Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX PAÏUTE - Pindare reste invaincu en 2017

Courses / 14.11.2017

PRIX PAÏUTE - Pindare reste invaincu en 2017

FONTAINEBLEAU, MARDI

 

Très bon sauteur, multiple placé de Groupes, à l’arrivée d’un Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) et de deux Prix du Président de la République (Gr3), Pindare (Ballingarry) était alors entraîné par Jean-Paul Gallorini. Passé l’an dernier chez Guillaume Macaire, il avait couru le Prix La Haye Jousselin (Gr1) sans succès, étant arrêté. De retour cet automne, il a gagné à Nancy et a aligné une deuxième victoire en haies, dans le Prix Païute à Fontainebleau. Cette course a été très rythmée, avec un groupe de trois chevaux emmené par Prince de Bellouet (Balko), qui a dirigé les débats, détaché, à vive allure. Pindare a patienté en sixième position avant de se rapprocher à l’entrée de la ligne droite. Son jockey, Bertrand Lestrade, a temporisé entre les deux dernières haies, avant de le lancer sur le plat. Pindare a alors pris aisément l’avantage pour l’emporter de trois longueurs et demie devant Golddy Crown (True Brave) et le bon finisseur Maranjou (Martaline).

Un descendant de l’excellente souche Goral. Élevé par son propriétaire, Pierre Goral, Pindare est un fils de Ballingarry, étalon au haras du Grand Chesnaie, et d’Orcantara (Villez), troisième du Prix Finot (L) et du Prix Bournosienne (Listed à l’époque). Orcantara a aussi gagné le Prix Pierre et Jean-Marie Mercier à Auteuil. C’est le frère de plusieurs vainqueurs dont Richona (Lando), qui a pris presque 150.000 € de gains.

Deuxième mère de Pindare, Prodigalité (Saint Andrews) a gagné en plat et fini deuxième du Finot. Elle a produit Présidence (Nikos), mère d’Invicter (Sholokhov), deuxième du Prix Cambacérès (Gr1) et lauréat du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2), et de Netstar (Lavirco), troisième du Prix Melanos (L), mais aussi Worldbest (Muhtathir), troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1), Aristophane (Dream Well), quatrième de la Grande Course de Haies d’Enghien (Gr3), et Mood XX (Laveron), troisième du Prix André Michel (Gr3) et gagnante du Prix François de Poncins (L). C’est la famille de Fidelety (Villez), deuxième du Prix Christian de Tredern (Listed à l’époque) et mère de Red Name (Nickname), vainqueur du Prix Finot.

 

   Northern Dancer
  Sadler’s Wells 
   Fairy Bridge
 Ballingarry  
   Desert Wine
  Flamenco Wave 
   Armada Way
PINDARE (H8)   
   Lyphard’s Wish
  Villez 
   Valhalla
 Orcantara  
   Saint Andrews
  Prodigalité 
   Petite Rumeur