Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

QATAR PRIX DE L’ARC DE TRIOMPHE (Gr1) - La quintessence

Courses / 01.10.2017

QATAR PRIX DE L’ARC DE TRIOMPHE (Gr1) - La quintessence

CHANTILLY, DIMANCHE

Elle incarne la quintessence du pur-sang. La pouliche Enable était bien la plus forte ce dimanche à Chantilly. Elle s’est envolée dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, le cinquième pour son propriétaire et éleveur, le prince Khalid Abdullah, et le cinquième pour son jockey, Lanfranco Dettori. C’est aussi le cinquième Gr1 de la pouliche. Le chef d’orchestre de ce triomphe se nomme John Gosden.

 

Enable, et tellement plus encore

 Enable (Nathaniel) ne restera pas seulement dans l’histoire comme la gagnante du dernier Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) couru à Chantilly. Ce serait bien trop réducteur pour une pouliche de sa classe. On l’annonçait comme quasiment imbattable, même si elle avait déjà couru six fois cette année. Non, Enable n’est pas seulement la dernière lauréate de l’Arc à Chantilly.

C’est avant tout une immense championne, qui a remporté le cinquième Gr1 de sa jeune carrière, qui est devenue la première pouliche capable de gagner les Oaks (quels qu’ils soient) et l’Arc, mais aussi de réaliser la même année le doublé King George & Arc, et qui a fait de Frankie Dettori le jockey le plus titré dans l’épreuve majeure du programme international des pur-sang, qui a offert un cinquième succès dans la course à son propriétaire et éleveur, le prince Khalid Abdullah (après Rainbow Quest, Dancing Brave, Rail Link et Workforce)…

Pour l’anecdote, Enable est aussi la première gagnante de l’Arc à avoir débuté – et gagné – sur une piste synthétique. C’est un détail, certes, mais cela montre aussi le talent de John Gosden, qui a su façonner ce diamant pour l’amener, onze mois plus tard, sur le toit du monde.

La pouliche a survolé la course. Il n’y a pas de "petits" gagnants d’Arc, mais il y en a des très grands et la représentante de Juddmonte Farms en fait partie. Enable n’a pas eu d’opposition ce dimanche. La pouliche est aussi grande que le sont ses immenses oreilles ! En octobre 2013, après la victoire de Trêve (Motivator) dans l’Arc, nous avions titré : Allez France, Zarkava XXTrêve. À cette liste, il faut désormais ajouter Enable.

Un uppercut pour mettre K.O. dix-sept chevaux. Enable a été pilotée à la perfection par Frankie Dettori, qui avait hérité du 2 dans les stalles, un numéro qui peut être piège. Le jockey a pris soin de ne pas se retrouver piégé à la corde et Enable a eu un parcours comme elle les aime : proche de la ligne de tête. Elle allait tellement bien dans le parcours qu’elle s’est montrée un peu brillante. Enable a certainement un cœur énorme, au sens propre comme au sens figuré. À 300m du but, elle a placé un uppercut et a assommé ses adversaires, avant de filer en toute tranquillité vers le poteau.

Enable n’a pas eu à s’inquiéter de ce qui se passait derrière. Elle n’aura pas vu Cloth of Stars (Sea the Stars) finir comme un boulet de canon pour prendre une longueur un quart à son cousin, Ulysses (Galileo). Elle n’aura pas vu le courage d’Order of St George (Galileo) qui, après avoir été aux avant-postes, aura tenu jusqu’au bout pour prendre la quatrième place. Elle n’aura pas vu la bonne fin de course de Brametot XX (Rajsaman), lequel a dû être repris dans la ligne droite pour s’extirper de la corde, prenant la cinquième place… Mais nous, nous n’avons vu qu’elle.

Avoir eu la chance de voir une telle championne ne nous consolera pas tout à fait du résultat de l’entraînement français ce dimanche. Aucune victoire, même si Cloth of Stars n’a pas à rougir de sa défaite… C’est une première au XXIe siècle, depuis que le Grand Critérium se court le dimanche et que l’Opéra est devenu Gr1.