Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

VENTE DE YEARLINGS D’OCTOBRE ARQANA - La partie 1 de la vente d’octobre Arqana améliore son record de 2016

Institution / Ventes / 17.10.2017

VENTE DE YEARLINGS D’OCTOBRE ARQANA - La partie 1 de la vente d’octobre Arqana améliore son record de 2016

Mardi, Arqana tenait le premier jour de sa vente de yearlings d’octobre, lequel correspondait aussi à la partie 1 de la vente. L’agence de vente avait signé un record sur cette partie l’an dernier et a consolidé ces résultats en 2017, les améliorant même. Tous les indicateurs sont en hausse, sauf le pourcentage de vendus, en légère baisse mais restant à un bon niveau : 79,05 % (contre 81,07 % en 2016).

Consolidation. Le nombre de lots vendus 100.000 € (et plus) est égal à celui de 2016. En tout, 166 lots ont trouvé acheteurs, pour un chiffre d’affaire (hors amiable) de 12.774.500 € (+ 4,64 %). Le prix moyen progresse de 5,27 % pour se fixer à 73.943 €. Preuve de la solidité du marché, le prix médian augmente de 17 %, à 58.500 €. Éric Hoyeau, président-directeur général d’Arqana, a analysé : « Il est déjà bien d’arriver à consolider les résultats de l’an dernier. Le haut du marché a été valorisé et cela a aussi tiré la moyenne et le médian. Mais le marché avait ses exigences. Les produits d’étalons français font un vrai écart et ils intéressent le marché international. Siyouni a confirmé tandis que Dabirsim, pour sa deuxième production, est le père d’un top price acheté par un client anglais. Nous avons vu quelques nouveaux visages lors de cette partie 1, des Français qui ont réinvesti et une clientèle très internationale. L’an dernier, la vente de yearlings d’octobre avait progressé de près de 41 % sur le chiffre d’affaires lors du jour 1. C’est une vente qui est en phase avec l’évolution du marché intermédiaire européen. »

Des records. Côté top prices, cette vacation a signé record sur record. Le plus haut prix atteint par un yearling lors de la vente d’octobre était de 350.000 €, en 2014. Il a été dépassé à trois reprises ce mardi : le lot 86, une pouliche par Galileo et Sasuela (Dashing Blade), a tout d’abord fait monter les enchères jusqu’à 400.000 € pour Coolmore. Un peu plus tard dans la journée, le lot 133, un frère de Zagora par Siyouni, a fait afficher 420.000 €. Il portera les couleurs de Godolphin. Et, encore plus tard, la barre des 500.000 € a été atteinte par le lot 147, une pouliche par Dabirsim pour laquelle Charlie Gordon-Watson a eu un vrai coup de cœur. Il s’agit de son unique achat de ce jour 1. Les deux premiers top prices de ce mardi 17 octobre sont donc réalisés par des produits d’étalons basés en France.

Un grand jour pour Dabirsim. L’étalon du haras de Grandcamp s’est particulièrement distingué lors de la partie 1. Par un prix record tout d’abord, mais également en prenant la tête du classement des étalons selon le prix moyen : six produits vendus à une moyenne de 171.667 € et un chiffre d’affaires de 1.030.000 €.

LES GRANDS INDICATEURS DU JOUR 1
PrésentésVendus (%)Prix moyen (évol.)Prix médian (évol.)C.A.* (évol.)
2017210166 (79,05 %)73.943 € (+ 5,27 %)58.500 € (+ 17 %)12.274.500 € (+ 4,64 %)
2016206167 (81,07 %)70.240 €50.000 €11.730.000 €
*sans les ventes à l’amiable

LES TOP-LOTS

Lot              Sx                  Origines                                                       Prix

