Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX ISONOMY (L) - Wootton , droit vers les classiques

Courses / 19.10.2017

PRIX ISONOMY (L) - Wootton , droit vers les classiques

DEAUVILLE, JEUDI

 

Wootton (Wootton Bassett) avait laissé une folle impression pour ses débuts en août, à Deauville, dans le Prix de Montaigu (Inédits). Folle impression, car le poulain avait laissé à six longueurs son suivant immédiat, Act of Gold (Camelot), mais en traversant la piste. Pour sa deuxième sortie, dans ce Prix Isonomy (L), le poulain, qui inaugurait la casaque Godolphin, a eu un comportement exemplaire. Il a galopé en quatrième position dans une course rythmée sous l’impulsion des anglais Pastamakesufaster (Multiplex) et Alba Power (Fast Company). À l’entrée de la ligne droite, Wootton allait manifestement au-dessus des autres, et quand Mickael Barzalona lui a demandé de s’allonger à 200m, il a parfaitement répondu. Il a même remis un coup d’accélérateur à 100m du disque, après avoir changé de jambes. Sanction : 5 longueurs devant Alternative Fact (Dalakhani), venu à la corde et qui a résisté d’une encolure au bon effort de l’attentiste African Sky (Shamardal). Après les débuts du poulain, nous avions préféré attendre sa deuxième course pour mieux juger son tempérament et lui décerner une JDG Rising Star. Il la mérite amplement sur ce qu’il a fait ce jeudi !

 

Un poulain qui devrait évoluer physiquement dans l’hiver. Henri-Alex Pantall était soulagé après la course : « Il y avait un peu de pression, car il n’avait pas couru depuis deux mois et on pouvait se demander s’il avait assez de travail. Le jour de ses débuts, on aurait pu croire qu’il avait fait une telle performance sous l’effet du stress. J’étais donc très satisfait de le voir très calme aujourd’hui. Il a eu une bonne leçon, il est allé bien droit. Il a eu un très beau passage et a même donné une seconde accélération après avoir changé de jambes… Il est encore immature physiquement, encore un peu rond, et il a besoin de se faire. Son entourage va décider quelle sera la suite de son programme, mais c’est bien entendu un espoir classique pour l’an prochain. Je pense d’ailleurs qu’il pourra aller sur plus long. »

Un joli cadeau d’anniversaire. Wootton avait débuté sous les couleurs de son éleveur, le haras de Quétiéville, avant d’être vendu à Godolphin. Olivier Fouchet, le responsable du haras qui fêtait ce jour son anniversaire, nous a appris : « Je suis arrivé au haras en 2014 et il fait donc partie des premiers chevaux dont je me suis occupé ! Sa mère, American Nizzy, fut une bonne jument de course. Elle a un yearling par Sommerabend, un foal par Dabirsim, et elle est pleine de Galiway. Nous avons 21 poulinières sur le haras. M. Sels élève avant tout pour se faire plaisir. Nous avons connu une certaine réussite avec des chevaux comme Max Dynamite ou American Devil, désormais étalon au haras de Grandcamp, et dont nous avons de beaux yearlings. »

Un fils de la bonne American Nizzy. Élevé au haras de Quétiéville, Wootton est un fils de Wootton Bassett, étalon au haras d’Étreham, et d’American Nizzy (American Post), qui fut notamment troisième du Prix du Calvados - Haras des Capucines (Gr3) sous l’entraînement d’Yves de Nicolaÿ. Wootton est le meilleur produit d’American Nizzy jusqu’à présent, et son seul vainqueur. La jument a donc un yearling de Sommerabend et un foal de Dabirsim. La troisième mère de Wootton, Quittance (Riverman), avait gagné le Prix Isola Bella (L).

   Zafonic
  Iffraaj 
   Pastorale
 Wootton Bassett  
   Primo Dominie
  Balladonia 
   Susuehanna Days
WOOTTON  (M2)   
   Bering
  American Post 
   Wells Fargo
 American Nizzy  
   Woodman
  Quietude 
   Quittance

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 41’’45

1.000m à 600m : 25’’28

600m à 400m : 12’’11

400m à 200m : 11’’25

200m à l’arrivée : 11’’88

Temps total : 1’41’’97