TENNO SHO - AUTOMNE (GR1) - Kitasan Black signe le doublé dans le Tenno Sho

International / 29.10.2017

TENNO SHO - AUTOMNE (GR1) - Kitasan Black signe le doublé dans le Tenno Sho

TOKYO (JP), DIMANCHE

 

Le Tenno Sho, traduisez le Prix de l’Empereur, se décline en deux parties : le printemps sur 3.200m et l’automne sur 2.000m. Kitasan Black (Black Tide) a réussi l’exploit de remporter les deux étapes la même année. Le champion japonais s’est imposé dans ce Tenno Sho - Automne (Gr1) disputé dans des conditions dantesques à cause d’un typhon. Malgré les pluies battantes, 64.000 personnes avaient fait le déplacement cette année (contre 90.000 l’an dernier).

Avantage à la tenue. Sur une piste assouplie, ce sont les chevaux de tenue qui se sont taillé la part du lion : Kitasan Black s’est imposé à la lutte devant Satono Crown (Marju), gagnant du Takarazuka Kinen (Gr1 - 2.200m) au printemps et du Longines Hong Kong Vase (Gr1 - 2.400m) l’an passé. Rainbow Line (Stay Gold), deuxième du St Leger (Gr1) l’an passé, est troisième à deux longueurs et demie. Il faut compter ensuite cinq longueurs pour retrouver Real Steel (Deep Impact), associé à Vincent Cheminaud, lequel a contenu Makahiki (Deep Impact) de justesse. Ce dernier a parcouru les derniers 600m en 38’’60, soit la deuxième fin de course la plus rapide derrière les 38’’50 de Kitasan Black et à égalité avec les 38’’60 de Satono Crown. Soul Stirring (Frankel) et Christophe Lemaire sont sixième à une longueur et demie, trouvant le temps long pour finir.

Trois Tenno Sho et encore deux courses. Kitasan Black devient le cinquième cheval à réaliser le doublé dans le Tenno Sho la même année. Il devient aussi le deuxième à remporter trois Tenno Sho dans sa carrière, l’autre étant T M Opera O (Opera House). Son jockey, Yutaka Take, devient le seul jockey à réussir trois fois le doublé dans le Tenno Sho la même année. Il a déclaré : « Il était un peu trop enthousiaste et a manqué son départ. Le terrain n’avait pas l’air de le déranger et je l’ai donc placé le long du rail dans le dernier tournant. Il a bien répondu dans la ligne droite et, avant que j’aie le temps de le réaliser, nous avions pris la tête. Il a un peu faibli pour finir car la ligne droite est longue, mais il s’est montré tenace. J’espère être dans le cercle des vainqueurs encore deux fois avec lui. » Il reste en effet deux courses avant la retraite pour Kitasan Black : la Japan Cup (Gr1), fin novembre, et l’Arima Kinen (Gr1), fin décembre. Kitasan Black rejoindra ensuite Shadaï Farm pour y faire la monte.