Ultra, un talent à redécouvrir

Élevage / 18.01.2018

Ultra, un talent à redécouvrir

 

Les courses s’enchaînent à un rythme soutenu et un gagnant à tendance à chasser l’autre dans nos mémoires. Pourtant, à quelques semaines de la saison de monte 2018, il faut certainement prendre le temps de redécouvrir Ultra (Manduro), lauréat du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère 2015.

 

ULTRA

Manduro & Épitome, par Nashwan

Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1)

Prix Jacques Laffitte (L)

Stationné au haras du Logis (61)

7.000 € H.T. (1er octobre P.V.)

 

À partir de 2018, Ultra va faire la monte à côté de son père, Manduro (Monsun), au haras du Logis. Il officiera pour 7.000 € et un nombre limité de droits de saillie à vie sont disponibles. Sam Bullard, directeur des étalons Darley a déclaré : « Ultra est un cheval puissant avec une belle conformation. Il est issu d’une ligne classique et je suis certain que les éleveurs seront ravis de l’avoir au haras du Logis. C’est un nouvel apport de Darley au parc étalon français et c’est une très bonne chose de voir Ultra au côté de son père, Manduro. C’est l’exemple vivant de ce que Manduro peut produire. »  Son entraîneur, André Fabre, a ajouté : « Franc et beau, un vrai plaisir à entraîner et à regarder courir, Ultra est le cheval idéal. »

Le jour où il a battu le record du Lagardère. Ultra est resté invaincu à 2ans. Lors de ses débuts, au mois de juillet à Clairefontaine, sur 1.400m, il a dominé de bout en bout Moon Trouble (placé de Groupe à deux reprises) et Mont Ormel (Juddmonte Grand Prix de Paris, Gr1). Lors de sa deuxième sortie, le Prix de Blaison (B), Ultra s’était imposé dans un superbe style devant le futur black type Royal Julius (Royal Applause). C’est à cette occasion qu’il a décroché sa Rising Star. Pour sa troisième sortie à 2ans, Ultra a remporté le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1, 1.600m), en battant le record de l’épreuve. Ce jour-là, il devançait Galileo Gold (Paco Boy), lequel a ensuite remporté les 2.000 Guinées et les Saint James’ Palace Stakes (Grs1). Le quatrième, Johannes Vermeer (Galileo), a ensuite gagné le Critérium International (Gr1), alors que le cinquième, First Selection (Diktat), s’est classé deuxième de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1).

Nous a-t-il vraiment tout montré ? Le podium de cette épreuve a régulièrement vu passer de futurs étalons de qualité, comme Dabirsim (Hat Trick), Wootton Bassett (Iffraaj), Siyouni (Pivotal), Linamix (Mendez), Kendor (Kenmare), Blushing Groom (Red God)… André Fabre avait déclaré à la presse étrangère après la victoire de son pensionnaire à Longchamp : « Ultra a beaucoup de talent. Il a l’attitude et le cœur d’un bon cheval. Je suis très heureux car il s’agit d’un fils de Manduro, qui a gagné au niveau Gr1 sur 1.600m et 2.000m et aurait pu gagner l’Arc. Ultra est né pour faire de plus longues distances, donc je pense qu’il pourra être rallongé en 2016. »

À la fin de son année de 2ans, Ultra faisait d’ailleurs partie des chevaux en vue pour les classiques anglais de la saison 2016. Mais il n’a vraisemblablement jamais vraiment eu l’opportunité de remontrer l’étendue de son talent. Lors de sa rentrée tardive, au mois de juillet de ses 3ans, le représentant de Godolphin a conclu deuxième, à trois quarts de longueur, dans le Prix Eugène Adam (Gr2). Il a ensuite remporté la dernière course de sa carrière, le Prix Jacques Laffitte (L), pour sa seule sortie à 4ans.

Le meilleur 2ans de la lignée de Monsun. Ultra est un petit-fils de Monsun (Königsstühl), et selon les ratings, il est le meilleur mâle de 2ans de sa descendance en lignée mâle. Avant de devenir l’étalon le plus cher en Europe continentale, Monsun fut un cheval particulièrement dur, avec beaucoup de tenue, au sein de la meilleure génération allemande de ces dernières décennies. Six ans après sa mort, on dénombre 171 black types dans sa descendance. Les statistiques de Monsun sont impressionnantes : en 2016, il avait 15,63 % de gagnants de Groupe par partant. C’est mieux que Galileo (15,61 %) lors de la même saison.

L’histoire d’amour de Manduro avec la France. Parmi les produits de Monsun, Manduro est celui qui dispose du Racing Post Rating le plus élevé (133). Placé de Gr1 dans son pays de naissance, c’est une fois arrivé en France, chez André Fabre, que Manduro a montré son véritable visage en remportant trois Grs1. L’histoire s’est répétée au haras. Après avoir débuté sa carrière outre-Manche, c’est finalement en France que sa production s’est véritablement épanouie : quatre de ses six gagnants de Gr1 ont acquis leur titre dans l’Hexagone. Manduro est en effet le père de Mandaean XX (Critérium de Saint-Cloud, Gr1), Ribbons (Darley Prix Jean Romanet, Gr1), Ultra (Qatar Prix Jean-Luc Lagardère, Gr1) et Vazirabad (Prix Royal-Oak, Gr1, deux fois, Qatar Prix du Cadran, Gr1).

Une origine maternelle solide. Les trois premières mères d’Ultra sont responsables de plus de 90 gagnants ou placés de courses black types. Épitomé (Nashwan), sa génitrice, a également donné Synopsis (In the Wings), gagnante du Prix Minerve (Gr3), et Epic Similie (Lomitas), troisième du Derby de l'Ouest (L), avant de produire Figure of Speech (Invincible Spirit), deuxième des July Stakes (Gr2). Proskona (Mr Prospector), sa deuxième mère, fut la meilleure 3ans de sa génération en Italie. Elle est l’aïeule d’Act One (In the Wings), lauréat du Prix Lupin et du Critérium International (Grs1) mais également deuxième du Prix du Jockey Club (Gr1) du sextuple lauréat de Gr1 Sulamani (Hernando). Konafa (Damascus), la troisième mère d’Ultra, deuxième des 1.000 Guinées (Gr1), est la génitrice de Keos (Riverman), quadruple lauréat de Groupe, troisième du Prix de l’Abbaye de Longchamp et deux fois placé du Prix la Forêt (Grs1). Konafa est par ailleurs la deuxième mère d’Hector Protector (Grand Critérium, Poule d'Essai des Poulains, Prix de la Salamandre, Prix Jacques Le Marois et Prix Morny, Grs1) et de Bosra Sham (Fillies' Mile Stakes, Dubai Champion Stakes et 1.000 Guinées, Grs1).

   Königsstühl
  Monsun 
   Mosella
 Manduro  
   Be my Guest
  Mandellicht 
   Mandelauge
ULTRA (M5)   
   Blushing Groom
  Nashwan 
   Height of Fashion
 Épitomé  
   Mr Prospector
  Proskona 
   Konafa