Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

KARAKA YEARLING SALE BOOK 1 - Les acheteurs locaux reprennent le dessus sur les investisseurs étrangers

International / 29.01.2018

KARAKA YEARLING SALE BOOK 1 - Les acheteurs locaux reprennent le dessus sur les investisseurs étrangers

KARAKA (NZ), LUNDI

En Nouvelle-Zélande, les ventes de yearlings sont souvent dominées par les acheteurs étrangers. Mais les propriétaires locaux ne sont pas là pour se faire piquer les meilleurs sujets. David Ellis, propriétaire, éleveur et créateur de syndicats, est une des grandes figures du galop dans ce pays. Ce lundi, il a investi, lors de la deuxième session du book 1 de la vente de Karaka, l’argent qu’il avait empoché samedi avec le jumelé de ses deux représentants, Avantage (Fastnet Rock) et Al Hassa (Exceed and Excel), dans le très riche Karaka Million, une Listed millionnaire pour les 2ans. David Ellis s’est offert, pour 1,025 million de dollars néozélandais, le top price de la vacation, un mâle par l’étalon tête de liste Savabeel (Zabeel). Sa mère est la gagnante classique Katie Lee (Pins).

Fastnet Rock très populaire. Dans les deux premières sessions, David Ellis a dépensé 4,595 millions de dollars néozélandais (environ 2,7 millions d’euros) pour 17 yearlings. L’australien Mark Pilkington a acheté l’autre lot millionnaire de la vente, un mâle par Fastnet Rock (Danehill). L’étalon de Coolmore est aussi le père d’une pouliche adjugée à BBA Ireland pour 725.000 dollars néozélandais. Le chiffre d’affaires de la vente est de 38,3 millions pour un prix moyen de 165.118 dollars néozélandais. La comparaison avec les données de 2017 est impossible, suite au changement du format de la vente, mais un indicateur est très impressionnant. En deux jours, dix yearlings ont été vendus à plus de 500.000 dollars néozélandais. L’année dernière, une semaine de vente avait été nécessaire pour atteindre un tel chiffre.