147             F.                  Dabirsim & Amour Éternel                         500.000 €

Acheteur : C. Gordon-Watson

Vendeur : Haras de Grandcamp

133             M.                 Siyouni & Zaneton                                      420.000 €

Acheteur : Godolphin SNC

Vendeur : Haras des Capucines

86               F.                  Galileo & Sasuela                                        400.000 €

Acheteur : Horse France pour MV Magnier

Vendeur : Écurie des Monceaux

106             M.                 Dark Angel & Sub Rose                              300.000 € (amiable)

Acheteur : Oceanic Bloodstock

Vendeur : Haras de Saint-Pair

55               M.                 Frankel & Pearly Shells                               250.000 €

Acheteur : M. Pimbonnet

Vendeur : Haras de Saint-Pair

220             M.                 Lope de Vega & Harem Lady                     220.000 €

Acheteur : Stroud/Coleman

Vendeur : Haras d’Étreham

95               M.                 Iffraaj & Silver Bark                                   210.000 €

Acheteur : Godolphin SNC

Vendeur : Coulonces Sales

149             F.                  Oasis Dream & Angelita                             190.000 €

Acheteur : Horse France

Vendeur : Coulonces Sales

161             M.                 Le Havre & Blue Blue Sea                          180.000 €

Acheteur : Godolphin SNC

Vendeur : Haras de la Louvière

198             F.                  Medaglia d’Oro & Emerald Star                 165.000 €

Acheteur : Tina Rau Bloodstock/Nicolas Clément

Vendeur : Haras des Capucines

LE TOP DES VENDEURS

Jour 1

#   Vendeurs                                       Vendus   Prix moyen   Chiffre d'affaires

1   Capucines                                      14          107.357 €     1.503.000 €

2   Monceaux                                      19          75.684 €       1.438.000 €

3   Étreham                                         12          90.500 €       1.086.000 €

4   Coulonces Sales                            13          82.231 €       1.069.000 €

5   Grandcamp                                    7            139.714 €     978.000 €

LE TOP DES ACHETEURS

Jour 1

#   Acheteurs                                                          Achetés    Prix moyen     Chiffre d'affaires

1   Godolphin                                                        4     231.250 €     925.000 €

2   Jean-Claude Rouget                                         10   72.100 €       721.000 €

3   Broadhurst Agency                                          7     79.000 €       553.000 €

4   Coleman Stroud Bloodstock Limited              6     88.833 €       533.000 €

5   Marc Pimbonnet                                               4     126.250 €     505.000 €

DABIRSIM ÉTABLIT UN NOUVEAU RECORD À LA VENTE DE YEARLINGS D’OCTOBRE

#147    F         Dabirsim & Amour Éternel, par Elusive City      500.000 €

Acheteur : Charlie Gordon-Watson

            Vendeur : Haras de Grandcamp

            Éleveur : Écurie Normandie Pur Sang

La vente de yearlings d’octobre Arqana a battu record sur record. Le lot 147, une belle pouliche par Dabirsim présentée par le haras de Grandcamp, a déclenché une longue lutte. C’est finalement Charlie Gordon-Watson, au restaurant, qui l’a emporté, battant Anthony Stroud. Cette pouliche est le premier produit de sa mère, Amour Éternel (Elusive City), restée inédite. La deuxième mère, Resquilleuse (Dehere), a donné Flash Dance (Zamindar), gagnante de la Tiger Hill Cup (L) en Allemagne et multiple placée de Listed en France. Elle était aussi le leader de Goldikova XX (Anabaa). Au haras, Flash Dance a notamment donné Enlighted (Invincible Spirit), laquelle a remporté le Prix Coronation (L) il y a moins d’un mois à Saint-Cloud.

Charlie Gordon-Watson a eu un coup de foudre pour cette pouliche et tenait à tout prix à l’avoir : « C’est un individu exceptionnel. Elle a tout : de la puissance, de la force, elle se déplace extrêmement bien, elle est dotée d'une conformation magnifique. Je ne pensais pas devoir dépenser autant mais je suis extrêmement content de l’avoir. Je l’ai achetée pour un nouveau client et elle ira chez Richard Hannon. »

Éric Lhermitte (haras de Grandcamp) était assez ému après cette vente. Il nous a dit : « Cette pouliche a été élevée au haras du Taillis. Nous l’avons reçue pour la préparation aux ventes et, dès son arrivée, elle était très belle. Pour nous, Dabirsim est un cheval à part : nous l’avions présenté yearling aux ventes et nous avons réussi à le faire venir en France pour sa troisième saison de monte. C’est son second produit à être vendu 500.000 € [le premier était lors de la Goffs Orby Sale, ndlr], ce qui est assez exceptionnel pour un jeune étalon. Nous avons le droit de continuer à rêver. »

SIYOUNI FAIT CRAQUER GODOLPHIN

#133    M        Siyouni & Zaneton, par Mtoto        420.000 €

            Acheteur : Godolphin SNC

Vendeur : Haras des Capucines

Éleveurs : E. Puerari & Oceanic Bloodstock

Le record à 400.000 € pour un yearling d’octobre, établi par une fille de Galileo, n’aura pas duré longtemps. Le lot 133, un fils de Siyouni, a fait encore plus fort, avant qu’une fille de Dabirsim n’aille encore plus haut !

