Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX MORGEX (GR3) - Edward d’Argent prend sa revanche sur On the Go

Courses / 26.11.2017

PRIX MORGEX (GR3) - Edward d’Argent prend sa revanche sur On the Go

AUTEUIL, DIMANCHE

 

Le verdict du Prix Morgex (Gr3) a validé l’arrivée du Prix Maurice Gillois (Gr1), mais dans un ordre différent. Si le Grand Steeple-Chase des 4ans a été gagné par On the Go (Kamsin) devant Edward d’Argent (Martaline), le poulain de Simon Munir et d'Isaac Souede a cette fois pris sa revanche sur celui de la famille Papot dans le Gr3. Ces deux chevaux sont deux très bons sauteurs, des chevaux de Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), qui ont une valeur similaire. La différence entre les deux dépend de plusieurs facteurs : les circonstances de course, l’état du terrain, le parcours. Cette fois, tous ces éléments ont plaidé en faveur d’Edward d’Argent.

 

1, 2, 3 Macaire. Attentiste dans la seconde moitié du peloton, Edward d’Argent n’a pas changé de position durant le parcours jusqu’au bout de la ligne d’en face. Il a abordé le tournant final dans le dos des animateurs et a rejoint On the Go entre les deux derniers obstacles. Sur le plat, les deux poulains se sont détachés et expliqués. Dans les cent derniers mètres, Edward d’Argent a donné un coup de reins victorieux pour prendre l’ascendant sur On the Go. Full Glass (Diamond Green) a terminé troisième à douze longueurs du deuxième. Si bien que Guillaume Macaire a pris les trois premières places de la course, nous déclarant : « Entre Edward d’Argent et On the Go, c’est une affaire de déroulement. Peut-être le terrain souple aide-t-il plus Edward. Kévin Nabet [jockey d’Edward d’Argent, ndlr] connaît bien son partenaire, on sait qu’il recule à un moment ou à un autre avant de revenir. C’est dommage que cela fasse des luttes fratricides, mais c’est comme ça. On verra s’ils vont confirmer avec l’âge. On va déjà savourer cette arrivée. Edward avait été opéré à cause d’un souci au printemps et On the Go était resté tranquille au premier semestre. Full Glass a très bien couru. C’est dommage qu’il soit tombé dans le Prix Maurice Gillois. »

La casaque Munir marche sur l’eau. Vingt-quatre heures après la démonstration de Bristol de Mai (Saddler Maker) dans le Betfair Chase (Gr1) à Haydock, Simon Munir et son associé Isaac Souede ont poursuivi leur grande année 2017 avec le succès d’Edward d’Argent. Succès qui faisait suite aux victoires de Raffles Sun (Poliglote) dans le Prix Kerym et de Dragon d’Estruval (Enrique) dans le Prix Nupsala, ce dimanche à Auteuil.

Srelighonn déçoit un peu. Srelighonn (Martaline) n’a pu conclure que quatrième après avoir patienté, lui aussi, dans la seconde moitié du peloton. Son entraîneur, François Nicolle, nous a dit : « Srelighonn n'a pas été des plus à l'aise dans le dernier tournant. Il s'est couché à gauche. Il est grand temps que l'année se finisse pour ces chevaux-là. Les vacances vont faire du bien autant pour eux que pour moi. » Srelighonn a précédé son compagnon d’entraînement King Goubert (Martaline).

Pedigree : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/11/edward-dargent.pdf

Le meilleur élément de sa famille. Élevé par la famille Geissenhoffer, Edward d’Argent est un fils de Martaline, étalon au haras de Montaigu, et de Roquine (Roi de Rome), non placée en cinq courses de plat. Il est le premier et seul partant de sa mère, et donc le premier gagnant de celle-ci. Roquine a évolué à haut niveau en dressage, après avoir été réformée des courses. Elle a d’ailleurs un produit destiné à cette discipline. Edward d’Argent est nommé en référence au chef-d’œuvre de Tim Burton, Edward aux Mains d’Argent, qui fut le début d’une longue collaboration entre le réalisateur et l’acteur Johnny Depp.

   Mendez
  Linamix 
   Lunadix
 Martaline  
   Sadler’s Wells
  Coraline 
   Bahamian
EDWARD D’ARGENT (H4)   
   Time for a Change
  Roi de Rome 
   Rêve de Reine
 Roquine  
   Rabdan
  Rabquine 
   Ramequine