PRIX ROYAL-OAK (GR1) - Le 3ans Ice Breeze donne une leçon à ses aînés

Courses / 22.10.2017

PRIX ROYAL-OAK (GR1) - Le 3ans Ice Breeze donne une leçon à ses aînés

SAINT-CLOUD, DIMANCHE

 

Ice Breeze (Nayef) faisait partie des trois 3ans au départ de ce Prix Royal-Oak (Gr1). Le représentant de Juddmonte Farms s’est imposé facilement. La course a eu du rythme sous l’impulsion de Brandon Castle (Dylan Thomas), lequel a totalement cédé au bout de la ligne d’en face. Ice Breeze a eu une bonne course, parmi les premiers du peloton de chasse. Dans la ligne droite, il s’est montré courageux et lutteur pour résister à l’attaque de Vazirabad (Manduro), lequel a longuement patienté et s’incline d’une longueur un quart. Holdthasigreen (Hold that Tiger) est troisième à deux longueurs. Il faut compter huit longueurs pour retrouver le quatrième, Renneti (Irish Wells).

Un poulain en progrès. Ice Breeze réalise le doublé Qatar Prix Chaudenay (Gr2) & Prix Royal-Oak (Gr1). Le dernier cheval en date à l’avoir réalisé est Vazirabad. Un peu juste sur 2.400m au printemps, le 3ans de Juddmonte Farms s’est pleinement révélé sur plus long au second semestre, un peu comme l’avait fait son grand frère, Snow Sky (Nayef), en Angleterre, sous l’entraînement de Sir Michael Stoute.

Ice Breeze a les moyens de progresser encore un peu à 4ans et de devenir un bon stayer. Pascal Bary, son entraîneur, nous a dit : « Son propre frère a progressé à 4ans, c’est une famille qui vieillit bien. Ice Breeze a beaucoup couru cette année, c’est un poulain très dur, avec un bon mental. Il n’est pas allant et se déplace bien. »

L’entraîneur a ajouté : « C’est un très bon cheval et il est encore mieux sur cette distance que sur 2.400m. Il est courageux et généreux. Ice Breeze a eu une bonne course, c’est vrai, et il portait moins de poids que Vazirabad. Mais il a su revenir gagner après que Vazirabad lui a pris l’avantage. C’était aussi ce qu’il s’était passé dans le Chaudenay. »

Un futur à déterminer. Ice Breeze devrait bien faire à 4ans, mais la question est de savoir où. Après le Qatar Prix Chaudenay, Teddy Grimthorpe avait indiqué qu’il n’était pas impossible qu’Ice Breeze soit entraîné aux États-Unis. Le racing manager du prince Khalid Abdullah a indiqué ce dimanche : « Il faudra en discuter mais c’était une très belle performance ce dimanche, il s’est montré très dur. Nous avons eu droit à une belle bataille avec Vazirabad, qui est un très bon cheval. Le prince décidera de son futur. Nous avons de la chance d’avoir plusieurs options avec lui. »

Un Gr1 pour la dernière de la saison en France. Vincent Cheminaud a laissé éclater sa joie au passage du poteau et de retour aux balances. Le jockey décroche un Gr1 pour le dernier jour de sa saison française : il s’envole ce lundi pour le Japon. Dimanche prochain, il sera en selle sur Real Steel (Deep Impact), gagnant du Dubai Turf (Gr1), dans le Tenno Sho (Gr1). Vincent Cheminaud nous a dit : « C’est un poulain qui n’a fait que progresser tout au long de l’année, même s’il m’avait laissé sur ma faim dans le Grand Prix de Paris. J’ai eu une très bonne course aujourd’hui mais il s’est vraiment bien défendu. Il devrait bien évoluer. Je l’avais travaillé il y a quelques jours et j’étais confiant aujourd’hui. Je pars demain [lire lundi, ndlr] pour le Japon. Dans le Tenno Sho, je monte Real Steel, que je vais découvrir. J’ai la chance de monter de bons chevaux là-bas et j’y retourne avec plaisir. »

