Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le jockey brésilien Jorge Ricardo égale le record de Russell Baze

International / 06.02.2018

Le jockey brésilien Jorge Ricardo égale le record de Russell Baze

Le Brésilien Jorge Ricardo devrait devenir le jockey ayant gagné le plus de courses au monde, mercredi à San Isidro, en Argentine, où il se mettra en selle dans cinq des quatorze courses de la réunion. Sinon ce sera pour jeudi à La Plata, ou vendredi à Palermo…

Lundi soir à La Gavea, l’hippodrome de Rio de Janeiro où il avait effectué ses débuts gagnants le 16 novembre 1976, associé à un certain Taim (Sir Gold) entraîné par son père, Antonio, Jorge Ricardo a égalé le record du monde de 12.844 victoires qui appartenait au Canadien Russell Baze, retraité depuis le 14 juin 2016. C’est sous la pluie que Ricardo – qui fêtera en septembre ses 57 ans – a enflammé ses fans, dans la sixième course de la soirée, en selle sur Jubileia (Rock of Gibraltar). Il a pris la tête, a donné à la pouliche le temps de souffler, et il est reparti. Pour l’anecdote, Ricardo avait une casaque avec les couleurs blanc et bleu ciel de l’équipe nationale d’Argentine...

Un match long de douze ans. Jorge Ricardo a reçu un trophée et une casaque de son équipe de football, le Botafogo, avec le numéro 12.844 imprimé. Russell Baze fut le premier à dépasser le record de Laffit Pincay junior, lorsqu'en décembre 2006, il avait signé son 9.531e succès. Le Brésilien est passé en tête le 9 janvier 2008, devenant le premier gagnant de 10.000 courses. Vingt-deux jours plus tard, Baze le rejoignait puis le dépassait, quand Ricardo a dû arrêter cinq mois pour se soigner d’un cancer. Ricardo a passé le cap de 12.000 succès sept semaines avant Baze, en 2013, mais il a ensuite été obligé d’arrêter de nouveau, suite à une chute.

Le Brésilien d’Argentine. Le jockey brésilien exerce son métier en Argentine depuis 2006 et avait accepté de monter deux réunions à La Gavea, où il a gagné 9.166 courses et vingt-six Cravaches d’or. Il avait annoncé il y a un mois qu’il allait égaler le record dans son pays avant de le battre en Argentine. Il a confié à nos confrères du Latin American Thoroughbred : « J’aurais préféré battre le record avec Baze encore en activité, mais il a été obligé de prendre sa retraite. On a tous un début et une fin. Il avait pris un avantage assez important après ma dernière chute et il n’a pas été facile de revenir parce qu’en Argentine, le niveau de compétition est très haut. Je n’ai plus vingt ans, se battre contre les jeunes est très dur et gagner est difficile, même si j’ai encore un bon corps et une bonne tête. »