Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

KARAKA YEARLING SALE BOOK 1 - Marché euphorique en Nouvelle-Zélande

Institution / Ventes - International / 30.01.2018

KARAKA YEARLING SALE BOOK 1 - Marché euphorique en Nouvelle-Zélande

 

Le choix de New Zealand Bloodstock, qui a augmenté de 465 à 700 le nombre de yearlings proposés dans sa boutique sale, a porté ses fruits. Après trois sessions du book 1, qui mélangeait les yearlings de l’ancienne Premier Sale avec les meilleurs de la Select, le chiffre d’affaires a atteint 63.645.000 NZ$ (37,6 millions d’euros) pour 399 lots vendus, et le prix moyen est de 159.511 NZ$. L’année dernière, les 338 yearlings vendus lors de la Premier Sale avaient généré un chiffre d’affaires de 58,4 millions et un prix moyen de 172.781  NZ$. La dernière session du Book 1 propose ce mercredi 150 sujets et il est fort probable que le chiffre d’affaires 2017 de la Premier et de la Select Sale cumulées (79 millions de dollars néo-zélandais) sera dépassé avant le départ du Book 2 qui offre 378 autres yearlings.

David Ellis, le défenseur de la Nouvelle-Zélande. Après trois sessions, quinze sujets ont été vendus à plus de 500.000 NZ$ (ils étaient dix en 2017). Cinq yearlings ont dépassé la barre mardi et le top price de la session a été payé par David Ellis, à 900.000 NZ$, pour une demi-sœur par Not a Single Doubt (Redoute ‘s Choice) de la gagnante de Gr1 Melody Belle (Commands). Ellis, qui monte toujours des syndicats autour de ses achats, a déjà signé les bons d'achat de vingt-quatre sujets pour lesquels il a dépensé 7,242 millions de dollars néo-zélandais (4.281.000 €). La plupart des syndicats affichent déjà complet, même celui formé pour le top price, un fils de Savabeel (Zabeel), payé 1,025 million lundi. Sir Patrick Hogan, qui a élevé le poulain à Cambridge Stud, voulait en prendre un bout mais Ellis lui a répondu : « Désolé, j’ai déjà vendu toutes les parts ! »

Quatre yearlings pour le cheikh Hamdan Al Maktoum. Le cheikh Hamdan Al Maktoum a acheté quatre mâles mais sans faire de folies. L’addition de son shopping est de 950.000 NZ$. Les acheteurs de Hongkong ont acquis pour le moment cinquante-et-un yearlings pour 8,79 millions, ceux de Singapour sont à quatorze achats pour 1,4 million. Les Australiens ont dépensé 27,59 millions pour 176 yearlings. Tout compte fait, les étrangers ont généré 60 % du chiffre d’affaires.

Reliable Man & Charm Spirit en forte demande. Côté étalons-navette, Reliable Man (Dalakhani) a enregistré vingt-quatre vendus à un prix moyen de 122.291 NZ$ et un top price à 240.000  NZ$ acheté par le Hongkongais Peter So. Les premiers yearlings "sudistes" de Charm Spirit (Invincible Spirit) ont été aussi très demandés. Il a fait un top price de 400.000 NZ$ payé par l’Australien Ciaron Maher et il a affiché un prix moyen proche de celui de Reliable Man (119.166  NZ$) pour vingt-quatre yearlings.