Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GOFFS BREEDING STOCK SALE - Calme plat après la grande euphorie

Institution / Ventes / 24.11.2017

GOFFS BREEDING STOCK SALE - Calme plat après la grande euphorie

GOFFS BREEDING STOCK SALE

Calme plat après la grande euphorie

Après un jeudi euphorique, deux lots ont dépassé la barre de 100.000 € ce vendredi lors de la deuxième session des Goffs Breeding Stock Sale. Le top price de la vente, la jeune poulinière Beyond Intensity (Intense Focus), pleine de Dawn Approach (New Approach), a été adjugée à BBA Ireland pour 150.000 €. Demi-sœur des gagnants de Groupe Turret Rocks (Fastnet Rock) et Beyond Thankful (Whipper), cette 6ans est issue de la souche de la championne Goldikova (Anabaa). À 100.000 €, le Japonais Kawakami Racing a eu le dernier mot pour Heartful (Shamardal), une pouliche de 4ans qui a gagné une course en début de saison sur la P.S.F. de Dundalk. L’acheteur n’a pas été attiré par la valeur en course de la pouliche, mais par son pedigree. Elle est en effet issue de Mad about You (Indian Ridge), gagnante black type et deuxième des Irish 1.000 Guinées. La deuxième mère Irresistible Jewel (Danehill) a gagné les Ribblesdale Stakes (Gr2) avant de produire le lauréat du St Leger d’Irlande Royal Diamond (King’s Best) et la très bonne Princess Highway (Street Cry). Heartful était présentée par Moyglare Stud Stakes.

Le chiffre d’affaires chute de 28 %. Le chiffre d’affaires est passé de 20,777 à 14,923 millions d’euros, soit – 28,2 %. Mais il faut se souvenir que l’année dernière, la dispersion de l’effectif Wildenstein avait boosté les chiffres. La confrontation avec les résultats de 2015 nous offre des données bien différentes avec une hausse de 51 % du chiffre d’affaires. Le prix moyen, cette année, est de 43.259 €, c’est-à-dire -16 % par rapport à 2016, mais +38,4 % en comparaison avec 2015. Le médian des trois années est toujours resté le même : 15.000 €.

Vingt-huit lots à 1.000 €. Si le médian inchangé peut paraître anecdotique, il y a un autre indicateur qui doit faire réfléchir. Le pourcentage des vendus a chuté de 85,8 à 77 %. La chute n’a pas été provoquée par la gourmandise des vendeurs, mais plutôt par un manque de demande sur les petits lots. En bas de l‘échelle, on trouve 28 pouliches et poulinières vendues 1.000 €, alors qu’en 2016, on ne trouvait que 12 sujets au prix minimum pour l’adjudication.

Godolphin, 41 lots vendus. Le plat de résistance de ces ventes d’élevage provient bien souvent des stocks des grands haras. Godolphin a vendu ses 41 lots catalogués pour un chiffre d’affaires de 1.353.000 €, un prix moyen de 33.000 € et deux sujets à 120.000 €. Les Aga Khan Studs ont vendu 25 femelles pour un total de 1,2 million d’euros, un prix moyen de 48.940 € et quatre sujets à plus de 100.000 €. Ebalista (Selkirk), pleine de Siyouni, a été achetée 300.000 € par Forenaghts Stud.