Le poulain, présenté par le haras des Capucines, a entraîné une bataille entre Mark Richards (Hong Kong Jockey Club) et Anthony Stroud, agissant pour Godolphin. Il faut dire que c’est un fils de Zaneton (Mtoto), la mère de Zagora (Green Tune), gagnante de deux Grs1 après son exportation aux États-Unis, mais aussi d’Asmar (Cape Cross), deuxième de l’UAE Derby (Gr2), et de Ma Chérie (Galileo), récente quatrième du Prix Charles Laffitte (L). Anthony Stroud a fini par faire capituler Mark Richards en mettant une enchère à 420.000 €. Il nous a confié : « Je l’ai acheté pour Godolphin. Il va rester à l’entraînement en France. C’est vraiment un magnifique poulain, par un étalon, Siyouni, qui réussit au plus haut niveau, et c’est aussi le frère d’une très bonne jument… Il cochait toutes les cases ! »

L’UNIQUE GALILEO DE LA VENTE POUR COOLMORE

#86      F         Galileo & Sasuela, par Dashing Blade       400.000 €

            Acheteur : Horse France pour M. V. Magnier

            Vendeur : Écurie des Monceaux

            Éleveur : Écurie des Monceaux & Scea Haras de Saint-Pair

Le lot 86 était l’unique produit de Galileo au catalogue de la vente de yearlings d’octobre Arqana et Coolmore ne l’a pas laissé passer, Robert Nataf signant le bon à 400.000 € pour les Irlandais. Présentée par l’écurie des Monceaux, cette élégante pouliche avait aussi pour elle sa famille maternelle. C’est en effet une fille de Sasuela (Dashing Blade) et elle appartient donc à une splendide souche allemande. Sasuela est la mère de Seismos (Dalakhani), gagnant du Grosser Preis von Bayern (Gr1), et de Samba Brazil (Teofilo), lauréate de Gr3.

La deuxième mère est Sacarina (Old Vic), d’où Schiaparelli (Monsun), Samum (Monsun) et Salve Regina (Monsun), tous classiques et gagnants de Grs1 en Allemagne. Sacarina est aussi la deuxième mère de Sea the Moon (Sea the Stars), impressionnant vainqueur du Derby allemand et dont les premiers produits sont yearlings.

Robert Nataf a dit : « Elle a été achetée par Coolmore. C’était la pouliche évidente dans cette vente, avec un tel pedigree. Elle ressemble aux bonnes pouliches par Galileo et vient d’un très bon haras. Nous sommes très contents de l’avoir eue. »

Sasuela a déjà fait parler d’elle sur le ring : sa yearling par Monsun, nommée Fadillah, avait été vendue 1.200.000 € à Tony Nerses à la vente de yearlings d’août 2014. En tout, six yearlings de Sasuela sont passés sur le ring d’Arqana et cinq ont été vendus, pour un prix moyen de 514.000 €. Ce lot 95 a battu un record pour la vente d’octobre Arqana, le précédent yearling le plus cher adjugé lors de cette vente étant Robiano (Dubawi & Reggane), cédé 350.000 € en 2014. Ce record a été encore amélioré plus tard dans la vente avec le lot 133, adjugé 420.000 €.

Le frère de Subway Dancer par Dark Angel pour Peter Brant

Présenté et élevé par le haras de Saint-Pair, le lot 106 a été racheté 240.000 € lors de son passage sur le ring. Il a été acheté un peu plus tard à l’amiable par Michel Zerolo (Oceanic Bloodstock) moyennant 300.000 €. C’est un fils de Dark Angel et de Sub Rose (Galileo), gagnante du Prix de Royaumont (Gr3) et mère de Subway Dancer (Shamardal), lauréat du prix André Baboin - Grand Prix des Provinces (Gr3), et de Secret Advisor (Dubawi), troisième du Queen’s Vase (Gr2). Michel Zerolo nous a dit : « C’est un beau poulain. Il a été acheté pour Peter Brant. Il continue d’acheter quelques mâles bien nés, qui pourraient devenir étalons dans le futur. Le poulain ira à l’entraînement chez Jean-Claude Rouget, qui l’aimait beaucoup aussi. »

