Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Alain de Royer Dupré, ou l’art d’attendre

Courses / 12.02.2018

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Alain de Royer Dupré, ou l’art d’attendre

 

Alain de Royer Dupré a présenté durant les deux dernières saisons vingt poulains et pouliches de 2ans.  Il a sellé deux gagnants, les pouliches Darbanza (Siyouni) en 2017 et Vadsisariya (Exceed and Excel) en 2016. Durant la même période, il a gagné dix-sept Groupes, dont quatre Grs1 avec quatre sujets différents : Dariyan (Shamardal), Shakeel (Dalakhani), Vazirabad (Manduro) et Zarak (Dubawi). Ce dernier est le seul qui avait couru à 2ans.

Depuis 2008, l’écurie a gagné cent quatre-vingt-dix courses black types et cent dix-sept Groupes avec soixante-trois sujets différents. En ce qui concerne les Grs1, le score s’élève à trente-deux succès avec vingt-cinq chevaux différents. Parmi les gagnants de Gr1, Alpine Rose (Linamix), Américain (Dynaformer) et Sageburg (Johannesburg) ont fait leurs débuts sous la responsabilité d’autres entraîneurs. La femelle avait débuté au mois de mai de ses 3ans pour Jean-Claude Rouget. Le futur lauréat de la Melbourne Cup s’était imposé à la fin du mois de juillet de ses 2ans à Chantilly, sous la férule d’André Fabre qui a aussi entraîné le gris pendant sa première saison de compétition, à 3ans. Les gagnants de Gr1 que l’on peut étiqueter comme 100 % ARD sont donc au nombre de vingt-deux. Notre démarche intellectuelle est la suivante : les passer en revue pour découvrir comment leur carrière a été gérée…

Onze gagnants de Gr1 inédits à 2ans. La moitié des gagnants de Gr1 d’Alain de Royer Dupré depuis 2008 n’a pas couru à 2ans. Parmi ces onze chevaux, il y a un vainqueur de Jockey Club, Reliable Man (Dalakhani), qui a découvert son métier le 12 avril de ses 3ans, et une lauréate du Prix de Diane Longines qui était encore inédite le 2 mai, c’est-à-dire 42 jours avant le rendez-vous classique. Son nom ? Sarafina (Refuse to Bend). Deux lauréates de Gr1 ont effectué leurs débuts au cours du second semestre : Daryakana (Selkirk), le 9 juillet, et Giofra (Dansili), le 2 septembre. La première s’est imposée en fin d’année de 3ans dans le Hong Kong Vase (Gr1) ; l’élève du haras de la Pérelle a trouvé son jour de gloire à 4ans dans les Falmouth Stakes (Gr1) à Newmarket.

Les onze gagnants de Gr1 100 % ARD restés inédits à 2ans (depuis 2008)

ChevalPèrePropriétaireDate des débuts (classement)
BayrirMediceanS.A. l’Aga Khan14 mai (1er)
DariyanShamardalS.A. l’Aga Khan16 avril (2e)
DaryakanaSelkirkS.A. l’Aga Khan9 juillet (1re)
DolniyaAzamourS.A. l’Aga Khan28 avril (2e)
GiofraDansiliHaras de la Pérelle2 septembre (5e)
MontmartreMontjeuS.A. l’Aga Khan6 avril (2e)
RegganeRed RansomHaras de la Pérelle5 mai (1re)
Reliable ManDalakhaniPride Racing Club12 avril (1er)
SarafinaRefuse to BendS.A. l’Aga Khan3 mai (1re)
VaziraSea the StarsS.A. l’Aga Khan31 mars (1re P.S.F.)
VazirabadManduroS.A. l’Aga Khan19 mai (6e)

70 % de ses lauréats de Groupe encore maiden au début de leur année de 3ans. Dix années et vingt-deux gagnants de Gr1 peuvent apparaître comme un échantillon réduit. Étendons l’étude aux cinquante-quatre gagnants de Groupe 100 % ARD acquis sur la même période.

