Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

QATAR PRIX DE L’ARC DE TRIOMPHE - LES BATTUS

Courses / 01.10.2017

QATAR PRIX DE L’ARC DE TRIOMPHE - LES BATTUS

 

Cloth of Stars simplement battu par une extraterrestre

Cloth of Stars (Sea the Stars) n’est pas le cheval le plus rapide à l’ouverture des stalles de départ et son entourage pouvait craindre qu’un mauvais départ lui coûte un bon classement dans ce Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Mais le cheval de Godolphin a réussi une très belle performance en se classant deuxième à l’issue d’une ligne droite dont il a le secret. Bien parti, il a vite été enveloppé par ses adversaires et s’est retrouvé au centre du peloton. À l’entrée de la ligne droite, il n’a pas eu le passage tout de suite, se retrouvant bloqué derrière Ulysses (Galileo). Puis, à 300m du but, son jockey, Mickaël Barzalona, a trouvé l’ouverture entre Ulysses et l’allemand Dschingis Secret (Soldier Hollow). Il a alors produit une longue accélération pour prendre la mesure d’Ulysses, à distance de la championne Enable (Nathaniel). Six fois lauréat de Groupe, dont le Prix Ganay (Gr1), et deuxième de l’Arc : Cloth of Stars est vraiment un cheval de rêve. Représentante de Godolphin, propriétaire de Cloth of Stars, Lisa-Jane Graffard nous a déclaré : « Cloth of Stars fait une superbe course. Il n'aurait pas pu battre la gagnante en ayant le passage plus tôt. Il a très bien fini. C'est un cheval attachant qui a son caractère mais surtout beaucoup de classe. La suite de sa carrière doit être étudiée. Une possibilité serait de lui donner du repos pour courir la Dubai Sheema Classic. »

Ulysses, un podium avec les États-Unis

Après avoir voyagé au milieu du peloton, Ulysses n’a pas pu suivre la future lauréate dans son envolée. Il a brièvement lutté pour la deuxième place avec Cloth of Stars. Mais ce dernier avait plus de ressources et le représentant de la famille Niarchos termine finalement à la troisième place, à un peu plus d’une longueur. Sir Michael Stoute, son entraîneur, nous a expliqué : « Il réalise une très bonne performance mais il est largement meilleur en bon terrain. Il suffit de regarder son action. Mais de toute manière, la pouliche est trop bonne pour lui. Nous envisageons de l'envoyer aux États-Unis pour la Breeder's Cup, car là-bas il aura ce type de terrain qu'il affectionne. Nous déciderons en fonction de la manière dont il revient de cette course. » En 2016, il s’est classé quatrième de la Longines Breeder’s Cup Turf. Avant l’Arc, il venait de laisser une très belle impression dans les Juddmonte International Stakes, en terrain souple. Ulysses s’était classé deuxième des King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1) d’Enable, en terrain très souple. Alan Cooper, qui manage les intérêts hippiques de la famille Niarchos, nous a confié : « C'est vraiment un super cheval. Il a très bien couru et ne nous laisse jamais tomber. Ulysses a grandi à Coolmore. Il est issu de la même famille que Cloth of Stars. Cette souche remonte à Northern Trick, sa troisième mère, qui était deuxième de l'Arc 1984. Elle avait été achetée yearling par monsieur Niarchos, avec François Boutin et Sir Philip Payne-Gallwey, mon prédécesseur. »

Order of St George, en cheval dur

Troisième en 2016, Order of St George (Galileo) a pris la quatrième place de ce Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Meilleur stayer d’Europe, le représentant des associés de Coolmore et de Lloyd Williams reste sur une promenade dans l’Irish St Leger (Gr1) et a fait une croix sur la Melbourne Cup (Gr1) pour participer à l’Arc. Voyageant parmi les premiers, le pensionnaire d’Aidan O’Brien est venu se caler contre le rail dans la phase finale. Mathieu Legars, représentant de Coolmore, nous a dit : « Nous sommes heureux de ce qu'a fait Order of St George. Il a un très gros cœur et l'a montré encore aujourd'hui. C'est un vrai stayer, il est encore présent et a fait une très bonne course. Enable est une vraie championne. » Il a fait dire à son entraîneur, Aidan O’Brien : « Je suis très content de la manière avec laquelle il a couru. Il aime le terrain souple et a bien tenu. De manière générale, je suis ravi de sa performance et de celle de mes autres chevaux dans la course. » L’entraîneur irlandais avait fait carton plein dans l’édition 2016 avec Found (Galileo), Highland Reel (Galileo) et Order of St George. Cette année, il comptait également sur Idaho (Galileo), 8e, Winter (Galileo), 9e, Seventh Heaven (Galileo), 14e et Capri (Galileo), 17e.

Brametot se retrouve

Brametot a pris un très bon départ et s’est rapidement retrouvé le long de la lice intérieure, dans le sillage d’Idaho (Galileo). Au moment de l’accélération finale, à mi-ligne droite, il n’a pas eu toutes ses aises, étant un instant gêné par Idaho. Le représentant d’Al Shaqab Racing a dû se décaler dans les 200 derniers mètres. Il a bien soutenu son effort pour s’octroyer une belle cinquième place. Rupert Pritchard-Gordon, manager d’Al Shaqab Racing a déclaré : « Brametot court très bien. Nous espérions ce résultat. Tout l'entourage l'a trouvé mieux depuis Deauville. Il a refait sa vraie valeur. Nous n'avons pas d'excuse. À la limite, peut-être qu'il n'a pas eu toute ses aises à mi-ligne droite. Mais cela lui permet peut-être de respirer. C'est vraiment agréable de le voir bien finir. Nous revenons de loin avec Deauville. Et il remontre sa valeur du Qipco Prix du Jockey Club. » Cristian Demuro a ajouté : « Le rythme n'était pas très rapide mais Brametot est meilleur à l'arrière-garde. À 400m du poteau, il n'est pas gêné car il repart par la suite. » Brametot restait sur une cinquième place, pour sa semi-rentrée, dans le Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2). Une semi-rentrée trop mauvaise pour être exacte et le lauréat de l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Poulains et du Qipco Prix du Jockey Club (Grs1) remontre sa réelle valeur ce jour.