Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Tête à tête

Courses / 13.11.2017

Tête à tête

Par Christopher Galmiche

La lutte dans le Grand Prix d’Automne (Gr1) entre Alex de Larredya XX (Crillon) et Device (Poliglote) a été l’un des grands moments de l’automne à Auteuil. Elle illustre parfaitement celle de leurs entraîneurs respectifs, François Nicolle et Guillaume Macaire, tout au long de l’année. En 2017, les deux hommes ont enlevé huit des neuf Grs1 disputés sur les obstacles français à eux deux. Entre les deux professionnels, c’est l’égalité parfaite : 4 partout. Guillaume Macaire a remporté le Grand Steeple-Chase de Paris avec So French (Poliglote), le Prix Alain du Breil avec Prince Ali (Kapgarde), le Prix Maurice Gillois avec On The Go XX (Kamsin) et le Prix Cambacérès grâce à Master Dino XX (Doctor Dino).

François Nicolle a remporté le Grand Prix d’Automne (Gr1) avec Alex de Larredya XX (Crillon), le Prix La Haye Jousselin avec Bipolaire (Fragrant Mix), le Prix Ferdinand Dufaure avec Srelighonn (Martaline) et enfin le Prix Renaud du Vivier avec De Bon Cœur (Vision d’État). La Grande Course de Haies des 4ans a conclu la saison des Grs1 en obstacle ce dimanche. L’occasion de revenir en chiffres sur la domination des deux hommes dans les Grs1 et leur évolution à ce niveau sur dix années (2007-2017).

Guillaume Macaire                                                       François Nicolle

61 ans                                                                             59 ans

Installé à La Palmyre depuis 1990                                 Installé à Saint-Augustin depuis 1982

12 fois tête de liste des entraîneurs                                6 victoires de Groupe 1… en un an

5 victoires dans le Grand Steeple

Précoce et tardif

Quelques années seulement après son installation à La Palmyre, Guillaume Macaire a enlevé ses premiers Groupes. C’était l’époque des Saint Preuil (Prix Aguado 1994, Prix Agitato et Fleuret 1995), Parika (Prix Duc d’Anjou 1994), Positron (Prix Duc d’Anjou 1995)… La consécration est arrivée dès 1996 avec Arenice, son premier gagnant de Grand Steeple.

François Nicolle a dû attendre plus longtemps avant de connaître le goût de la victoire dans les Groupes. C’est Quart Monde qui lui a offert son premier Groupe en 2011, en remportant le Prix Montgomery (Gr3).

La suprématie royannaise dans les Grs1

13 novembre 2016 : c’est la date de la dernière victoire d’un cheval entraîné en région parisienne dans un Gr1 à Auteuil. Ce jour-là, le protégé de François-Marie Cottin, Capivari (Yeats), remportait le Prix Renaud du Vivier (Gr1). Depuis, c’est en pays royannais que les vainqueurs de Gr1 en obstacle se sont préparés. Ceux de Guillaume Macaire sont entraînés sur l’hippodrome de La Palmyre, distant de quelques kilomètres seulement à vol d’oiseau du centre privé de François Nicolle.

1.183.015 €

C’est la somme qui sépare Guillaume Macaire de François Nicolle au soir du 13 novembre 2017. Le premier nommé compte 249 victoires et 417 places pour 826 partants, soit 81 % de réussite dans l’argent. Le second s’est imposé 166 fois et pris 349 places pour 658 partants, soit 78 % de chevaux dans l’argent. Comme le montre le graphique, l’écart entre les deux hommes ne cesse de diminuer : il était de plus de 3,8 millions en 2009… L’écurie Nicolle a commencé sa formidable ascension en 2012, année où les gains ont passé la barre de 2 millions d’euros (plus du double de l’année passée). Cette année, ils ont déjà passé celle des 6 millions…

 

43 %

C’est le pourcentage de partants que Guillaume Macaire a eu dans les trois premiers dans les Grs1 entre 2007 et 2017. Il a eu 85 partants sur les 90 courses étudiées (9 Grs1 par an multiplié par 10). Sur cette période, il a remporté 14 Grs1, dont 4 Grands Steeple entre 2013 et 2017 avec Bel la Vie (2013), Storm of Saintly (2014) et So French (2016 et 2017). Il a aussi pris 23 places dans les trois premiers, soit un total de 37 fois dans les trois premiers.

37 %

En écho aux 43 % de Guillaume Macaire, François Nicolle compte 37 % de ses pensionnaires dans les trois premiers d’un Gr1 sur les obstacles, donc à Auteuil, entre 2007 et 2017. Ses protégés ont fini 14 fois dans les trois premiers dans un Gr1, pour 38 partants, depuis 2007, sur les 90 Grs1 courus. Il a enlevé six Grs1, mais en une année seulement entre l’automne 2016 et l’automne 2017. Et il a pris huit places dans les trois premiers depuis 2007.

Le professionnel de Saint Augustin n’a commencé à courir ces épreuves qu’en 2008, avec l’excellente Queen des Places (Sabrehill), deuxième du Prix Ferdinand Dufaure et troisième du Prix Maurice Gillois cette année-là précisément. Puis, à partir de 2012, il est devenu un "client régulier" des Grs1 avec Farlow des Mottes (Maresca Sorrento), lauréat des Prix Murat (Gr2), Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3) et Orcada (Gr3), et Quart Monde (Network), vainqueur des Prix du Président de la République et Montgomery (Grs3) avant de marcher sur l’eau à ce niveau grâce à Alex de Larredya, Srelighonn, Bipolaire et De Bon Cœur.

2

Il ne manque que deux Grs1 au palmarès de Guillaume Macaire : la Grande Course de Haies d’Auteuil et le Grand Prix d’Automne. Il n’a couru que Bel la Vie (Lavirco) dans la Grande Course de Haies, lequel a conclu deuxième en 2011. Dans l’équivalent automnal, il a pris deux places grâce à Ballotin (Enrique), cinquième en 2016, et Device, deuxième cette année. Il a aussi sellé Bel la Vie dans l’édition 2012, mais le champion de la famille Papot avait dû être arrêté.

François Nicolle n’a sellé qu’Alex de Larredya dans la Grande Course de Haies, pour deux deuxièmes places en 2016 et 2017. Dans le Grand Prix d’Automne, il est tout simplement invaincu avec deux succès pour deux partants, grâce au même Alex de Larredya.

21

Comme le nombre de chevaux sellés dans les Grs1 par Guillaume Macaire pour la famille Papot entre 2007 et 2017. Suivent ensuite Magalen Bryant (13 chevaux) et Simon Munir/Isaac Souede (11).

10

Simon Munir et son associé sont aussi les deux hommes pour lesquels François Nicolle a engagé le plus de chevaux dans les Grs1 ces dix dernières années (10). Viennent ensuite Jacques Détré, Jean-Marie Lapoujade et Patrick Vandemoortele (5).

51

Comme le nombre de propriétaires de Guillaume Macaire (source France Galop).

57

Comme le nombre de propriétaires de François Nicolle (source France Galop).