Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Kingfisher, deuxième de la Gold Cup et du Derby d’Irlande, au haras du Mont Goubert

Autres informations / 08.12.2017

Kingfisher, deuxième de la Gold Cup et du Derby d’Irlande, au haras du Mont Goubert

Kingfisher, deuxième de la Gold Cup et du Derby d’Irlande, au haras du Mont Goubert

Kingfisher (Galileo) officiera au haras du Mont Goubert à partir de 2018. Cet étalon mixte, ayant une origine polyvalente, est capable de produire en plat comme sur les obstacles.

 

À 2ans, Kingfisher a couru quatre fois et a gagné, pour sa deuxième sortie, un maiden sur 1.700m à la fin du mois d’août, de neuf longueurs. Il s’est ensuite classé troisième des Breeders' Cup Juvenile Turf Trial Stakes (Gr3) à Leopardstown, derrière les futurs gagnants de Gr1 Free Eagle (High Chaparral) et Australia (Galileo). À l’occasion de sa deuxième sortie à 3ans, Kingfisher a gagné une Listed sur 2.000m à Chester, en terrain souple, devant le futur étalon et triple lauréat de Gr2 Bow Creek (Shamardal). Après un échec dans le Derby d’Epsom, le cheval a été assez fort pour se relever et se classer deuxième du Derby d’Irlande (Gr1). Au Curragh, il a fait la course en tête de bout en bout, avant de conserver la deuxième place derrière Australia (triple lauréat de Gr1), qui était intouchable sur 2.400m cette année-là.

 

Une grande performance dans la Gold Cup. À 4ans, Kingfisher est passé sur le créneau de la tenue et dès sa deuxième sortie, il a gagné une Listed sur 2.800m à Leopardstown. Dans la Gold Cup (Gr1, 4.000m), il a réalisé une grande performance. Dans la ligne droite, à plusieurs reprises, il n’a pas pu progresser à cause d’un rideau de chevaux sans ressources. Lorsque Ryan Moore a finalement réussi à trouver le passage, Kingfisher a fini très vite pour décrocher la deuxième place, à un peu plus d’une longueur. Aidan O’Brien, son entraîneur, a déclaré : « Doté d’un magnifique modèle, très musculeux, Kingfisher, que j’ai eu personnellement le plaisir d’élever, nous a apporté beaucoup de satisfactions en compétition. Précoce, placé de Groupe à 2 ans, il n’a cessé de progresser au cours de sa carrière. N’hésitant pas à aller devant pour faire parler la classe, il fut un bon deuxième du crack Australia dans le Derby d’Irlande. Sa meilleure performance fut sans doute sa deuxième place obtenue dans la Gold Cup d’Ascot à 4ans, vainqueur moral de l’épreuve, tant il fut malheureux dans la ligne droite. Toutes ses qualités de courage, tenue et dureté font de lui un stallion prospect de premier plan pour l’obstacle. » Kingfisher toise 1,67m.

 

Des courants de sang pour sauter. En Angleterre et en Irlande, les fils de Galileo (Sadler’s Wells) sont très cotés sur le marché de l’obstacle. C’est le cas de Soldier of Fortune (352 saillies en 2017) ou de Mahler (262 saillies en 2017). Halling (Diesis), le père de mère de Kingfisher, a donné des gagnants de Gr1 chez les sauteurs ainsi que Coastal Path, l’étalon d’obstacle le plus sollicité en France en 2017 (165 saillies). Ce dernier est notamment à l’origine de Bacardys (double gagnant de Gr1 sur les haies en Irlande) et de Bosseur (2e du Prix Alain du Breil, Gr1). La deuxième mère de Kingfisher est une fille de Rainbow Quest (Blushing Groom), un étalon que l’on retrouve dans le papier de Crillon (Saumarez) et Authorized (Montjeu), deux pères de gagnants de Gr1 sur les obstacles.

 

Une lignée maternelle solide. Mystical Lady (Halling), la mère de Kingfisher, est placée de Groupe. Trois de ses quatre produits en âge de courir sont black type. La deuxième mère a donné quatre black type, dont Furner’s Green (troisième de la Poule d’Essai des Poulains, Gr1) et Lady Lupus (troisième des Oaks d’Irlande, Gr1). Sa troisième mère, Sonic Lady (Nureyev), fut la meilleure pouliche de 3ans en Europe pour la saison 1986. Elle a gagné les 1.000 Guinées d’Irlande, les Sussex Stakes et le Prix du Moulin de Longchamp (Grs1).

 

Une syndication est en cours. Cet étalon à vocation mixte officiera avec un double prix de saillie : 2.500 € (HT PV) pour les produits mâles et 1.500 € pour les femelles. Il est actuellement ouvert à la syndication. La part est proposée à 5.000 € HT. Elle donne droit à deux saillies annuelles lors des deux premières saisons de monte, puis à une saillie par an à partir de la troisième. Victor Langlais et Claude Guégan seront présents pendant les ventes de décembre pour les personnes intéressées par la syndication. Au cours de cette vacation, les éleveurs seront les bienvenus au haras du Mont Goubert pour aller voir les étalons.