Trente-deux sont restés inédits à 2ans, et six ont attaqué leur saison de 3ans avec le statut de maiden. Parmi eux, Chicquita (Montjeu), Shakeel (Dalakhani), Shareta (Sinndar) et Belle et Célèbre (Peintre Célèbre) ont gagné leur Gr1 à 3ans. C’est-à-dire que 70 % des gagnants de Groupe sortis par Maître Alain étaient maiden à 3ans. Fate (Teofilo), quant à elle, n’a fait ses débuts qu’à 4ans et elle a remporté son Gr3 en fin de saison avant de devenir placée de Gr1 à 5ans.

Les 3ans encore à découvrir. Un entraîneur qui n’est pas pressé de courir ses 2ans peut avoir le regard tourné vers l’avenir avec les 3ans. Chez Alain de Royer Dupré, plus de quarante poulains et pouliches de la génération 2015 sont encore inédits, dont Zarkamiya, la pouliche par Frankel (Galileo) et la championne Zarkava (Zamindar), qui a gagné l’Arc de Triomphe en 2008, il y dix ans. On a hâte de sortir de l’hiver pour la découvrir !

Un escadron de nés et élevés. Alain de Royer Dupré commence son année 2018 avec trente-neuf sujets de 2ans, dont un seul, un mâle par Sea the Stars (Cape Cross), a connu le plaisir de passer en vente. Ce poulain, issu de la placée black type Causa Proxima (Kendor), a été adjugé à son éleveur, Aliette Forien, pour 110.000 €. Les juniors de l’écurie ont tous été élevés par leurs propriétaires. Vingt-quatre sont enregistré sous le nom de Son Altesse l’Aga Khan, dix sous celui de His Highness Aga Khan, deux pour la princesse Zahra, une est encore indiquée "propriétaire en instance" alors que la fille, par Iffraaj (Zafonic), de Reggane (Red Ransom) et sa sœur, par Le Havre (Noverre), ont été conservées par le haras de la Pérelle. Pour consulter la liste de ces 2ans, cliquez ici (avec ce lien : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2018/02/Les-2ans-dAlain-de-Royer-Dupré.pdf)

À la recherche de la vitesse. La découverte de la cuvée née en 2016, déjà anticipée par la lecture du Green Book, le fameux livre d’élevage, est toujours un grand plaisir. Le choix des étalons indique un changement de cap de la plus grande opération d’élevage pur de notre époque, avec une recherche de la vitesse, la meilleure possible, sur le marché. Les étalons maison ne sont pas abandonnés, y compris les deux de la famille Tsui qui officient à Gilltown, Sea the Stars et son demi-frère Born to Sea (Invincible Spirit). Vingt-cinq des cent vingt-huit poulains et pouliches de 2ans nés en 2016 sont issus d’étalons qui ont travaillé en Irlande ou au haras de Bonneval. Alain de Royer Dupré entraîne trois Sea the Stars, trois Siyouni (Pivotal), trois Sinndar (Grand Lodge) et un Born to Sea.

Cinq Invincible Spirit, dont un par Zarkava. L’étalon le plus recherché est sans doute Invincible Spirit (Green Desert) qui a cinq produits de 2ans chez Alain de Royer Dupré. Il y a bien sûr le mâle par Zarkava mais les mères des quatre autres sont aussi gagnantes de Gr1. La petite Rosanara (Sinndar) a une femelle ; Dalkala (Giant’s Causeway) et Sagawara (Shamardal) ont des mâles. Le cinquième, Invincible Spirit, le seul qui ait déjà un nom, Nirmali, est un fils de Narniyn (Dubawi) qui avait assez de talent pour gagner un Gr1 et se plaçait deuxième des Nassau Stakes et du Grand Prix de Saint-Cloud. Deux autres sujets sont par des fils d’Invincible Spirit, un mâle par Born to Sea et une pouliche par Kingman et la gagnante black type Shamakiya (Intikhab).

