Christophe Soumillon vs Pierre-Charles Boudot : les statistiques

Courses / 17.12.2017

Christophe Soumillon vs Pierre-Charles Boudot : les statistiques

Il y a le record, désormais détenu par Christophe Soumillon. Au-delà du nombre de victoires, nous avons voulu comparer les pourcentages de réussite de Christophe Soumillon en 2017 et de Pierre-Charles Boudot en 2016, année où il avait établi son record (300 victoires en France). Rappelons que le comparatif se fait sur la saison actuelle de Christophe Soumillon, encore en cours, et sur celle complète de Pierre-Charles Boudot en 2016.

CHRISTOPHE SOUMILLON

Nombre de courses courues (au 16/12/17 inclus) : 1.619

Nombre de gagnants : 302

Nombre de deuxièmes places : 263

Nombre de troisièmes places : 239

Pourcentage de réussite à la gagne : 18,6 %

Pourcentage de réussite dans les deux premiers : 34,9 %

Pourcentage de réussite sur le podium : 49,6 %

VS

PIERRE CHARLES BOUDOT

Nombre de courses courues (en 2016) : 1.530

Nombre de gagnants : 300

Nombre de deuxièmes places : 221

Nombre de troisièmes places : 199

Pourcentage de réussite à la gagne : 19,6 %

Pourcentage de réussite dans les deux premiers : 34 %

Pourcentage de réussite sur le podium : 47 %

Cravache d’or vs Sulky d’or

Dans les comparaisons de statistiques, nous vous proposons un exercice plus décalé… Celui d’opposer Christophe Soumillon, assuré de recevoir la Cravache d’or 2017 avec son record européen, et Jean-Michel Bazire. L’homme est actuellement en tête du classement du Sulky d’or, challenge qu’il a déjà remporté à dix-huit reprises, avec un record de victoires de 339 (en 2006).

CHRISTOPHE SOUMILLON

Nombre de courses courues (au 16/12/17 inclus) : 1.619

Nombre de gagnants : 302

Nombre de deuxièmes places : 263

Nombre de troisièmes places : 239

Pourcentage de réussite à la gagne : 18,6 %

Pourcentage de réussite dans les deux premiers : 34,9 %

Pourcentage de réussite sur le podium : 49,6 %

VS

JEAN-MICHEL BAZIRE

Nombre de courses courues (au 16/12/17 inclus) : 883

Nombre de gagnants : 224

Nombre de deuxièmes places : 96

Nombre de troisièmes places : 79

Pourcentage de réussite à la gagne : 25,3 %

Pourcentage de réussite dans les deux premiers : 36,2 %

Pourcentage de réussite sur le podium : 45,2 %

Qui sont les jockeys les plus redoutables en 2017 ?

Pourcentage de réussite à la gagne, dans les deux premiers, sur le podium… Nous avons voulu savoir qui étaient les jockeys les plus "efficaces" dans le monde en 2017 en nous appuyant sur quelques-uns des plus célèbres d’entre eux. Précisons que cet exercice décalé n’est pas à prendre en termes de comparaison pure. Les courses françaises sont bien différentes des courses japonaises ou de Hongkong par exemple, et le cas du vétéran Mike Smith reste particulier. En rouge figurent les meilleurs pourcentages de réussite.

Mike Smith (USA)

Nombre de courses courues au 17 décembre 2017 : 262

Nombre de gagnants : 67

Nombre de deuxièmes places : 38

Nombre de troisièmes places : 41

Pourcentage de réussite à la gagne : 25,5 %

Pourcentage de réussite dans les deux premiers : 40 %

Pourcentage de réussite sur le podium : 55,7 %

Particularité : 14 victoires de Gr1 en 2017

Christophe Lemaire (JAPON)

Nombre de courses courues au 17 décembre 2017 : 790

Nombre de gagnants : 194

Nombre de deuxièmes places : 132

Nombre de troisièmes places : 105

Pourcentage de réussite à la gagne : 24,6 %

Pourcentage de réussite dans les deux premiers : 41,3 %

Pourcentage de réussite sur le podium : 54,6 %

Particularité : trois victoires classiques en 2017

Mirco Demuro (JAPON)

Nombre de courses courues au 17 décembre 2017 : 262

Nombre de gagnants : 67

Nombre de deuxièmes places : 38

Nombre de troisièmes places : 41

Pourcentage de réussite à la gagne : 25,5 %

Pourcentage de réussite dans les deux premiers : 40 %

Pourcentage de réussite sur le podium : 55,7 %

Particularité : six victoires de Gr1 en 2017, égalant le record de Yutake Take (il reste deux Grs1 au Japon : l'Arima Kinen et les Hopeful Stakes).

Joao Moreira (HONGKONG)

Nombre de courses courues au 17 décembre 2017 : 221

Nombre de gagnants : 43

Nombre de deuxièmes places : 35

Nombre de troisièmes places : 31

Pourcentage de réussite à la gagne : 19,4 %

Pourcentage de réussite dans les deux premiers : 35,3 %

Pourcentage de réussite sur le podium : 49,3 %

Particularité : "Magic Moreira" a réalisé un coup de 8 en mars dernier lors d’une réunion de Sha Tin.

Les records à travers le monde

12.844. C’est le nombre de courses remportées par Russell Baze, le recordman du monde. Il a pris sa retraite en 2016, à 57 ans. Tête de liste à deux reprises aux États-Unis, selon le nombre de victoires, il a monté 53.578 courses. Russell Baze affiche donc une réussite de 23,97 % sur une carrière qui a duré 42 ans.

12.827. Le Brésilien Jorge Ricardo, qui est encore actif à 56 ans, a gagné 12.827 courses. Ce samedi, il vient de terminer deuxième du Gran Premio Carlos Pellegrini. Il ne lui manque que 18 succès pour battre le record de Russell Baze. En fait, Ricardo a été le jockey comptant le plus de vainqueurs à travers le monde et le premier à dépasser les 10.000 victoires en 2008. Il a arrêté pendant sept mois en 2009 pour soigner un cancer. Russell Baze l’a dépassé et il est remonté à cheval pour reprendre la tête en 2013. Il a eu ensuite connu deux chutes graves et Baze a pu reprendre l’avantage.

598. C’est le record mondial du nombre de victoires en une saison. Il appartient à Kent Desormeaux, qui avait 19 ans en 1989 quand il a réussi son exploit. Il avait monté 2.312 courses avec une réussite de 25,8 %. Desormeaux était actif pendant cette période dans le circuit du Maryland, qui offrait beaucoup de courses et un niveau de compétitivité plutôt faible. Le pilote de la Louisiane avait battu le record de 546 succès de Chris McCarron en 1974. Deux autres jockeys ont gagné plus de 500 courses aux États-Unis : Edgar Prado (535 en 1997) et Sandy Hawley (515 en 1973).

64. C’est le nombre de jours successifs, avec au moins une victoire quotidienne, du regretté Chris Antley en 1989. Il avait aussi remporté neuf victoires en une seule journée, mais sur deux hippodromes différents.

9. Eddie Castro a gagné neuf courses en une seule réunion. Le 4 juin 2005, il avait participé à onze courses sur l’hippodrome de Calder, en Floride.

8. Le sans faute. L’Argentin Angel Barattucci avait remporté toutes les courses, huit au total, du programme du 15 décembre 1957 à Rosario.

7. Lanfranco Dettori a réalisé son fameux Magnificent Seven lors du Festival of British Racing, le 28 septembre 1996 à Ascot. Curieusement, Lanfranco est né le 15 décembre (mais en 1970), le même jour que le carton plein de Barattucci.