MARC PIMBONNET PLUS HAUT QUE TED VOUTE

#55      M        Frankel & Pearly Shells, par Efisio           250.000 €

Acheteur : Marc Pimbonnet

            Vendeur : Haras de Saint-Pair

            Éleveur : Haras de Saint-Pair

Un seul produit de Frankel était inscrit au catalogue de cette vente (le deuxième était absent), et évidemment, le poulain a attiré les regards… D’autant plus que côté maternel, ce n’est pas mal non plus ! Sa mère, Pearly Shells (Efisio), a gagné les Prix Vermeille (Gr1), de Malleret (Gr2) et de la Nonette (Gr3), et elle a déjà produit trois black types, dont Pearl Banks (Pivotal), gagnante de Gr3 en Allemagne. Le poulain était présenté par le haras de Saint-Pair, qui l’a élevé, et Ted Voute a longtemps eu la main sur les enchères. Jusqu’à ce que Marc Pimbonnet, accompagné par son propriétaire, Fabrice Petit, ne mette l’enchère gagnante à 250.000 €. L’entraîneur lyonnais nous a dit : « C’est la troisième année que nous achetons ici. Fabrice Petit voulait absolument un produit de Frankel. Je ne pensais pas qu’il monterait à ce point, mais tant mieux ! C’est un magnifique cheval, issu d’une très belle famille maternelle. Le but de Fabrice Petit n’est pas d’avoir pléthore de chevaux. C’est pour cela que nous n’hésitons pas à en vendre certains, pour effectuer un roulement. Son fer de lance actuel est La Fibre, qui a notamment terminé deuxième de Quinté en début d’année. L’objectif est de se limiter à une quinzaine de chevaux. »

GODOLPHIN ACHÈTE UN BEL IFFRAAJ

#95      M        Iffraaj & Silver Bark, par Royal Applause          210.000 €

Acheteur : Godolphin SNC

            Vendeur : Coulonces Sales

            Éleveur : Team Hogdala A.B.

Marc Pimbonnet et Fabrice Petit ont dû cette fois s’incliner face à Anthony Stroud, placé dans le couloir et agissant pour le compte de Godolphin, sur le lot 95, un beau mâle d’Iffraaj présenté par Coulonces Sales. Le poulain est un frère de Toofi (Henrythenavigator) et de Silver Meadow (Teofilo), tous deux placés de Listed. Quant à la mère du poulain, il s’agit d’une sœur de Brando (Pivotal), gagnante du dernier Larc Prix Maurice de Gheest (Gr1), et de Ticker Tape (Royal Applause), multiple gagnante de Gr1 et deuxième mère de War Decree (War Front), lauréat des Vintage Stakes (Gr2). Il s’agit aussi de la proche famille de Reckless Abandon. Anthony Stroud nous a confié : « C’est un très beau poulain, issu d’une belle souche maternelle et de l’un de nos étalons. Il va rester à l’entraînement en France. »

ANTHONY STROUD SE REMET DE SES ÉMOTIONS AVEC LE HAVRE

#161    M        Le Havre & Blue Blue Sea, par Galileo     180.000 €

            Acheteur : Godolphin SNC

Vendeur : Haras de la Louvière

Éleveur : Écurie Skymarc Farm

Anthony Stroud était encore tout ému en signant le bon à 180.000 € pour ce fils de Le Havre présenté par le haras de la Louvière : « Je suis encore sous le choc, j’étais sous-enchérisseur à 480.000 € pour la fille de Dabirsim achetée 500.000 € ! » Le courtier était néanmoins ravi d’avoir pu acheter ce yearling, par Le Havre et Blue Blue Sea (Galileo), une fille de la bonne Blue Blue Sky (Anabaa), lauréate du Prix Roland de Chambure (L). Félicité par Chryss O’Reilly, il nous a confié : « C’est un très joli poulain et je suis toujours content d’acheter des chevaux à Lady O’Reilly, car je sais qu’ils sont bien élevés ! Le poulain va rester en France et portera les couleurs Godolphin. »

