Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX MAURICE GILLOIS - GRAND STEEPLE-CHASE DES 4ANS (GR1) - On the Go et Edward d’Argent, quel beau duo !

Courses / 05.11.2017

PRIX MAURICE GILLOIS - GRAND STEEPLE-CHASE DES 4ANS (GR1) - On the Go et Edward d’Argent, quel beau duo !

AUTEUIL, SAMEDI

 

Il y a le poulain bai brun foncé, presque noir, puissant. Et le gris aux reflets presque argentés, d’une grande élégance… Chacun son style, au rond comme sur la piste. Trente minutes après le jumelé Macaire dans le Prix Cambacérès (Gr1), ces deux pensionnaires de l’entraîneur de Royan se sont livré une lutte magnifique dans le Prix Maurice Gillois - Grand Steeple-Chase des 4ans (Gr1).

Le suspense aura duré jusqu’au bout dans la lutte entre On the Go (Kamsin) et Edward d’Argent (Martaline). On the Go, tout de suite vu à la pointe du combat, a résisté d’une encolure à la belle fin de course d’Edward d’Argent, qui a légèrement accusé la réception de la dernière haie. Quelques mètres de plus et, peut-être, l’arrivée aurait été inversée… Srelighonn (Martaline) est troisième à trois longueurs.

 

De meilleur 3ans au premier semestre à meilleur 4ans sur le steeple au second semestre… Au trot, on aurait dit d’On the Go qu’il est en retard de gains… On connaît bien ce poulain, qui avait été assez impressionnant au premier semestre de ses 3ans, avant de connaître une longue interruption de carrière. Le représentant de la famille Papot a fait son retour en piste à l’automne 2017 : une rentrée en haies, puis le steeple. Il ne s’était pas encore imposé depuis son retour en piste et décroche son premier succès sur les gros directement dans ce Gr1. Un parcours qui rappelle à Guillaume Macaire un autre de ses pensionnaires : « C’est un très, très bon poulain. Il a exactement le même profil que So French quand il a gagné le Gillois : So French n’avait alors pas gagné en steeple à Auteuil et On the Go a été deux fois deuxième. C’est sa première victoire en steeple. Il avait du retard et avait forcément le plus de marge ! »

Avec On the Go, la patience a payé. Il offre un premier Prix Maurice Gillois à la famille Papot : il ne lui manquait que ce Gr1 sur le steeple, elle qui a aussi remporté tous les plus grands cross de France… On the Go était moins en vue qu’Edward d’Argent au betting, mais Guillaume Macaire l’avait annoncé après le Prix Orcada (Gr3) : dans le Gr1, il y aura un match entre les deux et le match a bien eu lieu. L’entraîneur nous a dit : « Il n’a pas eu d’ennuis de santé. Nous avons été très patients avec lui pour diverses raisons, pour des trucs que les vétérinaires n’arrivaient pas trop à comprendre. L’histoire, elle est comme cela. C’est tout à fait logique. Le match a eu lieu ! »

Peut-être encore plus de classe que So French. James Reveley, jockey d’On the Go, repartira de ces 48 h de l’obstacle avec deux victoires de Gr1 : le Prix Cambacérès et le Prix Maurice Gillois. Samedi, il avait échoué de peu dans le Grand Prix d’Automne (Gr1) avec Device (Poliglote). Il a dit : « Je me suis fait un peu remonter les bretelles après ma course d’hier avec Device et les ordres, aujourd’hui, étaient de ne pas s’endormir dans la ligne d’en face, donc j’ai avancé. Mais c’est ainsi qu’il faut le monter : il a une grande action et c’est un magnifique sauteur, il faut utiliser cela. On the Go a été absent des pistes pendant presque un an et a fait sa rentrée sur les haies. Il a progressé à chaque sortie et restait sur deux deuxièmes places. So French a lui aussi été deuxième avant de remporter le Gr1. Il a beaucoup de fond mais aussi beaucoup de classe. Il a au moins autant de classe que So French, peut-être même plus encore. Nous verrons bien, il doit en tout cas continuer à progresser. »

