Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GRAND NATIONAL DES ANGLO-ARABES À 12,5 % (A) - Paban de France ou le triomphe de la jeunesse

Courses / 11.11.2017

GRAND NATIONAL DES ANGLO-ARABES À 12,5 % (A) - Paban de France ou le triomphe de la jeunesse

TOULOUSE, SAMEDI

 

GRAND NATIONAL DES ANGLO-ARABES À 12,5 % (A)

Paban de France ou le triomphe de la jeunesse

Paban de France (Benevolo de Paban) était le favori logique du grand rendez-vous intergénérationnel de l’automne pour les anglo-arabes. À Toulouse, en terrain souple, il affrontait donc pour la première fois ses aînés. Dans cette épreuve, aucun 3ans n’avait réussi à s’imposer depuis 2007 (et le très bon Olzarte de Collongues). Le représentant de Francis Montauban a été plus fort que les statistiques : il a gagné de plus de trois longueurs. Deux 3ans occupent les deux premières places, ce qui n’est jamais arrivé au cours de la dernière décennie.

 

À la manière des forts. Comme à son habitude, Paban de France a rapidement pris l’avantage. Après avoir un peu tiré en début de parcours, il a galopé tête et corde. Le futur lauréat a abordé le dernier tournant avec une longueur d’avance sur Flamb’Ee (Vertigineux) et Dismoitout d’Oc (Full of Gold). À mi-ligne droite, Flamb’Ee est sortie du sillage du favori, et pendant un instant, elle a semblé pouvoir venir l’attaquer. Alexandre Gavilan a alors donné un premier coup de cravache à son partenaire qui a pris une longueur à sa poursuivante. Une deuxième sollicitation lui a permis de créer la différence. Flamb’Ee, qui restait sur quatre victoires, réalise une très bonne valeur en se classant deuxième. Dismoitout d’Oc est troisième à plus de sept longueurs.

Francis Montauban, le propriétaire lauréat, est également le président de la Société des courses de Toulouse. Il nous a confié : « Ce fut une belle journée, les enjeux, aussi bien au niveau du PMU que du PMH, sont satisfaisants. Nous avions du public. En ce qui concerne Paban de France, pour la première fois il a été sollicité. La deuxième a été remarquable, mais elle n’a pas pu suivre quand mon poulain est reparti. Les chevaux d’âge sont loin. C’est une belle aventure, un joli "challenge". Paban de France va prendre du repos et nous prendrons la décision dans les semaines à venir à propos de la suite de sa carrière. Il y a une certaine pression pour qu’il entre au haras, mais les conditions suggérées ne correspondent pas à ce que l’on peut connaître dans le marché des courses modernes. »

 

La réussite de Didier Guillemin. Les pensionnaires de Didier Guillemin ont remporté quatre des cinq dernières éditions du Grand National des Anglo-Arabes (Illusion Sauvage, 2015 et 2014, Don Tomas, 2013). Avec plus de trois longueurs d’avance, Paban de France est le pensionnaire du Montoisn qui s’impose avec la marge la plus importante. En sept victoires successives, l’invaincu a accumulé 39,5 longueurs d’avance !

 

Sa mère avait déjà gagné le Grand National. Paban de France a été élevé par Yves Fremiot et Patrick  Dufrêche. Il appartient à la première génération du regretté Benevolo de Paban (Lavirco). Le poulain semble avoir hérité de l’aptitude à aller dans tous les terrains de sa mère. Cette dernière, France du Pécos (Rosy Fast), avait notamment gagné le Grand Prix des Anglo-Arabes (l’Arc de la race) à Longchamp et le Grand National en terrain très souple à Toulouse. La deuxième mère, Frivole du Pécos (Safir), est l’une des meilleures juments de l’élevage Davezac. On lui doit de très bons gagnants, en plat et sur les obstacles, comme Foudre du Pécos (Network), Fairplay du Pécos (Freeland), French Kiss du Pécos (Policy Maker)…

 

   Königsstuhl
  Lavirco 
   La Virginia
 Benevolo de Paban  
   Blue Boy
  Bee Blue 
   Anaphi
PABAN DE FRANCE (M3)   
   Roseau d’Or
  Rosy Fast 
   L’Escalade
 France du Pécos  
   Safir
  Frivole du Pécos 
   Fantaisy