EN RÉGIONS - Agen mise sur les partenariats avec les entreprises et une communication originale

Courses / 26.10.2017

EN RÉGIONS - Agen mise sur les partenariats avec les entreprises et une communication originale

 

La Société des courses d’Agen organise 26 réunions par an, trot et galop confondus. Grâce à l’événementiel et à la communication, cet hippodrome travaille pour diversifier et renouveler son public. Éliette de Bono, la directrice, et Aurélien Lafargue, élu et responsable de la communication, nous ont présenté leur plan d’action.

Attirer du public grâce aux événements. La Société des courses d’Agen organise des événements annexes pendant les journées de courses afin d’attirer de nouveaux spectateurs. Éliette de Bono nous a expliqué à ce sujet : « Une journée dédiée aux jeunes est par exemple organisée à la fin du mois de septembre ou au début du mois d’octobre. Elle fonctionne très bien, tout comme les autres journées à thème que nous organisons dans l’année. » Aurélien Lafargue a précisé : « Outre la journée Jeunesse aux Champs, nous organisons aussi plusieurs vide-greniers. Ils sont très populaires et drainent toujours une population qui n’a pas forcément le réflexe de venir aux courses. »

Miser sur une communication originale. Pour toucher le plus de personnes possible, l’hippodrome d’Agen communique sur ses deux disciplines dans les commerces de la ville. Aurélien Lafargue nous a dit : « Une opération fonctionne particulièrement bien à Agen. Il s’agit des sacs à pain que nous distribuons dans les commerces, avec d’un côté un encart publicitaire et de l’autre notre calendrier des courses. C’est une manière originale et efficace de rentrer dans le quotidien des Agenais. » De même, la Société des courses d’Agen a mis en place un partenariat avec cinq bars PMU de la ville. Des places sont offertes aux habitués de ces établissements, afin de les inciter à venir assister aux courses lors de réunions ciblées dans cet objectif.

Développer les partenariats avec les entreprises. Les installations de l’hippodrome d'Agen-Le Passage, aux portes de la ville, ne permettent pas d’envisager un développement exponentiel des événements extra-hippiques. Face à cette contrainte, les sociétaires ont trouvé d’autres pistes de diversification. Des partenariats avec les entreprises ont par exemple été développés pour mettre à profit les loges et le restaurant. Leurs clients et/ou leurs employés peuvent s’immerger dans l’univers des courses hippiques et prendre part à un moment de convivialité, le temps d’une réunion de courses. Aurélien Lafargue nous a confié : « Ces journées où nous accueillons des entreprises locales ont lieu lors des réunions de courses et en semaine uniquement. Au printemps, les personnes présentes peuvent prendre place à bord d’un bus suiveur, derrière la voiture des commissaires. » Ce type d’événement permet aussi de faire découvrir d’autres aspects de l’hippodrome et des courses. Dans la limite de ses disponibilités et de ses installations, la Société des courses d’Agen loue son site. Éliette de Bono a dit : « Nous avons des séminaires, des banquets, des showroom professionnels. » Aurélien Lafargue a ajouté : « Des manifestations sportives, comme des courses à pied, peuvent s’y dérouler. Mais la configuration n’est pas très propice à cela et ce type de d’événements ne représente pas une importante source de revenus complémentaires pour l’hippodrome. »

Des rénovations pour le confort des parieurs. L’hippodrome d’Agen a lancé une série de rénovations, afin d’offrir un environnement plus confortable aux parieurs mais également aux professionnels. Éliette de Bono nous expliqué : « Nous essayons de rendre l’accueil des joueurs le plus chaleureux possible. C’est pourquoi nous avons changé tous les téléviseurs de l’hippodrome cette année. » Il s’agit d’un investissement conséquent. Mais la société lot-et-garonnaise ne s’arrête pas là et souhaite installer des portes à ouverture automatique dans le hall des parieurs. Aurélien Lafargue a précisé : « Le restaurant a été refait il y a une dizaine d’années. Nous avons aussi relooké la buvette. Les pistes sont, bien sûr, régulièrement entretenues et nous avons aussi rajouté des stalles dans les écuries ces dernières années. »