TRIBUNE LIBRE - Poème - Michel Baguenault de Puchesse Sr qui va, bon an mal an, des plus-values aux clubs hippiques…

Courses / 29.10.2017

TRIBUNE LIBRE - Poème - Michel Baguenault de Puchesse Sr qui va, bon an mal an, des plus-values aux clubs hippiques…

 

« N’opposons pas "Longchamp" à "Vitteaux"…

N’opposons pas l’Hôtel Normandy à l’auberge du Lion d’Or…

N’opposons pas les volutes de cigare à l’odeur du clope roulé et un peu tordu…

N’opposons pas le cuir beurre frais climatisé de l’imposant SUV à la vieille guimbarde un peu polluante…

N’opposons pas Hervé Morin à Mathieu Boutin, surtout quand son bon sens met des flèches de Comanches dans son carquois…

N’opposons pas Coolmore à Cercy…

Les Courses c’est pour beaucoup du rêve…

Il y a des rêveurs à 1 million et d’autres à 10 €…

Ne les opposons pas… c’est le charme et le socle des Courses…

Les Courses c’est le maillage des générations, le maillage des couches sociales…

Laissons le Titi parisien vanter au comptoir son échange avec l’Aga Khan…

Les uns rêvent à Longchamp, d’autres à Vitteaux…

Les rêveurs à 10 € ne roulent pas sur l’or, mais à eux tous qu’est-ce qu’ils sont riches…

Plus de 7 milliards à fin Septembre…

Et ce sont ces milliards qui font tourner la boutique…

Ces milliards sont le socle de la pyramide…

Ce sont ces milliards qui nous font tous vivre…

Et Vitteaux fait jouer la Côte d’Or…

Les parieurs ne demandent pas un "Prix du Conseil de Vitteaux" à 4 partants…

Pour jouer, ils veulent un Grand Prix de Vitteaux qui les amuse…

Il leur faut des partants, mais ce n’est pas à Vitteaux qu’on débute sa carrière, il leur faut des chevaux qu’ils connaissent…

N’opposons pas les jeunes pousses aux moins neufs…

Il est évident qu’il faut faire des économies…

Même si les jeux reviennent, une saine gestion est la base de toute activité responsable…

Mais il est plus facile de supporter des sacrifices quand on finit avec une jolie plus-value plutôt que de finir au club hippique de Vitteaux…

Longchamp est pour beaucoup dans nos comptes, mais moderniser Longchamp était utile, et cet écrin va servir à tout le monde, mais, soyons juste, d’abord aux "Aspirants Black Type"…

Aidan O’Brien ne vient pas à Longchamp pour repartir avec un 5e prix ; à Vitteaux, même une petite 6e allocation nous rend le sourire…

Et les courses ce n’est pas que du commerce, la vraie réalité au départ ce sont les "point to point" à l’anglaise ressuscités par Emmanuel Clayeux, le "steeple-chase" c’est la course "au clocher", Vitteaux, même en bottes sous la pluie, c’est la fête…

Je suis persuadé que le cheikh Mohammed Al Maktoum et Aidan O’Brien, qui sont de grands sportsmen, passeraient une merveilleuse vraie journée et se joindraient aux applaudissements saluant l’arrivée courageuse du 6e du Grand Prix de Vitteaux… »