Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX THOMAS BRYON (GR3) - Sacred Life écrase la concurrence

Courses / 04.10.2017

PRIX THOMAS BRYON (GR3) - Sacred Life écrase la concurrence

SAINT-CLOUD, MERCREDI

 

Nous l’avons peut-être enfin trouvé, le meilleur 2ans français ! Bien sûr, il faut rester prudent, mais Sacred Life (Siyouni) a gagné le Prix Thomas Bryon (Gr3) comme un futur leader de sa génération. Le poulain de Jean-Louis Bouchard a produit l’éclair de classe des bons pour l’emporter. Posté dans le dos du Godolphin Aqabah (Exchange Rate) dans le parcours, il a dû changer de ligne à l’entrée de la ligne droite. Le passage entre Aqabah et High Dream Milena (Dabirsim) s’est refermé et Théo Bachelot a dû décaler Sacred Life complètement en dehors. Mais lorsque le fils de Siyouni a été bien en ligne, il a accéléré franchement pour déposer l’opposition. Il a passé le poteau avec six longueurs d’avance sur son dauphin, Alba Power (Fast Company). Après avoir débuté à Saint-Malo par une victoire, Sacred Life a surpris son entourage dans le bon sens et a confirmé à Deauville avant de rester invaincu à l’issue du Prix Thomas Bryon. Vu le style de sa victoire, il pourra réussir sur le mile dans le futur. En conclusion, c’est un nouveau postulant classique.

Direction le Critérium International. Stéphane Wattel était ému après la victoire de Sacred Life, prenant longuement dans ses bras Théo Bachelot après la pesée. Le professionnel deauvillais nous a déclaré : « Cela fait toujours plaisir de gagner un Groupe. Ce n’est pas simplement gagner un Groupe. Quand le poulain y ajoute la manière, c’est aussi espérer des lendemains qui chantent. S’il récupère bien, nous allons essayer de nous concentrer sur le Gr1 qui va se courir ici [Critérium International, ndlr]. Cela me paraît logique. Le cheval n’est pas démonstratif. Il est très harmonieux, mais il n’est pas très puissant. À chaque fois qu’on lui a demandé quelque chose, il a accéléré très fort. Et aujourd’hui, face à une autre opposition, il a accéléré de la même façon. Il était assez regardant au rond, mais il est surtout joueur. Il avait peut-être un peu trop de fraîcheur, mais dès que le cavalier est en selle, il est très sérieux. Il est plus facile lorsque l’on est dessus que lorsqu’on le tient en main. Sa victoire est impressionnante. C’est peut-être mon premier vrai bon ! »

Alba Power mieux avec un rythme français. L’anglais Alba Power a eu un très bon parcours et il a apprécié le rythme de course en France. Mais il n’a rien pu faire contre le vainqueur. Son jockey, Josephine Gordon, nous a dit : « C'est un beau cheval et nous l'estimons beaucoup. Il sera sûrement mieux sur une distance plus longue, et ils galopent un petit peu moins rapidement ici, donc il a bien voyagé. Lors de ses courses sur 1.400m chez nous, il peinait. Il devrait vraiment pouvoir courir sur plus long d'ici peu. Nous ne pouvions pas rattraper le gagnant qui m'a dépassée en faisant un sprint. Mais mon cheval a été courageux et a apprécié le terrain également. » L’allemand Julio (Exceed and Excel) a fait un bon effort pour se classer troisième devant Aqabah.

PEDIGREE COMPLET : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/10/SacredLife.pdf

Le neveu de Migwar. Sacred Life a été élevé par Viktor Timoshenko et Andriy Milovanov au haras du Quesnay. Acheté 50.000 € par Chantilly Bloodstock lors de la vente de yearlings d’août à Arqana, c’est un fils de Siyouni, étalon au haras de Bonneval. Sa mère, Knyazhna (Montjeu), n’a pas couru. Sacred Life est son premier produit. La jument est une sœur de Migwar (Sea the Stars), deuxième du Prix du Conseil de Paris et troisième du Qatar Prix Niel (Grs2). Il s’agit de la famille de l’étalon Rule of Law (Kingmambo), vainqueur du St Leger (Gr1) ainsi que des Great Voltigeur Stakes (Gr2). Il avait aussi terminé deuxième du Derby d’Epsom (Gr1).

Polar Falcon
Pivotal
Fearless Revival
Siyouni
Danehill
Sichilla
Slipstream Queen
SACRED LIFE (M2)
Sadler’s Wells
Montjeu
Floripedes
Knyazhna
Kingmambo
Katyusha
Crystal Crossing

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 26’’12

1.000m à 600m : 27’’94

600m à 400m : 11’’95

400m à 200m : 11’’84

200m à l’arrivée : 11’’97

Temps total : 1’29’’82