UNE NIÈCE D’ECTOT CHEZ NICOLAS CLÉMENT

#120    F         Invincible Spirit & Tribune Libre, par Nayef      155.000 €

Acheteur : Tina Rau Bloodstock & Nicolas Clément

            Vendeur : Écurie des Monceaux

            Éleveur : Écurie Skymarc Farm & Écurie des Monceaux

Tina Rau et Nicolas Clément ont eu le dernier mot pour le lot 120, une pouliche par Invincible Spirit et Tribune Libre (Nayef). C’est le premier produit de cette jeune jument, qui est une sœur d’Ectot (Hurricane Run), gagnant du Critérium International et des Joe Hirsch Turf Classic Stakes (Grs1), et de Most Improved (Lawman), vainqueur des St James’s Palace Stakes (Gr1). Cette famille regorge de black types, la troisième mère étant Mahalia, gagnante du Prix Imprudence (L) et à l’origine d’Albisola, gagnante du Prix de Flore (Gr3), de Johnny Barnes, vainqueur d’un Prix Quincey (Gr3), ou encore deuxième mère de Chartreuse, qui remporta un Prix Chloé (Gr3). Tina Rau a dit : « C’est une superbe famille et nous aimions la pouliche. »

JEAN-CLAUDE ROUGET MISE SUR LES POULICHES

#3        F         Siyouni & Just Little, par Grand Slam      150.000 €

            Acheteur : Jean-Claude Rouget

            Vendeur : Haras des Capucines

            Éleveurs : Oceanic Bloodstock & Mme A. Gravereaux

Jean-Claude Rouget connaît bien la famille de cette pouliche, sœur de Justwantacontact (Rock of Gibraltar), qui a gagné le Prix Millkom (L) avant de partir en Australie. La yearling est issue de Siyouni, et elle était présentée par le haras des Capucines, pour le compte d’Oceanic Bloodstock et d'Ariane Gravereaux. Passée en tout début de vente, elle a fait grimper les enchères jusqu’à 150.000 €.

#36      F         Cape Cross & Mintaka, par Zamindar     140.000 €

Acheteur : Jean-Claude Rouget

            Vendeur : Haras du Mézeray

            Éleveurs : R. Shaykhutdinov, Haras du Mézeray & C. Clément

Mintaka (Zamindar), la mère de cette pouliche, avait été vendue 90.000 € en décembre 2014, en provenance des Aga Khan Studs. La jument sortait de l’entraînement, et elle avait été achetée par R B Racing Int SRO. Elle a depuis été saillie par Cape Cross, et de cette union est née cette yearling, présentée par le haras du Mézeray. Elle a séduit Jean-Claude Rouget, qui a mis l’enchère gagnante à 140.000 €. La pouliche a été élevée en association par Rashit Shaykhutdinov, le haras du Mézeray et Christophe Clément. Jean-Claude Rouget a déjà entraîné une toute bonne fille de Cape Cross, Lesstalk in Paris, qui fut deuxième des Coronation Stakes (Gr1) avant de disparaître accidentellement. La similarité entre les deux pouliches ne s’arrête pas là : Lesstalk in Paris était issue de Top Toss, fille de Linamix, qui est aussi le père de Minatlya, la deuxième mère de la yearling.

AL SHAQAB RACING SOUTIENT OLYMPIC GLORY

#53      F         Olympic Glory & Pearl Banks, par Pivotal          145.000 €

            Acheteur : Al Shaqab Racing

            Vendeur : Haras de Saint-Pair

            Éleveur : Scea Haras de Saint-Pair

Le lot 53 était le premier lot du haras de Saint-Pair à passer sur le ring, trois se suivant consécutivement. Cette pouliche alezane a fait monter les enchères jusqu’à 145.000 €. C’est Nicolas de Watrigant (Mandore Agency) qui a eu le dernier mot, pour Al Shaqab Racing. L’entité continue donc de soutenir ses étalons. Cette pouliche est une fille d’Olympic Glory, dont les premiers produits sont yearlings, et de Pearl Banks (Pivotal), gagnante de Gr3 en Allemagne et déjà mère de Pearly Steph XX (Oasis Dream), gagnante du Prix des Lilas (L). La deuxième mère est Pearly Shells (Efisio), lauréate des Prix Vermeille (Gr1), de Malleret (Gr2) et de la Nonette (Gr3). Le yearling par Frankel et Pearly Shells est passé sur le ring quelques minutes plus tard, étant adjugé 250.000 €.

