Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

QICPO BRITISH CHAMPIONS DAY - La grande fête des courses anglaises… sous la menace de Brian !

Courses - International / 20.10.2017

QICPO BRITISH CHAMPIONS DAY - La grande fête des courses anglaises… sous la menace de Brian !

QICPO BRITISH CHAMPIONS DAY

La grande fête des courses anglaises… sous la menace de Brian !

Sur le papier, la réunion du QIPCO British Champions Day s’annonce splendide. Highland Reel (Galileo) face aux 3ans Cracksman (Frankel), Brametot (Rajsaman), ou encore Barney Roy (Excelebration) dans les Champions Stakes (Gr1), Caravaggio (Scat Daddy) face à Harry Angel (Dark Angel) dans le Champion Sprint (Gr1), Ribchester (Iffraaj) face à Al Wukair (Dream Ahead) et Churchill (Galileo) dans les Queen Elizabeth II Stakes (Gr1), Big Orange (Duke of Marmalade) face à Order of St George (Galileo) dans la Long Distance Cup (Gr2). Oui, mais… Dame Nature a décidé de se déchaîner en Angleterre ce week-end.

 

Une pluie de non-partants en vue ? Vendredi matin, le terrain a été jugé souple à Ascot. D’importantes précipitations sont annoncées dans la région dans la nuit ainsi que samedi. Un vent assez violent est prévu samedi, avec une vigilance orange, à cause de la tempête nommée Brian. Ascot n’est pas Newmarket : la piste draine moins bien à Ascot que sur l’hippodrome qui a longtemps accueilli les Champion Stakes dans le passé. Ascot avait l’option d’utiliser une bande de terrain vierge sur le Inner Course. Si le terrain venait à être très souple à lourd, plusieurs des chevaux stars engagés pourraient bien ne pas courir ou devront composer avec une piste n’étant absolument pas à leur goût.

C’est le cas de Big Orange : Michael Bell, son entraîneur, a déclaré qu’il déciderait samedi matin si son cheval allait courir, lui qui aime les terrains rapides. Un cheval comme Highland Reel déteste les pistes souples : il s’était d’ailleurs enlisé dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1) à Ascot et n’a pas couru le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) par crainte du terrain. Highland Reel a plusieurs autres options : États-Unis, Japon ou Hongkong, et il serait étonnant de la voir au départ samedi si la piste venait à être pénible. Un Caravaggio est aussi certainement plus percutant en bon terrain, comme un Churchill. On peut aussi poser la question pour Ribchester, favori des Queen Elizabeth II Stakes (Gr1) : à Goodwood, dans les Qatar Sussex Stakes (Gr1), le terrain lourd a été un vrai problème.

Il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour que Brian décide de ne pas aller à Ascot et pour que le spectacle soit aussi beau que prévu.

 

Les français avec de bonnes chances. Les chevaux français seront à suivre avec attention lors de cette réunion du Champions Day. Brametot a une belle carte à jouer dans les Champion Stakes pour son retour sur 2.000m et il a déjà bien fait sur piste souple. Recoletos (Whipper), lui aussi au départ des Champion Stakes, aime aussi nager. Vainqueur du Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Gr1), Al Wukair arrive avec de la fraîcheur sur les Queen Elizabeth II Stakes et il aura son mot à dire. Dans le British Champions Fillies & Mares Stakes (Gr1), trois françaises vont tenter de tirer leur épingle du jeu. Left Hand (Dubawi) a la qualité pour bien faire, mais si le terrain venait à être pénible, cela se compliquerait. En revanche, Bateel (Dubawi) et The Juliet Rose (Monsun) ne peuvent qu’espérer que la pluie tombe. Plus ce sera lourd, meilleures seront leurs chances…