Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

HONG KONG GOLD CUP (GR1) - Time Warp, dix-neuf ans après Jim and Tonic

International / 25.02.2018

HONG KONG GOLD CUP (GR1) - Time Warp, dix-neuf ans après Jim and Tonic

SHA TIN (HK), DIMANCHE

 

Le record de Jim and Tonic (Double Bed), qui avait gagné la Queen Elizabeth II Cup 1999 en 2’00’’10, est tombé dix-neuf ans après. En grand voyageur et citoyen du monde, il ne doit pas être fâché contre Time Warp (Archipenko) qui, ce dimanche, en remportant la Hong Kong Gold Cup (Gr1) de bout en bout, est devenu le premier cheval capable de parcourir les 2.000m de Sha Tin en moins de deux minutes. L’alezan a affiché 1’59’’97 à l’issue d’une course qui a roulé très vite depuis le départ, ce qui n’est pas souvent le cas sur 2.000m.

De bout en bout, en forçant. Time Warp a dû faire le forcing pour prendre la tête et Helene Charisma (Air Chief Marshall), qui faisait le travail pour Werther (Tavistock), lui a mis la pression. Time Warp n’a pas pu se relâcher un instant et a couvert les premiers 1.600m en 1’35’’74. Werther ayant pris le relais après Helene Charisma, les deux chevaux ont continué leur match jusqu’au poteau. Time Warp a gardé une demi-longueur sur son adversaire – qui, d’après son entraîneur, a saigné en course –,  alors que Seasons Bloom (Captain Sonador), monté à l’économie par Joa Moreira, est venu comme un gagnant mais a dû rendre les armes sur une distance un peu longue pour un miler. Une très belle course, dans laquelle on a revu Pakistan Star (Shamardal) se comporter comme un cheval normal pour s’octroyer la quatrième place devant Gold Mont (Excellent Art) qui était associé à Christophe Soumillon.

Un doublé de Cup. Time Warp a ainsi enregistré son cinquième succès à Hongkong et il a fait grimper ses gains à 26.644.000 HK$ (2.768.590 €). Il est devenu le quatrième cheval à remporter la Hong Kong Cup de décembre et la Gold Cup de février, après California Memory (Highest Honor), Designs on Rome (Holy Roman Emperor) et Vengeance of Rain (Zabeel). L’Australien Zac Purton, pilote du gagnant, a dit : « Les courses à Hongkong existent depuis beaucoup de temps et de nombreux bons chevaux ont couru ici. Il a battu un record et tout le mérite lui en revient. »

Un progrès de quarante-cinq livres. C’est en France, dans le Critérium de l’Ouest (L) et dans le Prix de Pontarmé (L), associé à Cristian Demuro, que Time Warp a acquis les deux succès qui ont lui donné assez de rating pour être vendu à Hongkong. Cet ancien pensionnaire de Sir Mark Prescott avait même trop couru à 2ans (huit sorties) pour plaire aux propriétaire de Hongkong. Après un passage à vide, il n’a pas arrêté de progresser. Il était tombé à 81 de rating local lors de son premier succès, après sept défaites, en juin dernier, et il est maintenant en 126. Quarante-cinq livres…

Il va rester dans son jardin. Malgré tout, Time Warp ne doit pas quitter son jardin. Son entraîneur, Tony Cruz, a tout de suite annoncé : « Je pense qu’il peut gagner la QE II Cup et c’est son objectif. Il va rester toute la saison à Hongkong, peut-être fera-t-il quelques voyages l’année prochaine. Je ne veux pas prendre de risque avec ce cheval sur un déplacement ou lui faire du mal à Dubaï. »

Son frère cadet est aussi à Hongkong. Élevé par Kirsten Rausing, Time Warp a couté 37.000 € à la Tattersalls Ireland September Sale. Il est l’un des trois gagnants de Gr1 produits, en cinq générations de 3ans et plus, par Archipenko (Kingmambo) qui est mort l’année dernière. Les autres sont l’argentin Forty One et l’anglaise Madame Chiang. La mère de Time Warp, Here to Eternity (Stormy Atlantic), gagnante d’une course, a aussi donné le 4ans Glorious Forever, lui aussi par Archipenko, qui a remporté deux courses en Angleterre et qui est prêt pour ses débuts à Hongkong sous la férule de Frankie Lor. La deuxième mère, Heat of the Night (Lear Fan), gagnante black type en Allemagne, a été élevée par Kirsten Rausing qui avait acheté la troisième mère, Hot Thong (Jarraar), lauréate de Gr3 et placée de Gr1 au Brésil.

THE QUEEN’S SILVER JUBILEE CUP (GR1)

Beauty, la nouvelle Generation

Le record sur 1.400m de Sha Tin, qui appartient à Hang’s Decision (Postponed), n’est pas vieux et glorieux comme celui de Jim and Tonic mais il a failli tomber dans la Queen’s Silver Jubilee Cup (Gr1). Beauty Generation (Road to Rock), 5ans néo-zélandais, a parcouru la distance en 1’20’’86, soit à 55 centièmes du record. Il s’est imposé de haute lutte, une tête devant Beat the Clock (Hinchinbrook).

Un premier kilomètre sprint. Beauty Generation n’a pas eu un parcours facile. Il est parti en mettant la pression au vieux sprinter Peniaphobia (Dandy Man) et les deux ont passé le premier kilomètre en 57’’71. C’est à 300m du poteau que Beauty Generation a pris l’avantage mais le plus dur restait à faire. Joao Moreira a lancé Beat the Clock à l’attaque. Il avait beaucoup de ressources mais il est tombé sur un roc. Beauty Generation n’a pas lâché prise et s’est imposé. Un autre nouveau dans la ligue, Fifty Fifty (Thorn Park) s’est assuré la troisième place alors que Christophe Soumillon a pris la quatrième, à 52/1, en selle sur le vieux Giant Treasure (Mizzen Mast).

Quand Moreira fait gagner son adversaire… Les vieux héros sont fatigués et la relève est assurée. Beauty Generation, qui était arrivé à Hongkong comme placé de Gr1 à mi-saison 2016/2017, n’est autre que le gagnant du Longines Hong Kong Mile (Gr1), l’une des courses du grand meeting international de décembre. Time Warp et lui ont confirmé ce titre. Zac Purton, associé aux deux, a expliqué avec beaucoup d’humour : « Je dois remercier Joao Moreira. Il est venu sur ma droite, silencieux comme une souris, et mon cheval s’était un peu endormi. Joao a crié à son cheval et Beauty Generation est reparti… »

Dubai Turf, non merci… Tout comme Time Warp, Beauty Generation fera l’impasse sur Dubaï. Son entraîneur, John Moore, a dit : « Beauty Generation a été invité au Dubai Turf (Gr1) et je dois encore discuter du sujet avec les propriétaires, mais les chances d’y aller sont très petites. Je pense qu’il aura une autre course d’ici le Champions Mile (Gr1), début mai. »

Un bon achat chez Karaka. Beauty Generation, qui courait sous l’identité Montaigne en Australie, avait couté 60.000 NZ$  (35.000 €) à la vente Select, book 2, de Karaka. Il est issu de Road to Rock (Encosta de Lago), un gagnant de Gr1 qui n’a pas connu une grande réussite et a officié l’année dernière à 4.500 NZ$. Sa mère, Stylish Bel (Bel Esprit), n’a pas couru et a aussi donné Steel Cutter, un propre frère de Beauty Generation qui a gagné au niveau black type en Malaisie, et un 2ans par Echoes of Heaven (Encosta de Lago) qui a coûté, comme son frère, la somme de 60.000 NZ$ chez Karaka.