Vazirabad vers Dubaï. Vazirabad tentait un record dans ce Prix Royal-Oak : devenir le premier cheval à remporter ce Gr1 trois fois. Il lui faudra retenter sa chance l’an prochain. Comme dans le Qatar Prix du Cadran (Gr1), Vazirabad a eu tendance à pencher dans la ligne droite, comme s’il voulait aller chercher l’appui du rail. Il a lutté avec Ice Breeze, mais s’est arrêté dans les cinquante derniers mètres. Alain de Royer Dupré, son entraîneur, a analysé : « Il est tombé sur un jeune cheval, dont on savait qu'il était le poulain qu'il fallait battre. Vazirabad aussi avait gagné cette course à 3ans. Il court bien, il a pris un moment l'avantage et s'est arrêté. Ce n'est pas une contre-performance. Il devrait avoir le même programme que cette année et aller à Dubaï. »

Holdthasigreen à revoir l’an prochain. L’entourage d’Holdthasigreen peut être content de la performance du cheval, même s’il n’a rien pu faire face aux accélérations d’Ice Breeze et de Vazirabad. Holdthasigreen est un cheval très compliqué et Claude Le Lay, aidé par sa fille, a su trouver les clés pour en tirer le meilleur. Cette troisième place est encourageante pour l’avenir, même si Holdthasigreen doit encore apprendre à se poser.

Claude Le Lay nous a dit : « Nous sommes contents car deux choses ne me plaisaient pas avant le coup. Le terrain n’était pas assez profond pour le cheval et la corde à gauche ne lui convient pas très bien. Il a tendance à partir sur l'extérieur. Je reste très content. L’an prochain, son programme sera axé sur les mêmes courses, à moins que les Australiens nous invitent pour des épreuves sur les mêmes distances. Ils ont plusieurs courses à différentes périodes. Il n'a pas couru le Cadran car il est très caractériel. Il a couru le Darley Prix Kergorlay (Gr2) et le Qatar Prix Gladiateur (Gr3). Dans le Qatar Prix Gladiateur, il y a eu une réelle lutte avec Vazirabad et sept longueurs avec leurs poursuivants. J'ai voulu préserver sa fraîcheur et surtout son mental. Il n'a couru que dix-sept fois et nous avons eu du mal à l'amener jusqu'à ce niveau. Son jockey, Tony Piccone, m'a dit qu'il sent le cheval en progrès et cela va dans le bon sens. »

PEDIGREE WEATHERBYS

http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/10/Ice-Breeze.pdf

Le propre frère de Snow Sky. Élevé par Juddmonte Farms, Ice Breeze est un fils de Nayef et de Winter Silence (Dansili), troisième du Prix des Tourelles (L), lauréate sur 2.200m et 2.700m. Ice Breeze est le deuxième black type de sa mère, après Snow Sky (Nayef), quintuple lauréat, notamment des Hardwicke Stakes et de la Yorkshire Cup (Grs2), mais aussi troisième du St Leger (Gr1). La deuxième mère a donné cinq black types, dont Meteor Storm (Bigstone), gagnant du Manhattan Handicap (Gr1), et Polish Summer (Polish Precedent), lauréat du Dubai Sheema Classic (Gr1) et du Grand Prix de Deauville (Gr2), deux fois deuxième du Grand Prix de Saint-Cloud et deuxième du Hong Kong Vase (Grs1). C’est aussi la famille d’Ice Blue (Dansili), gagnant du Prix Greffulhe (Gr2), et de Raintrap (Rainbow Quest), lauréat du Prix Royal-Oak (Gr1) et du Prix Kergorlay (Gr2).

   Mr Prospector
  Gulch 
   Jameela
 Nayef  
   Bustino
  Height of Fashion 
   Highclere
ICE BREEZE (M3)   
   Danehill
  Dansili 
   Hasili
 Winter Silence  
   Rainbow Quest
  Hunt the Sun 
   Suntrap

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 2’17’’68

De 1.000m à 600m : 29’’78

De 600m à 400m : 12’’43

De 400m à 200m : 12’’57

De 200m à l’arrivée : 12’’94

Temps total : 3’25’’40