Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX JEAN-FRANÇOIS BERNARD (MAIDEN) - Autretot, compliqué mais doué

Courses / 10.10.2017

PRIX JEAN-FRANÇOIS BERNARD (MAIDEN) - Autretot, compliqué mais doué

BORDEAUX-LE BOUSCAT, MARDI

 

Autretot (Youmzain) s’est imposé de deux longueurs dans le Prix Jean-François Bernard, un maiden de 1.900m sur un terrain annoncé bon-souple, mais sûrement plus collant en réalité. Cet écart à l’arrivée n’est pourtant pas représentatif de sa supériorité. Le représentant de Gérard Augustin-Normand, de Sylvain Vidal et d'Élisabeth Vidal a fait quelques facéties derrière les boîtes. Rappelé à l’ordre par Jean-Bernard Eyquem, il s’est ensuite montré tendu et brillant en début de parcours. Puis il a galopé au cœur d’un peloton emmené par Via Cappella (Dream Ahead). Dans la ligne droite, Autretot a nettement créé la différence. Simplement sollicité aux bras, il s’impose en toute décontraction, sous 58 kilos. Chocolat Day (Rajsaman), qui portait 53,5 kilos, est deuxième à deux longueurs. Bye Bye Black Bird (Air Chief Marshal) se classe troisième à moins d’une longueur.

Un poulain à suivre pour 2018. Après la victoire de son pensionnaire, Jean-Claude Rouget nous a confié : « C’est un cheval joueur. Le fait d’avoir été remis à sa place pour rentrer dans sa boîte l’a un peu tendu. Il a ensuite tiré pendant 500 ou 600m. Je pensais que ça allait réduire à néant ses chances. Mais il s’est bien détendu, dans le tournant et dans la descente. Cela prouve qu’il est très bon mais aussi qu’il est très immature. Il sera certainement un bon 3ans. Je ne sais pas encore s’il va recourir une fois cette année. Peut-être que je le ferai pour l’endurcir et lui donner du métier. » Le Palois a ensuite précisé : « Je l'estime très bon. Dans l'ensemble ils n'ont pas fini vite, mais le terrain est collant et 1.900m, c'est long pour des 2ans. Il devrait faire partie de mes bons poulains sur la distance à 3ans. » Après avoir refusé de rentrer dans les boîtes à La Teste-de-Buch, Autretot s’est ensuite classé quatrième du Prix de Montaigu à Deauville. Cette édition était remportée par le brillant Wootton (Wootton Bassett) qui a ensuite été acquis par Godolphin. Autretot a sans doute un vrai moteur, mais il faut qu’il apprenne à se canaliser.

Né pour tenir. Autretot a été élevé au haras de Montfort & Préaux. C’est un fils de Youmzain (Sinndar), étalon au haras du Quesnay, qui fut un très bon cheval de 2.400m de 3ans à 7ans. Sa mère, Great Queen (King’s Best), n’a pas couru et Autretot est son premier produit. Elle a ensuite donné un mâle par Rajsaman (Linamix) et a été saillie par Le Havre (Noverre) en 2017. Great Queen a été achetée pleine d’Autretot, en décembre 2014 à Arqana, pour 15.000 €, par Sylvain Vidal.

Hello Molly (Sillery), la deuxième mère, a donné trois gagnants, dont Hello Sunday (Poliglote), lauréat du Prix Quincey (Gr3). Il s’est aussi classé troisième des Pacific Classic Stakes (Gr1) et avait pris part à l’édition 2006 du Prix du Jockey Club (Gr1). Son propre frère, Hello Morning (Poliglote), avait décroché une proche deuxième place du Critérium International (Gr1).

Grand Lodge
Sinndar
Sinntara
Youmzain
Sadler’s Wells
Sadima
Anima
AUTRETOT (M2)
Kingmambo
King’s Best
Allegretta
Great Queen
Sillery
Hello Molly
Highest Martine