Disparition d’Alain Souchon, l’éleveur d’Argentique

Autres informations / 17.11.2017

Disparition d’Alain Souchon, l’éleveur d’Argentique

Disparition d’Alain Souchon, l’éleveur d’Argentique

L’Éperon a annoncé ce vendredi la disparition d’Alain Souchon, à l’âge de soixante-sept ans. Une cérémonie aura lieu à l’église Saint-Paul de Nîmes, samedi 18 novembre, à 10 h. Cavalier de concours complet de haut niveau, présélectionné olympique, il était aussi médecin et passionné par les courses. Alain Souchon était permis d’entraîner et a notamment eu sous sa responsabilité Olina (Dounba), qui remportera deux courses, sur le steeple et sur le cross. Devenue poulinière, la jument sera présentée à Saint des Saints. Son premier produit, né en 2008, n’est autre qu’Argentique (élevé en association avec Thomas Trapenard) gagnant du Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3) et troisième du Prix La Haye Jousselin (Gr1). L’aîné de ses fils, Nicolas, a marché dans les traces de son père, devenant lui aussi permis d’entraîner.