Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le mot de la fin - Nuance

Autres informations / 29.11.2017

Le mot de la fin - Nuance

Selon Aushorse, le F.R.B.C. local, un Australien sur 244 est propriétaire de galopeurs. À l’échelle française, cela représenterait environ 274.180 propriétaires soit 50 fois plus que le chiffre actuel. En Australie, les courses vont bien mieux qu’en France. Mais le risque, c’est d’idéaliser ce qui se passe hors de nos frontières, comme un étranger pourrait le faire en découvrant la ferveur le jour du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. En allant à Cheltenham ou à Royal Ascot, on peut croire que les courses anglaises font le plein au quotidien. Les chiffres prouvent le contraire. Et en prenant connaissance du chiffre annoncé par Aushorse, on peut imaginer que l’Australie est la terre bénie du sport hippique. Ce n’est pas le cas. Vicky Leonard publie régulièrement sur son blog à ce sujet (pour y accéder : https://www.dita-blog.com). Ainsi en juillet, elle écrivait : « Tout le monde pense que les courses australiennes vont très bien. Nos allocations sont fortes, les prix de vente sont élevés (…) Pourtant, la majorité des Australiens ne savent pas qui est Winx et ils ont bien souvent un intérêt décroissant pour la Melbourne Cup (…) Et il est préoccupant de constater que les professionnels, qui baignent dans cet univers, ne mesurent pas l’indifférence de la population. »