Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX EMILIUS - L’Amour du Risk, le premier vainqueur de No Risk at All pour Jean-Paul Gallorini

Courses / 27.10.2017

PRIX EMILIUS - L’Amour du Risk, le premier vainqueur de No Risk at All pour Jean-Paul Gallorini

AUTEUIL, VENDREDI

 

PRIX EMILIUS

L’Amour du Risk, le premier vainqueur de No Risk at All pour Jean-Paul Gallorini

Le Prix Emilius est souvent une bonne épreuve qui sacre certaines années un poulain de Groupe. Pour l’édition 2017, il y avait plusieurs chevaux nés pour sauter inscrits dans cette course. Après 3.600m d’efforts, c’est L’Amour du Risk (No Risk at All) qui l’a emporté à la cote de 20/1, causant une surprise. Il est ainsi devenu le premier lauréat de No Risk at All entraîné par Jean-Paul Gallorini. Le poulain d’Alexandrine Berger a pris les devants de l’épreuve dès le départ. Un peu hésitant sur ses premières haies, il a mieux sauté ensuite. À l’entrée de la ligne droite, Unexcepted (Anzillero), frère de Great Field (Great Pretender), s’est rapproché librement à hauteur de L’Amour du Risk et il semblait avoir la course à sa merci. Entre les deux dernières haies, la lutte pour la victoire était circonscrite entre ces deux poulains. Mais December (Noroit), le frère de Brut Impérial (Le Fou), a regagné du terrain à ce moment du parcours. Sur le plat, le petit et courageux L’Amour du Risk a repoussé sûrement Unexcepted au prix d’un bon coup de reins. Il s’est imposé devant December, Unexcepted et Karl Emmanuel (Martaline), toujours vu parmi les premiers. Le favori All Rounder (Spanish Moon) a terminé neuvième. Fautif à la première haie de la ligne d’en face, il n’a pu refaire du terrain dans la ligne droite.

 

Un travail familial. Entraîneur, propriétaire et éleveur du poulain, mais aussi mentor de No Risk at All à l’époque, qui est devenu son étalon, Jean-Paul Gallorini nous a dit : « Ce succès est le fruit d’un travail familial. L’Amour du Risk m’a offert ma première victoire avec un produit de No Risk at All, notre étalon. Il n’a pas dépensé d’énergie dans le parcours. J’avais dit à son jockey d’être à la commande sur la haie d’essai, car c’est un débutant et il est important d’être vigilant. Il a de la qualité. En débutant en plat, il avait fini deuxième de mon pensionnaire Nil Dream (Dream Well). Ce sont deux poulains qui se valent. C’est un petit cheval, mais il ne suffit pas d’être grand pour être bon. Nous allons certainement aller à Cagnes avec lui. Je ne suis pas surpris, mais plutôt très heureux de la façon avec laquelle il s’est imposé face à des chevaux qui ont l’expérience qu’il n’a pas»

 

December, la très bonne note de la course. December a sauté fort en début de parcours. Il a galopé en dernière position avant de gagner des rangs dans le tournant final et la ligne droite. Sur le plat, il a bien prolongé son effort pour se classer prometteur deuxième.

 

La famille d’un vainqueur de Groupe à Auteuil. Élevé par Alexandrine Berger et César Gallorini Berger, L’Amour du Risk est un fils de No Risk at All, étalon au haras de Montaigu, et de Lamaya (Azamour), placée en plat. C’est le frère de Lunaya (Voix du Nord), gagnante de cinq courses en obstacle. Et le neveu de Loresho (Halling), vainqueur du Prix de Reux (Gr3) et troisième du Grand Prix de Deauville (Gr2). C’est la famille de Yankee Hill (Muhtathir), lauréat du Prix Pierre de Lassus (Gr3) 2013.

 

   Take Risks
  My Risk 
   Miss Pat
 No Risk at All  
   Simply Great
  Newness 
   Néoménie
L’AMOUR DU RISK (H3)   
   Night Shift
  Azamour 
   Asmara
 Lamaya  
   Gulch
  Luna Gulch 
   Luna Mareza