle va courir à 3ans. »

Les progrès de Yayajonh. Yayajonh échoue de peu pour sa troisième tentative à ce niveau. Son entraîneur, Jane Soubagné, nous a confié : « Nous sommes très satisfaits car nous l’avons toujours beaucoup estimé. À Vichy [6e du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles, ndlr] cela ne s'était pas très bien passé et à Maisons-Laffitte [5e du Prix Saraca, ndlr], c'était la première fois qu'il courait en ligne droite, si bien que nous étions contents. Yayajonh était bien rentré de cette course. Il se comporte très bien aujourd'hui sur le mile. Nous allons attendre de voir comment il récupère. »

Patascoy à revoir en 2018. Xavier Thomas-Demeaulte, l’entraîneur du troisième, Patascoy, nous a expliqué : « Il a bien tenu sa partie, après un bon parcours, mais a été un peu pris de vitesse à l’entrée de la ligne droite. Il termine très bien, comme un poulain courageux qui a besoin de plus de distance. À présent, nous allons le préserver pour 2018 car nous pensons qu’il va devenir un bon 3ans. Patascoy a de la marge. Aujourd’hui, il était un peu défait physiquement. Il s’est vite retrouvé à la pointe du combat, alors qu’il préfère venir sur les chevaux. » Le favori, Mister Jo, ne démérite pas en décrochant la quatrième place après avoir progressé à l’extérieur.

La famille d’Américain. Élevée par Wertheimer & Frère, Armoricaine est une fille de Kendargent, étalon au haras de Colleville, dont il est le 39e black type. Elle est le premier produit de sa mère, Last Born (Monsun), quatrième du Prix Vicomtesse Vigier (Gr2) et trois fois placée de Listed. Deuxième mère d’Armoricaine, America (Arazi) a été un espoir classique en son temps. Elle a gagné les Prix de Malleret (Gr2) et Vanteaux (Gr3). Au haras, elle a donné Américain (Dynaformer), vainqueur de la Melbourne Cup (Gr1) et étalon, et deux chevaux black types, Spycrawler (Red Ransom), disparu avant d’avoir pu montrer l’étendue de ses moyens, et Amarak (War Chant).

 

   Kenmare
  Kendor 
   Belle Mécène
 Kendargent  
   Linamix
  Pax Bella 
   Palavera
ARMORICAINE (F2)   
   Königsstühl
  Monsun 
   Mosella
 Last Born  
   Arazi
  America 
   Green Rosy