Le troisième Maurice Gillois de l’élevage Gabeur. Benoît et Marie-Christine Gabeur ont un palmarès hors norme en tant qu’éleveurs. Triples lauréats du Grand Steeple-Chase de Paris (Bel la Vie, puis So French, en 2016 et 2017), ils ont également remporté trois fois le Maurice Gillois (Long Run, So French, On the Go). En 2016, nous avions demandé à Benoît Gabeur pourquoi il avait envoyé une jument d’obstacle en Allemagne pour être saillie par Kamsin (ce qui a donné On the Go). L’éleveur nous avait répondu : « Il faut tenter, quitte à être le seul à faire une chose à laquelle on croit. C’était mon idée. » Cet élevage est aussi celui de Long Run (Gold Cup de Cheltenham, deux fois les King George VI Chase), Master Minded (huit Grs1, dont deux Queen Mother Champion Chase), Top Notch (Betfred TV Scilly Isles Novices’ Chase, Gr1) etc. Mais Benoît Gabeur est également vétérinaire. Ce dimanche, il nous a précisé : « Cette victoire récompense aussi la patience et la confiance de la famille Papot. Il aurait pu revenir plus tôt suite à son problème de santé. Mais nous avons fait le choix de faire une croix sur une partie de la saison et aujourd’hui le cheval gagne son Gr1. »

Le premier gagnant de Gr1 de Kamsin. On the Go offre un premier Gr1 à son père qui officie au haras d’Étreham. Franck Champion nous a expliqué à son sujet : « Le petit souci qu’a connu On the Go, qui est le fer de lance de son père, est tombé au moment où nous intégrions son père dans notre cour d’étalons. Kamsin officie à 3.000 €. C’est un prix tout à fait attractif pour un cheval de cette qualité et il devrait faire une bonne saison de monte 2018. Il a un pedigree exceptionnel et de remarquables points de force, de l’épaule jusqu’au pied, avec de l’os. C’était un super cheval de course, avec une aptitude peu commune au terrain défoncé. Kamsin ne produit pas petit. Nous sommes très heureux que Benoît Gabeur remporte encore un Gr1. Il a connu une belle réussite avec les étalons stationnés à Étreham. »

Edward d’Argent bon deuxième. Victime d’un souci de santé au printemps, Edward d’Argent devra encore patienter pour remporter son Gr1, lui qui avait gagné le Prix Congress (Gr2) l’an passé. Il ne démérite pas ce dimanche. Guillaume Macaire nous a dit : « Edward d’Argent aurait certainement été avantagé par une course plus sélective. Mais il n’y a pas 100m entre les deux. Il a été un peu dans l’urgence pour finir. C’est ainsi. Il fait un vrai bout quand même. » L’entraîneur a ajouté au micro de l’hippodrome : « C’est dommage qu’il n’ait pas gagné un Gr1. Maintenant, On the Go est un très bon cheval, certainement meilleur intrinsèquement qu’Edward d’Argent et il est moins rodé sur le steeple. »

Les pensionnaires de François Nicolle battus par plus forts. Srelighonn et Dalia Grandchamp (Kapgarde) avaient conclu respectivement premier et deuxième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) au printemps. Mais, ce dimanche, ils trouvaient sur leur chemin On the Go et Edward d’Argent, deux chevaux qui avaient fait l’impasse sur cette épreuve. Les deux pensionnaires de François Nicolle sont tout simplement battus par plus forts ce dimanche, comme nous l’a dit l’entraîneur : « Ils sont à leur place. On ne peut pas battre les deux premiers. J'ai trouvé Dalia Grandchamp plus molle que d'habitude. Je lui avais bouché les oreilles pour voir ce que cela allait donner et je suis satisfait. Srelighonn fait une course de plomb mais les autres sont repartis après le saut de la dernière haie et il reste dans son rythme. Nous sommes troisièmes de Gr1 avec lui, c'est une très bonne chose. La mère de Srelighonn, Eliga (Turgeon) a donné naissance à une foal, Trheliga, propre sœur de Srelighonn. Elle le vengera dans cette course ! »

Pour voir la course : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/11/On-the-Go.pdf

Le neveu de Perfect Impulse. Élevé par Marie-Christine Gabeur, On the Go est un fils de Kamsin et de Sacral Nirvana (Mansonnien), deuxième du Prix Finot (L). Sacral Nirvana a donné Ça Marche (Martaline), après On the Go. Deuxième mère d’On the Go, Aubane (Cadoudal) était entraînée par Guillaume Macaire, comme Sacral Nirvana. Elle a remporté les Prix de Sagan et de Chambly (Ls). Aubane a produit notamment Scorpio Imperator (Scorpion), lauréat du Prix Grandak 2013 et deuxième du Prix Stanley, A La Luna (Califet), gagnante de cinq courses, ou encore Perfect Impulse (Poliglote), deuxième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) mais aussi lauréate des Prix Inge, Troytown et Morgex (Grs3)

 

   Monsun
  Samum 
   Sacarina
 Kamsin  
   Winged Love
  Kapitol 
   Karlshorst
ON THE GO (H4)   
   Tip Moss
  Mansonnien 
   Association
 Sacral Nirvana  
   Cadoudal
  Aubane 
   Miss Dundee