Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GRAND CROSS DE PAU REVERDY - PRIX GASTON DE BATAILLE - 1re ÉTAPE DE LA CRYSTAL CUP (L) - Uroquois ou le premier chef d’œuvre de David Cottin comme entraîneur

Courses / 04.02.2018

GRAND CROSS DE PAU REVERDY - PRIX GASTON DE BATAILLE - 1re ÉTAPE DE LA CRYSTAL CUP (L) - Uroquois ou le premier chef d’œuvre de David Cottin comme entraîneur

L’AQPS Uroquois (Passing Sale) a été sacré à l’issue des 6.200m du Grand Cross de Pau Reverdy (L), la première étape de la Crystal Cup. Il a ainsi offert un premier succès de prestige à son jeune entraîneur, David Cottin. Ce dernier avait flirté avec la victoire dans les Groupes, notamment grâce à D’Vina  (Smadoun), deuxième du Prix André Michel (Gr3). Mais ce dimanche, c’était autre chose. Il a vécu sa première très grande émotion comme entraîneur avec un cheval qu’il a monté et avec lequel il s’était imposé en cross en tant que jockey. Un premier succès dans un Grand Cross, c’est marquant lorsque l’on est jeune entraîneur. Mais c’est encore plus marquant lorsque l’on a grandi avec cette discipline et que l’on a monté de nombreux gagnants sur ces parcours exigeants. L’entourage d’Uroquois était confiant en vue de ce Grand Cross. Et le sauteur de Magalen Bryant lui a donné raison en gagnant brillamment. La propriétaire américaine a réussi le doublé dans ce Grand Cross qu’elle avait remporté en 2017 avec Disco d’Authie (Discover d’Auteuil), deuxième ce dimanche.

 

Une gêne dans le dernier tournant : un mal pour un bien. Uroquois a rapidement pris les commandes de l'épreuve, sautant comme un chat les principales difficultés du parcours. Mais après plus de 5.500m de course, dans le tournant final, il a été légèrement contrarié par Disco d’Authie et Bucefal (Pistolero). Il s’est alors retrouvé ligoté à la corde… ce qui lui a permis de souffler. Uroquois a ainsi pu revenir finir vite pour l’emporter de trois longueurs et demie devant Disco d’Authie. Bucefal a été un excellent troisième. Après avoir accueilli son protégé sur la piste, David Cottin nous a dit : « C’est une grande joie de gagner cette épreuve. C’est un drôle de cheval. Il est très bon et apprécie le tracé palois, ce qui est important. Uroquois est très à l’aise sur ce parcours, comme l’était Malberaux. Il n’ira pas sur la Crystal Cup, d’autant qu’il voyage très mal. Il va prendre du repos et vous le reverrez pour le prochain meeting de Pau. » Jockey d’Uroquois, Alain de Chitray a ajouté : « Quand le cheval est détendu comme aujourd’hui, il va loin. J’ai été un peu embêté dans le tournant final, mais ça m’a permis de souffler et il a été courageux pour se relancer et gagner. »

Des fautes inhabituelles pour Disco d’Authie. Un an après sa victoire dans ce Grand Cross, Disco d’Authie n’a pu réussir le doublé. Il a d’abord galopé dans la seconde moitié du peloton avant de se rapprocher après le huit. Fautif sur la banquette de la route de Bordeaux, il s’est malgré tout bien relancé. À l’entrée de la ligne droite, il a fait illusion jusque sur le plat, au moment où Uroquois a fondu sur lui. Son entraîneur, Guy Cherel, nous a déclaré : « Il court bien, mais il a fait quelques fautes qu’il ne commettait pas avant. C’est un cheval qui récupère bien généralement. Nous étudierons plus tard la suite de son programme. »

Bucefal a un bel avenir sur le cross. Bucefal a tracé un parcours excellent, avalant les fromages palois comme un vieux briscard. Malgré une faute sur la dernière haie, il ne s’est jamais rendu, concluant prometteur troisième, pour sa première participation à un Grand Cross. Son entraîneur, Gabriel Leenders, nous a déclaré : « C’est parfait car il a moins de métier que les autres. La faute à la dernière haie nous coûté la possibilité de lutter avec les deux premiers. Comme je l’ai toujours dit, c’est un très bon cheval de cross et maintenant nous allons préparer l’Anjou-Loire Challenge (L) pour ne pas être battus cette fois. Je pense que je lui donnerai une course préparatoire pour qu’il reconnaisse le parcours trois semaines avant. Ensuite, nous irons sur le Grand Cross de Craon (L). J’ai toujours dit que mon but, avec ce cheval-là, était de faire les trois Grands Cross. Il a le profil pour faire ces trois courses car il a la classe et la qualité de sauteur. Ça va être un champion à l’avenir et c’est peut-être le remplaçant de Chriseti. Je l’espère. » Chicname de Cotte (Nickname) s’est bien comporté en terminant quatrième, malgré une faute à la banquette de la route de Bordeaux.

Le frère de Dalahast. Élevé par Magalen Bryant et Lydie Cottin, Uroquois est un fils de Passing Sale et d’Iroquoise II (Dom Pasquini), gagnante en cross, steeple et plat sous l’entraînement de Philippe Cottin. Iroquoise II a été élevée par… David et Margaux Cottin. Uroquois est le frère de deux vainqueurs : Bonne Passe (Maresca Sorrento) et le prometteur Dalahast (Ballingarry), lauréat à Pau et Auteuil.

   Northfields
  No Pass No Sale 
   No Disgrace
 Passing Sale  
   Youth
  Reachout and Touch 
   Everything Nice
UROQUOIS (H10)   
   Rheffic
  Dom Pasquini 
   Boursonne
 Iroquoise II  
   Prove it Baby
  Saperlipopette II 
   In Chala