Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le PMU confirme son retour à la croissance

Institution / Ventes / 18.10.2017

Le PMU confirme son retour à la croissance

Au 30 septembre 2017, le PMU enregistre une progression des enjeux globaux de 2,5  % à 7,344 milliards d’euros et une hausse de son produit brut des jeux total de 0,3  % à 1,802 milliard d’euros. Le retour de la croissance observé au premier semestre s’est confirmé sur les trois derniers mois. Xavier Hürstel, président-directeur général du PMU, a déclaré : « Les choix stratégiques opérés depuis deux ans portent leurs fruits même si les efforts doivent se poursuivre. Il n’y a pas de fatalité, la décroissance de la filière hippique peut s’inverser. Tous les acteurs doivent marcher dans le même sens pour mettre en œuvre cette stratégie de relance. Par ailleurs, la solidité du PMU constitue une assise forte dans un contexte de recomposition potentielle du marché français des jeux. En effet, si des mouvements capitalistiques ou d’organisation devaient intervenir, le PMU saura être au rendez-vous. »

L’activité hippique est en hausse. Cette reprise s’observe sur le marché hippique en France (+ 1,2 % d’enjeux). Dans le réseau de points de vente l’activité est stabilisée. Les enjeux hippiques globaux s’élèvent à 6,718 milliards d’euros au 30 septembre (+ 2,7 %). Le produit brut des paris hippiques progresse de 0,5 % sur les neuf premiers mois de l’année, à 1,758 milliard d’euros. Dans un communiqué, le PMU annonce : « Le plan PMU 2020.1 est fortement engagé et les premiers résultats bénéfiques se font sentir. Associés au plan de performance engagé depuis 2016 et à la stricte maîtrise des charges d’exploitation, ils permettent de confirmer les engagements de résultat net entièrement reversé à la filière hippique. » Après 5 mois d’activité, le Simple Jackpot se stabilise entre 6 % et 7 % des enjeux simple. Les paris par SMS totalisent, fin septembre, 66 millions d’euros d’enjeux cumulés. Les paris hippiques online retrouvent une croissance importante (+ 7 %), sous l’effet conjugué de nouveaux produits, du programme de fidélité et d’évolution du site. En septembre, le PMU a lancé  sa nouvelle marque fille "hipigo by PMU", destinée à conquérir les joueurs en ligne qui ne parient pas sur les courses.

Baisse des paris sportifs et progression de l’international. Dans un communiqué, le PMU explique : « Le développement international est devenu un pilier de croissance. Les paris en masse commune à l’étranger totalisent 858 millions d’euros au 30 septembre (+ 14,3 %). L’Allemagne, l’Afrique du Sud, la Norvège et les Pays-Bas enregistrent les plus fortes hausses. Fin septembre, l’activité internationale représente près de 13 % de l’activité hippique totale. » Les enjeux sur les paris sportifs s’élèvent à 201 millions d’euros au 30 septembre (- 5,7 %), avec une référence défavorable (Euro2016 de football). Le produit brut des jeux est en recul à 31,6 millions d’euros (- 8,2 %). Les enjeux sur le poker sont en hausse de 3,7 % à 425 millions d’euros, pour un produit brut des jeux en progression de 5,2 % à 11,9 millions d’euros.

Alain Resplandy-Bernard, pdg à titre transitoire. Après la départ de Xavier Hürstel, président-directeur général, pour le groupe Sopra Steria, Alain Resplandy-Bernard, directeur général délégué exercera les fonctions de président-directeur général à titre transitoire, pour une durée de six mois maximum, jusqu’à la nomination d’un nouveau PDG. Durant cette période, l’entreprise poursuivra la mise en œuvre du plan stratégique et des projets en cours de développement.