Nicolas de Watrigant a déclaré : « C’est une pouliche bien née et athlétique. Nous espérons qu’elle fera honneur à ses origines paternelles et maternelles. Le haras de Saint-Pair possède de très bonnes statistiques. Les produits d’Olympic Glory ont l’air, physiquement, d’avoir de la précocité. Al Shaqab Racing soutient l’ensemble de ses étalons. L’entraîneur sera décidé plus tard. »

LE FRÈRE DE SKIA POUR GÉRARD AUGUSTIN-NORMAND

#15      M        Australia & Light Quest, par Quest for Fame      140.000 €

Acheteur : Sylvain Vidal

            Vendeur : Haras d’Étreham

            Éleveur : Stilvi Compania Financeria

Ce poulain présenté par le haras d’Étreham appartient à la première production d’Australia. Sa mère est en revanche très confirmée. Light Quest (Quest for Fame) a en effet produit Skia (Motivator), lauréate du Prix Fille de l’Air (Gr3), ainsi que Tropaios (Excellent Art), gagnant du Prix Millkom (L) et placé de Groupe à Singapour. Ces deux chevaux couraient sur les couleurs de Leonidas Marinopoulos, qui en est aussi l’éleveur, tout comme celui de ce yearling. Sylvain Vidal, accompagné de Leonidas Marinopoulos, a eu le dernier mot à 140.000 €. Il nous a expliqué : « C’est un très beau poulain, bon marcheur, issu d’une lignée maternelle confirmée. Il est né assez tard et devrait encore évoluer. Il a fait le prix qu’il méritait. Je l’ai acheté pour Gérard Augustin-Normand, qui s’associe avec Leonidas Marinopoulos. Nous n’avons pas encore choisi son entraîneur. »

LE HONG KONG JOCKEY CLUB POURSUIT SON MARCHÉ

#31      M        Exchange Rate & Margate, par Mizzen Mast      140.000 €

            Acheteur : The Hong Kong Jockey Club

            Vendeur : Haras d’Étreham

            Éleveur : Haras d’Étreham & Écurie des Charmes

Mark Richards a signé le bon à 140.000 € pour ce beau fils d’Exchange Rate, issu de Margate (Mizzen Mast), une sœur de New Bay (Dubawi). Il s’agit donc d’une belle souche de Juddmonte, celle à l’origine de chevaux de vitesse comme Oasis Dream (Green Desert), de milers comme Zenda (Zamindar) et donc Kingman (Invincible Spirit), mais aussi de chevaux de tenue, de Coastal Path (Halling) à Martaline (Linamix)… Ce lot 31 était présenté par le haras d’Étreham.

Le Hong Kong Jockey Club était venu pour la première foisà la vente de yearlings d’octobre Arqana en 2016 et s’est de nouveau manifesté en 2017 à cette vacation, après avoir été très actif dans l’ensemble des ventes européennes cette année. Cela est dû au développement du Hong Kong Jockey Club, lequel a investi dans un nouveau centre d’entraînement. Il n’y a pas d’élevage à Hongkong et le Hong Kong Jockey Club investit donc massivement pour remplir les futurs boxes de ce tout nouveau centre. Mark Richards a expliqué : « C’est un poulain très racé, taillé en cheval de course. Il cochait toutes les cases et correspond parfaitement aux profils recherchés à Hongkong. Nous n’avons pas eu beaucoup de produits d’Exchange Rate, mais c’est un profil de vitesse avec la lignée de Danzig. Nous aimons beaucoup venir à Deauville et avons été très actifs cette année. Mais nous aimerions acheter encore quelques poulains : le Hong Kong Jockey Club proposera désormais deux ventes et non plus une, avec la construction d’un second centre d’entraînement à Conghua. Il nous faut donc amener assez de poulains à Hongkong pour remplir nos ventes et ce centre ! »

