Et si l’équitation des JO 2024 était organisée sur un hippodrome ?

Autres informations / 02.12.2017

Et si l’équitation des JO 2024 était organisée sur un hippodrome ?

Et si léquitation des JO 2024 était organisée sur un hippodrome ?

Paris va accueillir les Jeux olympiques de 2024. Reste à savoir où se dérouleront les épreuves d’équitation. Site emblématique de la candidature parisienne, Versailles devait accueillir ces compétitions, comme cela avait été officiellement annoncé au moment de la désignation par le CIO à Lima. Versailles figure également dans le texte du projet de loi olympique récemment présenté en Conseil des ministres, selon nos confrères de L’Équipe. Le staff d'Anne Hidalgo (maire de Paris et, à ce titre, porteuse devant le CIO, avec le président du CNOSF, du projet olympique 2024) a déclaré : « concernant les sites, quelques arbitrages sont encore à venir, mais à la marge. » La Fédération française d’équitation milite activement en faveur du parc fédéral équestre de Lamotte-Beuvron où elle réalise dans cet objectif de très importants travaux depuis plusieurs années. Dans le Loir-et-Cher, à environ 150 km de Paris, les élus locaux se mobilisent dans ce sens.

Des rumeurs. Toujours selon nos confrères de L’Équipe, on évoque également Chantilly. Mais Gérard Manzinali, organisateur de l’étape cantilienne du Global Champions Tour, dément cette hypothèse : trop loin et trop difficile techniquement. Fontainebleau et Longchamp font également l’objet de bruits insistants. Mais le Grand Parquet de Fontainebleau est trop loin de la gare et les élus locaux ne semblent pas intéressés. En ce qui concerne Longchamp, il faudrait y apporter de gros travaux à ceux déjà en cours. Mais il a un avantage, il est très proche du centre de Paris.