Daniele Porcu nous a quittés

Autres informations / 06.01.2018

Daniele Porcu nous a quittés

Daniele Porcu nous a quittés

Daniele Porcu nous a quittés le jeudi 4 janvier. Il n’avait que 34ans. Le jockey s’est battu contre un cancer foudroyant diagnostiqué cet automne. Le pilote italien avait débuté à seize ans, avant de gagner son premier Gr1 en 2008, dans le Premio Roma, en selle sur Estejo (Johan Cruyff). Il avait ensuite décidé de changer de pays. Il fallait du courage pour quitter l’Italie – à l’époque encore vivante – et aller en Allemagne. Daniele l’a fait, malgré la barrière de la langue. Au sein de l’écurie de Peter Schiergen, il occupait le poste, souvent difficile, de deuxième jockey.

Daniele Porcu a tiré le meilleur des opportunités qui se sont présentées à lui. Il a gagné pour son patron le Chartwell Fillies Stakes (Gr3), en Angleterre, avec Emerald Star (Mount Nelson) et d’autres Groupes, comme le Grosser Dallmayr Preis (Gr1) avec Iquitos (Adlerflug) et, en septembre, le Topkapi Trophy en Turquie, associé à Wonnemond (Areion). Le 22 octobre, à Baden-Baden, il a signé son dernier succès de Groupe avec Navaro Girl (Holy Roman Emperor). Le 5 novembre, il a passé pour la dernière fois le poteau en tête à Krefeld. C’était sa 892e victoire. Daniele était déjà touché par la maladie, mais il avait un engagement à honorer. Il a monté pour la dernière fois Iquitos dans la Japan Cup. C’était un de ses rêves d’enfant. Il est ensuite rentré en Italie pour le plus dur des combats. Quelques jours avant Noël, il avait répondu à un message en disant : « C’est difficile, j’ai très peu de chances de m’en sortir, mais je vais quand même essayer. » Il s’est battu, comme il l’a fait toujours. Daniele Porcu était la réponse italienne à Christophe Soumillon, haut et léger dans l’effort, à la fois élégant et efficace. Nous avons perdu un bon jockey et un homme d’une grande gentillesse. Ses obsèques auront lieu ce lundi à Cornaredo, dans la banlieue milanaise.