Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

L’ÉDITO - Et si les clubs de supporters voyaient le jour à Auteuil ?

Autres informations / 14.12.2017

L’ÉDITO - Et si les clubs de supporters voyaient le jour à Auteuil ?

 

Par Christopher Galmiche

Le calendrier des courses 2018, disponible sur le site de l’Arjel (lien : http://www.arjel.fr/IMG/hippique/calendrier-2018.pdf), m’a permis de savoir que le week-end du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) tombait les 19 et 20 mai. Il est donc collé au lundi de Pentecôte, ce qui signifie qu’il ne faudra pas compter sur les Parisiens pour remplir les travées d’Auteuil. Si ces derniers apprécient leur ville, ils la quittent à la première occasion...

Alors, oui, nous ne sommes qu’à la mi-décembre, mais un grand événement comme le Grand Steeple doit se préparer en amont. Et je désespère à l’idée de voir les tribunes à moitié vide pour une telle course, une nouvelle fois. En 2018, la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) aura lieu lors du même week-end, ce qui devrait nous permettre d’avoir une affluence étrangère plus importante. Mais pour rassembler le maximum de public, une idée m’est revenue à l’esprit…

Pourquoi ne pas créer des clubs de supporters ? Au cours de mon adolescence, j’ai eu l’occasion de faire partie du club des supporters de Général du Pommeau (Sébrazac). Nous avions une carte de membre et à chaque Prix d’Amérique, un espace nous était réservé avec un buffet et un débrief de la course par l’entraîneur du cheval, Jules Lepennetier. Encore aujourd’hui, Bold Eagle (Ready Cash) a son fan club. Pourquoi les champions de l’obstacle n’auraient-ils pas leurs clubs de supporters, eux aussi ? Comme le trot, l’obstacle est une discipline populaire en régions et les futures têtes d’affiche du Grand Steeple 2018 y sont entraînées.

Encourager sa région au travers d’un champion. Le week-end du Grand Steeple pourrait donc être la grande fête des régions. Lorsque Karly Flight se déplaçait à Auteuil, ses supporters de Mayenne, où elle était née, venaient et animaient l’hippodrome. C’était un grand moment. En 2018, si tout va bien (touchons du bois), nous aurons Milord Thomas (Kapgarde) pour représenter Dragey et la région du Mont-Saint-Michel, sachant qu’il peut aussi représenter la Normandie dans sa globalité, puisqu’il a vu le jour dans le Calvados.

Du côté du pays royannais, nous aurons certainement So French (Poliglote), peut-être accompagné par On the Go XX (Kamsin), Edward d’Argent (Martaline), Bipolaire (Fragrant Mix), Srelighonn (Martaline) et Roi Mage (Poliglote). Les couleurs de Senonnes pourraient être défendues par Docteur de Ballon (Doctor Dino). De quoi faire un solide fan club, venant à la fois de Charente-Maritime, mais aussi des lieux de naissance des chevaux (Nièvre, Normandie, Mayenne…). Le Sud-Ouest pourrait aussi se déplacer pour soutenir Roi Mage (Écurie Sagara). Non seulement, cela pourrait faire venir un public qui n'est pas forcément très bien doté en animations dans sa région, mais on pourrait ainsi créer un challenge entre les différentes régions d’entraînement et/ou d’élevage sur tout le week-end. En sus d’un autre challenge France/Angleterre/Irlande. Une sorte de Coupe des régions et une Coupe d’Europe.

Le concept a déjà bien pris. S’il faut créer ces clubs de supporters, il faut s’y mettre dès maintenant. Nous pourrions imaginer un système d’adhésion annuelle qui permettrait de couvrir à la fois le déplacement à Paris (avec évidemment entrée gratuite sur l’hippodrome), un déjeuner et une place dans les tribunes d’Auteuil. Cela a marché avec les trotteurs (Général du Pommeau, Insert Gédé, Fan Idole, Galopin du Ravary, entre autres), avec Trêve (Motivator) en plat, qui était un cas particulier de par sa longévité. Cela peut donc fonctionner aussi pour les sauteurs. D’autant que l’opération organisée avec Milord Thomas à Compiègne pour sa rentrée avait plutôt bien marché. Et les pages Facebook tenues par quelques entourages de champions rassemblent plusieurs centaines de fans.

Les présidents de sociétés de courses régionales, les instances dirigeantes et les entourages des différents champions doivent être parties prenantes dans cette organisation. Donnons-nous les moyens de voir si cette idée peut réussir. Nous ne pouvons pas laisser Auteuil à moitié vide pour sa plus grande réunion de l’année !