Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX PIOMARÈS - Magic Saint et Mozo Guapo confirment leur Finot

Courses / 03.10.2017

PRIX PIOMARÈS - Magic Saint et Mozo Guapo confirment leur Finot

AUTEUIL, MARDI

 

Les deux premiers des deux Prix Finot (L), Magic Saint (Saint des Saints) et Mozo Guapo (Roderic O’Connor), huit longueurs devant les autres. Voilà le verdict clair et limpide du Prix Piomarès. Mais la décision s’est jouée à peu de choses dans cette bonne course à conditions puisqu’ils n’ont été séparés que d’une tête.

Contraint de diriger les débats, Magic Saint a très bien sauté alors que Mozo Guapo évoluait en troisième position. Dans la ligne droite, les deux poulains se sont détachés. Même si Mozo Guapo a donné l’impression de pouvoir l’emporter après la dernière haie, Magic Saint est revenu l’attaquer et le dominer à la lutte. Le représentant de John-Dawson Cotton a donc confirmé la bonne impression que nous avait laissée son peloton du Prix Finot. Mais Mozo Guapo n’a pas à rougir d’être battu car il est tombé sur un bon élément, tardif et perfectible. Klassical Dream (Dream Well) a réalisé un beau dernier kilomètre pour se classer troisième. Le propre frère de Storm of Saintly (Saint des Saints), Storm del Santo (Saint des Saints) a galopé parmi les derniers et n’a jamais pu rentrer dans la course.

Jockey de Magic Saint, Kévin Nabet nous a déclaré : « J’ai eu peur en début de parcours car j’ai été obligé d’aller devant. Magic Saint ne demandait qu’à galoper. Or les ordres étaient d’attendre le plus tard possible pour aller devant… C’est plus un cheval tardif qu’un vrai 3ans. »

Le frère de Liberatore. Élevé par la Scea des Prairies, Sylviane Jeffroy et Philippe Cochard, Magic Saint a été acheté 90.000 € par Guillaume Macaire au haras de Castillon, lors de la vente d’automne Arqana. C’est un fils de Saint des Saints, étalon au haras d’Étreham, et de Magic Poline (Trempolino), gagnante de deux courses de haies à Pau et cinquième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). Il est donc le frère du bon Liberatore (Poliglote), troisième du Prix Aguado (Gr3) et vainqueur sur les haies d’Auteuil.

Deuxième mère de Magic Saint, Magic Play (Deploy) s’est imposée dans une course principale en plat en Belgique. C’est la grand-mère de la bonne Loulia (Cricket Ball), lauréate des Prix La Périchole, Edmond Barrachin et Orcada (Grs3) et du Prix Romati (Listed à l’époque) et deuxième du Prix Maurice Gillois (Gr1).