Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

VENTES ARQANA - Faits marquants

Institution / Ventes / 20.10.2017

VENTES ARQANA - Faits marquants

FAITS MARQUANTS

 

QUAND CE N’EST PAS LA PRODUCTION DE DABIRSIM, C’EST SA FAMILLE !

#547    M        Cacique & Istriane par Slicky         42.000 €

Acheteur : Powerstown Stud

            Vendeur : Haras de Meautry

            Éleveur : Famille Rothschild

Le lot 547 est né à seulement quelques kilomètres du ring d’Arqana, au haras de Meautry. C’est un fils du désormais retraité Cacique. Sa mère, Istriane (Slickly), a décroché trois places en plat. Elle n’a pas encore eu de partants. La deuxième mère, Rumored (Royal Academy), a produit l’étalon Dabirsim (Hat Trick), lauréat des Prix Morny et Jean-Luc Lagardère (Grs1), mais aussi Preferred Yield (High Yield), placé de Listed aux États-Unis. Sa 2ans, Queen Iseult (Camelot), est à l’entraînement chez Aidan O’Brien. Son yearling par Frankel s’est vendu 550.000 € à Arqana lors de la vacation d’août 2017. Bright Generation (Rainbow Quest), la troisième mère, fut la meilleure 3ans de sa génération en Italie, où elle a remporté les Oaks (Gr1). Elle s’est aussi classée deuxième des Moyglare Stud Stakes (Gr1). Ce vendredi, c’est Tom Whitehead qui a signé le bon à 42.000 €. Il a ensuite déclaré : « Nous apprécions son père et son pedigree est très bon, avec la présence de Dabirsim du côté maternel. Il va revenir ici l’an prochain pour les breeze up. »

 

LE COUP DE CŒUR DE JOËL BOISNARD

#599    F          Hurricane Cat & Triple Witching, par Pulpit        41.000 €

Acheteur : Joël Boisnard

            Vendeur : Haras de la Haie neuve

            Éleveur : SNC Regnier

Joël Boisnard n’a pas voulu laisser passer ce lot 599, une pouliche par Hurricane Cat et Triple Witching (Pulpit). C’est le troisième produit de cette jument. Les deux premiers sont vainqueurs : Espoir Béré (Hurricane Cat) est gagnant à Clairefontaine et le 2ans Fakir Béré (Pedro the Great) a montré des moyens en s’imposant pour ses débuts dans un bon style, à l’occasion du Prix de Val Sévry (Inédits). Triple Witching est une sœur de It’s Midnight (Shamardal), gagnante du Prix Coronation (L), d’Holocene (Lemon Drop Kid), deuxième d’un Jacques Le Marois (Gr1). Il s’agit de la souche de Titus Livius ou encore de Zagora.

Joël Boisnard a dit : « Je la trouve très belle, tout simplement ! Je l’ai achetée pour moi. »

Alain Régnier, qui a élevé cette pouliche, a expliqué : « Joël Boisnard était venu à la maison et l’avait vue dans les herbages. Il en était tombé amoureux. J’ai acheté la mère, Triple Witching, à Arqana, moyennant 5.000 €. Espoir Béré, son premier produit, s’est ensuite vendu 52.000 €. Le deuxième, Fakir Béré, a été vendu 20.000 € et c’est un très bon poulain. »

 

BERTRAND BOUREZ ET L’ÉCURIE DE THEYSS S’ASSOCIENT POUR FAIRE DU PINHOOKING

#600    F          Dabirsim & Véronique par Big Shuffle       40.000 €

Acheteur : Bertrand Bourez

            Vendeur : Haras de Grandcamp

            Éleveur : Écurie Normandie pur-sang

Bertrand Bourez a dû monter jusqu’à 40.000 € pour décrocher le lot 600, une fille de Dabirsim présentée par le haras de Grandcamp. Il nous a expliqué : « Elle fait très course et sa mère est par Big Shuffle, un étalon que j’aime beaucoup. J’apprécie aussi beaucoup Dabirsim et les lignées allemandes de la mère. Elle est plus légère que les autres yearlings de cet étalon que j’ai pu voir. Je l’ai achetée un bon prix compte tenu de la côte des produits de son père. Elle va rester en France où elle va être débourrée. Je commence à faire du pinhooking en compagnie d’un investisseur venu des sports équestres, l’Écurie de Theyss. » La mère de la pouliche, Véronique (Big Shuffle), n’a pas couru et elle n’a pas encore donné de gagnant. La troisième mère a remporté sept courses. Il faut remonter à la quatrième génération pour retrouver du black type avec Tivolio (Cricket Ball), lauréat du Vase d’Argent (L) à Toulouse.

 

UN NEVEU D’HESHEM XX POUR JEAN-CLAUDE ROUGET

#629    M        Never on Sunday & Cry of Love, par Sakhee       40.000 €

Acheteur : Jean-Claude Rouget

            Vendeur : Haras de Grandcamp

            Éleveur : Mme J. Ducasse & D.-Y. Treves

Simone Brogi a signé le bon pour Jean-Claude Rouget à 40.000 € pour ce lot 629, un fils de Never on Sunday et Cry of Love (Sakhee) présenté par le haras de Grandcamp. Il s’agit du deuxième produit de sa mère, qui est une sœur d’Heshem XX (Footstepsinthesand), gagnant du Prix Eugène Adam (Gr2) et deuxième de la Dubai Turf (Gr1) cette année. Elle est donc aussi une sœur de Rainbow Chic – ex Xanadou (Peintre Célèbre), gagnant du Prix Paul de Moussac (Gr3).