SIMON CRISFORD ACHÈTE UN LOPE DE VEGA EN TOUTE FIN DE VENTE

#220    M        Lope de Vega & Harem Lady, par Teofilo           220.000 €

Acheteur : Stroud/Coleman

            Vendeur : Haras d’Étreham

            Éleveur : Haras d’Étreham & E. de Chambure

Il y avait encore de la ressource à quatre numéros de la vente… Suffisamment pour que ce fils de Lope de Vega, présenté par le haras d’Étreham, aille jusqu’à 220.000 €. Charles Gordon-Watson a dû s’incliner face à Simon Crisford, assis avec Anthony Stroud. Le poulain pour lequel ils ont lutté est le deuxième produit de la bonne Harem Lady (Teofilo), deuxième d’un Prix Allez France (Gr3). Harem Lady est une sœur de nombreux black types aux États-Unis, comme Little Treasure (Night Shift) ou Keep Quiet (Elusive City). Simon Crisford a confié : « Je l’ai acheté pour un nouveau client, et je vais l’entraîner. C’est un superbe poulain, très athlétique, issu d’un bon croisement, et le haras où il a été élevé ne nous en a dit que du bien ! »

UNE BELLE MEDAGLIA D’ORO POUR STELLA THAYER

#198    F         Medaglia d’Oro & Emerald Star, par Mount Nelson      165.000 €

Acheteur : Tina Rau Bloodstock/Nicolas Clément

            Vendeur : Haras des Capucines

            Éleveur : Team Valor International

Tina Rau était ravie d’avoir pu acheter le lot 198, une fille de Medaglia d’Oro qui n’est pas sans rappeler un autre produit de l’étalon américain populaire Talismanic. Pour cela, elle a dû aller jusqu’à 165.000 €, mais comme elle nous le rappelait, le père fait la monte à 150.000 $. Il s’agit du premier produit d’Emerald Star (Mount Nelson), placée de Gr3 en Allemagne et descendante de Margarethen, la deuxième mère de Triptych. La pouliche était présentée par le haras des Capucines. Tina Rau nous a confié : « C’est une superbe pouliche ! Je l’avais vue au haras il y a quatre semaines et elle m’avait tapé dans l’œil. Le coup de foudre s’est confirmé aujourd’hui ! Elle a beaucoup d’expression et se déplace très bien. Nous l’avons achetée pour Stella Thayer, présidente de Tampa Bay, qui est déjà propriétaire de Princess Gibraltar, lauréate de Listed pour l’entraînement de Nicolas Clément. »

UNE SIYOUNI POUR LAURENT BENOIT ET FRANCIS-HENRI GRAFFARD

#203    F         Siyouni & Faithful One, par Dubawi        145.000 €

Acheteur : Broadhurst Agency

            Vendeur : La Motteraye Consignment

            Éleveur : Lane Stud Farms Ltd

Laurent Benoit, en compagnie de Steve Burggraf et d'Alain Salzman, a au le dernier mot sur le lot 203, une pouliche par Siyouni et Faithful One (Dubawi), qui s’est notamment classée deuxième du Prix du Point du Jour (L). La jument a déjà donné Beast Mode (Cape Cross), placé de Listed en Angleterre avant d’être exporté à Hongkong. Il s’agit de la souche de Favourable Terms, gagnante des Nassau Stakes (Gr1) et des Matron Stakes (Gr2, à l’époque). Laurent Benoit a dit : « C’est une belle pouliche par Siyouni et on retrouve Machiavellian assez proche dans le pedigree, ce qui rappelle le croisement de Volta (Siyouni). Elle a Dubawi comme père de mère. La pouliche va rester en France, chez Francis-Henri Graffard. Elle pourrait porter les couleurs d’une association de propriétaires mais rien n’est encore décidé. »

ENCORE DABIRSIM

#196    F         Dabirsim & Elnadwa, par Daaher 140.000 €

Acheteur : Amanda Skiffington Agent

            Vendeur : Haras de Grandcamp

            Éleveur : Écurie Normandie Pur Sang

Le lot 196 aura fait monter les enchères jusqu’à 140.000 €. Comme le top price de cette vente (lot 147), c’est une fille de Dabirsim. Elle était présentée par le haras de Grandcamp et a été élevée par l’écurie Normandie Pur Sang. La pouliche a été adjugée à Amanda Skiffington. C’est le deuxième produit de sa mère, Elnadwa (Daaher), gagnante à 2ans. La deuxième mère, Magical Allure (General Meeting), est gagnante de Gr1 aux États-Unis. Elle est la deuxième mère de Musawaah (Union Rags), lauréate du Prix de la Seine (L).