Al Asayl Bloodstock veut soutenir Balios, son premier étalon pur-sang en France

Élevage / 19.01.2018

Al Asayl Bloodstock veut soutenir Balios, son premier étalon pur-sang en France

Al Asayl Bloodstock veut soutenir Balios, son premier étalon pur-sang en France

Al Asayl Bloodstock, dont connaît la réussite au meilleur niveau avec les chevaux arabes, a également de réelles ambitions chez les pur-sang anglais. L’entité, basée au haras du Vieux Pont en Normandie, a placé son premier étalon pur-sang, Balios (Shamardal), au haras du Hoguenet.

BALIOS

Shamardal & Elle Galante par Galileo

King Edward VII Stakes (Gr2)

2e des Harbour Watch Newmarket Stakes (L)

Stationné au haras du Hoguenet (14)

2.500 € H.T. (LF)

Balios a été élevé par Al Asayl Bloodstock (comme Bateel, lauréate du Prix Vermeille 2017). Il aura la chance d'être soutenu par ses propriétaires qui ont déclaré : « Balios a la force physique des Shamardal et le bon tempérament des Galileo, deux critères indispensables pour un cheval de course, que tout éleveur rêve de concilier. Nous comptons envoyer plusieurs juments à ce jeune étalon prometteur. »

Gagnant de Groupe à Royal Ascot. Lauréat de son unique sortie à 2ans, Balios s’est révélé l’année suivante. Proche deuxième pour sa rentrée dans une Listed à Newmarket, le pensionnaire de David Simcock a ensuite fait forte impression à Royal Ascot. Encore dernier à l’entrée de la ligne droite, il a refait tout le peloton pour s’imposer dans les King Edward II Stakes (Gr2, 2.400m). David Simcock avait ce jour-là déclaré à la presse étrangère : « Nous n’avons jamais caché toute l’estime que nous portons à Balios. Et je pense qu’il va devenir un très bon cheval (…) Nous allons choisir ses prochaines courses avec soin. C’est un cheval pour l’avenir. » Par le passé, les King Edward II Stakes ont vu passer de futurs étalons marquants, comme Île de Bourbon (Nijinsky), Ela-Mana-Mou (Pitcairn) ou, plus près de nous, Nathaniel (Galileo), le père de la championne Enable.

Les King Edward II Stakes de Balios

https://youtu.be/dkQqyWKLP2U

Shamardal, un père de père. Meilleur 2ans de sa génération en Europe, et lauréat du Prix du Jockey Club (Gr1), Shamardal (Giant’s Causeway) est ensuite devenu un étalon de premier plan (192 black types, 18 lauréats de Gr1). Il est à présent extrêmement difficile de pouvoir obtenir une saillie de Shamardal, et les éleveurs européens font donc confiance à ses fils. Lope de Vega, l’un des premiers à entrer au haras, a connu une réussite rapide. Il a déjà donné six lauréats de Gr1 en plat et 58 black types. Outre son origine paternelle, Balios peut se prévaloir d’un papier maternel remarquable. Sa mère, Elle Galante (Galileo) s’est classée troisième du Prix Belle de Nuit (L). À ce jour, cinq de ses sept produits ont gagné. Deux ont décroché leur black type : Balios et Cersei (Invincible Spirit), deuxième du Prix Saônois (L).

Galileo, aussi un père de mère. Sans surprise, après s’être affirmé comme le meilleur étalon de son temps, Galileo est aussi à présent un père de mère de premier plan. Il a déjà donné les mères de 16 gagnants de Gr1, dont Barney Roy (St James's Palace Stakes, Gr1), Galileo Gold (2.000 Guinées & St James's Palace Stakes, Ascot, Grs1), Intricately (Moyglare Stud Stakes, Gr1), La Collina (Matron Stakes & Phoenix Stakes, Grs1), La Cressonnière (Poule d'Essai des Pouliches & Prix de Diane Longines, Grs1), Night of Thunder (Lockinge Stakes & 2.000 Guinées, Grs1), Qualify (Oaks d’Epsom, Gr1), Rivet (Racing Post Trophy, Gr1), Roly Poly (Sun Chariot Stakes, Falmouth Stakes, Newmarket & Prix Rothschild, Grs1)… En 2017, les deux meilleurs 2ans européens selon les ratings, U S Navy Flag (Dewhurst Stakes & Middle Park Stakes, Gr1) et Saxon Warrior (Racing Post Trophy, Gr1), sont issus de mères par Galileo. Mais ils ne devraient pas en rester là, car Saxon Warrior est déjà le favori au betting du Derby d’Epsom 2018 !

Le petit-fils d’une championne. Elle Danzig (Roi Danzig), la deuxième mère de Balios, fut la meilleure 3ans de sa génération en Allemagne, avant d’être sacrée meilleure jument d’âge en 1999 et en 2000. Elle a gagné douze courses, dont onze Groupes. Elle Danzig s’était notamment imposée dans le Premio Roma (Gr1) à deux reprises, et dans le Grosser Dallmayr-Preis Bayerisches Zuchtrennen (Gr1). Pour mesurer le niveau de cette performance, il faut savoir que depuis 1940, seulement sept juments ont passé la ligne d’arrivée du Grosser Dallmayr-Preis Bayerisches Zuchtrennen en tête. De même, Elle Danzig est la seule à avoir remporté le Premio Roma à deux reprises. Au haras, elle a donné treize produits, dont onze gagnants et sept black types. Le meilleur fut sans aucun doute Elle Shadow (par Shamardal, comme Balios), lauréate de trois Grs3 en Allemagne, mais aussi deuxième du Preis der Diana (Gr1). Cette famille allemande a donné de très bons gagnants ces dernières années, comme Saent (Derby italien) ou Empoli (Preis Von Europa).

Storm Cat

Giant’s Causeway

Mariah’s Storm

Shamardal

Machiavellian

Helsinki

Helen Street

BALIOS (M5)

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Elle Galante

Roi Danzig

Elle Danzig

Élégie