Simone Brogi a expliqué : « Je l’ai acheté pour Jean-Claude Rouget. C’est un beau poulain, issu d’une mère jeune et d’une belle famille. Monsieur Treves en est le co-éleveur et il l’aime beaucoup, il souhaitait donc l’acheter. »

 

UNE DABIRSIM POUR PEGASUS BLOODSTOCK

#630    F          Dabirsim & Daraa par Cape Cross 33.000 €

Acheteur : Pegasus Bloodstock

            Vendeur : haras d’Haspel

            Éleveur : French Bloodstock Agency

C’est Pegasus Bloodstock qui a signé le bon pour le lot 630, une fille du recherché Dabirsim, pour 33.000 €. Elle était présentée par le haras d’Haspel où elle a été élevée. Le premier produit de sa mère a décroché trois places en huit sorties. Guarantia (Selkirk), la deuxième mère, est montée sur le podium des Oh So Sharp Stakes (L). C’est la famille de Luso (Derby italien, Aral-Pokal, Grosser Erdgas-Preis & Deutschland-Preis, Grs1), Warrsan (Coronation Cup, deux fois, Grosser Preis von Baden, deux fois, Grs1), Queen’s Trust (Breeders’Cup Filly & Turf, Gr1) et Avenir Certain (Prix Poule d’Essai des Pouliches & Prix de Diane Longines, Grs1).

 

UN WOOTTON BASSET POUR LES BREEZE UP

#606    M        Wootton Bassett & Zapiya, par Panis        32.000 €

Acheteur : George Mullins

            Vendeur : Haras des Granges

            Éleveurs : B. Teboul & Scuderia Catalane

C’est Ger Kennedy (Sherbourne Lodge) qui a signé le bon à 32.000 € pour le lot 606, un fils de Wootton Bassett présenté par le haras des Granges. Ce poulain descend d’une souche Aga Khan. Il est le premier produit de sa mère, Zapiya (Panis), restée inédite. La deuxième mère, Zanatiya (Sinndar), a donné Zyzzyva (Siyouni), troisième cette année du Prix des Chênes (Gr3). Cette famille est à l’origine de Zalaiyka, gagnante d’une Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).

Ger Kennedy a expliqué : « Nous aimions beaucoup ce poulain. Il va être préparé pour les breeze up, mais j’ignore à quelle vente il sera présenté. Nous nous attendions à un prix similaire. C’est un poulain léger qui devrait encore se développer. »

 

UNE EXCELEBRATION POUR HUBERT DE NICOLAY

#543    F          Excelebration & I Should Care, par Loup Solitaire          30.000 €

Acheteur : Hubert de Nicolay

            Vendeur : Haras des Sablonnets

            Éleveur : T. Storme

Hubert de Nicolay a cassé sa tirelire pour ce lot 543, le premier à passer sur le ring lors de cette quatrième et dernière journée de vente. L’entraîneur a eu le dernier mot sur Yann Barberot pour cette jolie pouliche par Excelebration et I Should Care (Loup Solitaire), troisième d’un Prix La Camargo (L). I Should Care est une sœur d’Howard Le Canard (Hamas), gagnant d’un Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur (L), et d’Amarantine (King’s Best), une bonne jument d’obstacle, gagnante d’un Prix Roger Saint (L). La pouliche était présentée par le haras des Sablonnets.

Hubert de Nicolay a dit : « Elle est parfaite, mignonne, dans le moule, avec une bonne gueule. J’ai cassé ma tirelire. Je l’ai achetée pour une association de propriétaires qui a déjà des chevaux chez moi, l’écurie de Villeneuve. »

 

ALESSANDRO BOTTI, EN SOUVENIR DE SOUND OF FREEDOM

#621    M        Tin Horse et Bon Escient par Montjeu       28.000 €

Acheteur : Alessandro Botti

            Vendeur : Haras de Grandcamp

            Éleveur : Michel Monfort

Ces dernières années, Sound of Freedom (Duke of Marmalade) était l’un des fers de lance l’écurie italienne de la famille Botti. Cet élève de la Razza Del Velino (l’élevage des Botti) a notamment remporté le Premio Lydia Tesio (Gr1) et s’est classé deuxième du Derby italien (Gr1). Ce vendredi, Alessandro Botti a signé le bon à 28.000 € pour le lot 621, un yearling issu de la souche de Sound of Freedom. L’entraîneur nous a expliqué : « C’est un beau cheval, un modèle sérieux. Il a beaucoup de personnalité et devrait faire un bon cheval de course. La mère est une fille de Montjeu et il est issu d’une souche qui nous a donné de bons sujets. » Son père, le classique Tin Horse (Sakhee), a produit 18 gagnants en plat selon les données disponibles sur le site de France Galop. Il est notamment à l’origine de Folie de Louise, troisième Prix Casimir Delamarre - Fonds européen de l’élevage (L). La mère a déjà donné trois gagnants, dont Got Run (Literato), qui est monté jusqu’en 35,5 de valeur, en gagnant cinq courses et 192.895 € de gains (primes comprises). La deuxième mère a produit Chargé d’Affaires (Kendor), un lauréat du Prix Morny (Gr1) subfertile qui a produit plusieurs chevaux intéressants. La troisième mère, Royal Suite (Majestic Prince), s’est classée deuxième des Frizette Stakes et des Matron Stakes (Gr1).