La vague Danehill et trois Pivotal… Les produits de Mastercraftsman (Danehill Dancer) sont au nombre de quatre, dont trois femelles. La vague Danehill est représentée par une Exceed and Excel, demi-sœur de la lauréate de Gr1 Dolniya (Azamour) qui a donné un yearling par Dubawi (Dubai Millennium) comme premier produit et qui est pleine d’Invincible Spirit. Pivotal (Polar Falcon) a donné à l’élevage de Son Altesse l’Aga Khan Siyouni et Alain de Royer Dupré entraîne trois produits du vétéran, dont un poulain par la lauréate de Gr1 Mandesha (Desert Style) et une pouliche issue de Siyenica (Azamour), gagnante black type, placée de Gr2 et surtout demi-sœur de Siyouni.

… Mais très peu de Galileo. Galileo ne figure pas parmi les pères des 2ans élevés par Son Altesse l’Aga Khan. Même via ses fils et petit-fils, la présence du chef de race de Coolmore est assez faible : onze poulains et pouliches, dont une Dawn Approach (New Approach) et deux – un mâle et une femelle –, par Nathaniel, sont chez Alain de Royer Dupré.

Nos cinq coups de cœur

  • N. (F2)

Dawn Approach & Daryakana, par Selkirk

Propriétaire et éleveur : Son Altesse l’Aga Khan

Daryakana (Selkirk) a frappé d’entrée avec Dariyan (Shamardal), qui a gagné le Prix Ganay (Gr1) et officie au haras de Bonneval. Grande pouliche de 2.400m, elle manquait d’un peu de vitesse. Dawn Approach (New Approach) a été un super 2ans et un excellent miler. Il est représenté par ses premiers 3ans et il est encore trop tôt pour le juger.

  • N. (M2)

Giant’s Causeway & Sarkiyla, par Oasis Dream

Propriétaire et éleveur : Son Altesse l’Aga Khan

Sa mère, Sarkiyla (Oasis Dream), a affiché à plusieurs reprises une valeur suffisante pour gagner un Gr1 pour femelles mais n’a pas réussi à l’enlever. Elle a été croisée avec des bons étalons américains mais n’a pas encore donné un gagnant. Giant’s Causeway (Storm Cat) est une valeur sûre, ses produits gagnent sur le gazon et sur le dirt, même à 2ans.

  • N. (M2)

Invincible Spirit & Zarkava, par Zamindar.

Propriétaire et éleveur : Son Altesse l’Aga Khan

Le Grand Prix de Saint-Cloud de Zarak (Dubawi) a démontré que Zarkava (Zamindar) est aussi une grande poulinière. Le croisement est très chic, ajoutant de la vitesse à la classe immense de la championne qu’on a tant aimée. Il y a tout ce qu’il faut pour rêver.

  • N. (F2)

Kitten’s Joy & Ebiyza, par Rock of Gibraltar

Propriétaire et éleveur : Son Altesse l’Aga Khan

Sa mère, Ebiyza (Rock of Gibraltar), a gagné le Prix de Royallieu (Gr2) en vraie pouliche de tenue. La difficulté avec la grande souche E est de donner de la vitesse sans tomber dans le risque d’un croisement extrême. L’américain Kitten’s Joy (El Prado) a donné trente-neuf gagnants de Groupe, et sur toutes les distances.

  • N. (M2)

Sea the Stars & Shareta, par Sinndar

Propriétaire et éleveur : Son Altesse l’Aga Khan

Deux produits, de 3ans et 4ans, ne suffisent par pour juger Shareta (Sinndar), qui fut très bien à l’automne de ses 3ans (deuxième de l’Arc de Triomphe) et encore meilleure la saison suivante quand elle a remporté les Yorkshire Oaks et le Prix Vermeille (Grs1). Il ne faut pas s’attendre à un 2ans précoce de son croisement avec Sea the Stars, mais un champion sur 2.400m.