Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GRAN PREMIO NACIONAL (GR1) - Roman Rosso n’est pas Maradona mais…

International / 12.11.2017

GRAN PREMIO NACIONAL (GR1) - Roman Rosso n’est pas Maradona mais…

PALERMO (AR), SAMEDI

 

Il ne sera peut-être pas le nouveau Candy Ride mais Roman Rosso (Roman Ruler) a gagné ce samedi à Palermo le Gran Premio Nacional (Gr1), le Derby argentin, par six longueurs et avec la manière. Comme disent les Argentins à propos de Messi : il n’est pas Maradona mais… Tout de suite en tête, le grand alezan a fait parler la tenue en usant au train ses adversaires. Il avait course gagnée à la fin du dernier tournant et a augmenté son avantage pour rallier le poteau en solitaire devant le favori, Smart Holiday (Harlan’s Holiday). Le pensionnaire de Jorge Neer Mayansky a enregistré son deuxième succès de Gr1 en dix-huit jours, après celui dans le Gran Premio Provincia de Buenos Aires, dans son jardin à La Plata. Il a montré beaucoup de tenue sur les 2.500m en dirt et, dans un mois, il sera obligé de changer de surface dans le Carlos Pellegrini (Gr1), l’Arc de Triomphe de l’Amérique du Sud. Un petit problème, parce qu’en Argentine, les chevaux passent du sable profond au gazon sans problème. Le dernier lauréat du Nacional qui a réussi le doublé dans le Carlos Pellegrini était Hi Happy (Pure Prize) en 2015.

L’héritage du haras Melincué. Roman Rosso est le dernier champion élevé par le haras Melincué et il a été acheté yearling pour 220.000 pesos (21.000 € à l’époque) à la vente de dispersion de ce glorieux élevage. Ce samedi, il a gagné trois millions (146.000 €) pour ses propriétaires du haras La Primavera. Le poulain est issu de la placée de Gr1 Rose City (City West) et il est par le regretté Roman Ruler (Fusaichi Pegasus), qui est mort l’hiver dernier alors qu’il était promis à une grande carrière.

Lauréat de l'Haskell Invitational (Gr1), Roman Ruler a produit aux États-Unis le gagnant des Belmont Stakes (Gr1) Ruler On Ice et la pouliche de Gr1 Artemis Agrotera. C’est surtout en officiant en Argentine, en faisant la navette, qu’il s’est fait un nom. Il a produit le champion des sprinters Lenovo, maintenant étalon, l’autre flèche Tirolesca, la lauréate du Diane argentin Caldine et une vingtaine d’autres gagnants de Groupe. Avant de mourir, Roman Ruler a donné 115 produits de 2ans, 104 yearlings, et en 2016 il a sailli 154 poulinières.

Le bon choix du haras La Generacion. Le succès de Roman Rosso a aussi été fêté au haras La Generacion, un jeune élevage qui compte une douzaine des poulinières, un haras de petite taille, donc, pour le standard argentin. Le haras La Generacion a acheté à la vente de dispersion du haras Melincué deux poulinières : Heavens to Sally (Honour and Glory), la mère du lauréat du Nacional 2016 He Runs Away (Heliostatic), et Rose City, qui a donné Roman Rosso. Cette dernière a produit un 2ans propre frère du lauréat du Derby, une pouliche yearling par l’étalon maison Emmanuel (Roman Ruler) et un foal par Sydney’s Candy (Candy Ride).