Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

L’armada Nicolle prête à faire feu - Par Adeline Gombaud

Courses / 10.02.2018

L’armada Nicolle prête à faire feu - Par Adeline Gombaud

L’armada Nicolle prête à faire feu

Par Adeline Gombaud

Samedi, 11 h 30. C’est quand le soleil arrive à son zénith que François Nicolle a choisi de sortir les meilleurs chevaux de son écurie. On l’appelle pour prendre de leurs nouvelles, il répond du tac au tac : « Les cracks ? Ils sont sous mes yeux, ils s’apprêtent à sauter… Combien sont-ils ? Attends, je compte… 29 ! Bon, peut-être pas tous des champions, mais il y a du matos quand même… »

De De Bon Cœur (Saint des Saints) à Bipolaire (Fragrant Mix), en passant par Alex de Larredya (Crillon), Roi Mage (Poliglote) ou A Mi Manera (Great Pretender), les meilleurs Nicolle préparent la rentrée parisienne. L’an dernier, l’entraîneur de Saint-Augustin a réalisé la meilleure saison de sa carrière, avec près de 7,3 millions d’euros de gains. Il a sellé 747 partants, pour 178 victoires et 399 places, soit un pourcentage de chevaux dans l’argent assez exceptionnel de plus de 77 %. Et il prévient d’emblée : les chevaux sont magnifiques, et leur préparation n’a quasiment pas été perturbée par la météo… « J’ai juste été un peu embêté par les fortes pluies en début d’année, mais rien de bien important. Les chevaux sont magnifiques. On est dans les temps ! » Son terrain de jeu favori, Auteuil, ouvre ses portes dans dix-sept jours exactement, le 27 février.

De Bon Cœur face à Alex, mais pas d’emblée. Dans les temps, De Bon Cœur l’est parfaitement. La championne a pris 5ans, et elle est restée tout l’hiver chez son entraîneur. « Elle a eu le droit à des vacances, évidemment, mais elle est restée à l’écurie. Elle a repris le boulot mi-janvier, et elle est splendide. Elle a pris 45 kg, et donc de la force. Si tout va bien, elle va effectuer sa rentrée dans le Prix Juigné, le 4 mars. Je dois en parler avec Jacques Détré prochainement. Si nous sommes un peu court, on attendra la suivante… Elle va rester en haies cette année, et inéluctablement, elle va rencontrer Alex. » "Alex", c’est bien entendu Alex de Larredya, déjà double lauréat du Grand Prix d’Automne. Pour lui, rien ne presse, et sa rentrée devrait intervenir le 25 mars : « Il ne va pas courir le Juigné, car les 3.600m sont bien trop courts pour lui. Il devrait donc rentrer dans la préparatoire suivante, le Prix Hypothèse. » Pour les deux chevaux, l’objectif est clair : la Grande Course de Haies qui aura lieu cette année le 20 mai, le même jour que le Grand Steeple-Chase de Paris.

Bipolaire programmé sur le Clermont Tonnerre. Un dimanche de Pentecôte qui s’annonce chargé pour François Nicolle, car il a aussi dans ses boxes plusieurs éléments pour le Grand Steeple. Bipolaire est arrivé à maturité l’automne dernier et a remporté son premier Gr1 dans le Prix La Haye Jousselin : « Il est ensuite parti en vacances chez Thierry Cyprès, l’un de ses éleveurs. Il en est revenu somptueux. Comme l’an dernier, il devrait rentrer dans le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3), le 4 mars. » Roi Mage a lui aussi bénéficié d’un break chez ses propriétaires, l’écurie Sagara, après son succès dans le Prix Georges Courtois (Gr2). Si l’objectif affiché est aussi le Grand Steeple, la route pourrait être différente : « Le cheval devrait faire une rentrée en haies avant de retourner en steeple. » L’AQPS Borice (Network) a goûté au top niveau durant l’automne dernier, et n’avait pas été ridicule dans le La Haye Jousselin, dont il avait pris la quatrième place. « Avec lui, nous allons tenter le Président de la République, s’il n’est pas pris trop haut au poids. Le Grand Steeple ? On verra ensuite, mais ce serait déjà sympa de prendre le Président ! »

Le passage de 4 à 5ans : il faudra pianoter. Dominateur dans la génération des 4ans sur les haies grâce à De Bon Cœur l’an dernier, François Nicolle a aussi signé un joli score dans les steeples réservés aux chevaux nés en 2013. Srelighonn (Martaline) et Dalia Grandchamp (Kapgarde) ont même signé le jumelé gagnant du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). Ils abordent une année compliquée, celle de 5ans, où ils vont devoir affronter les vieux. Un mot d’ordre : ne pas leur faire mal au printemps. François Nicolle explique : « Pour eux, il va falloir se creuser la tête. Ils vont certainement rester sur les haies au printemps, où ils trouveront des engagements moins défavorables. Dalia Grandchamp aura pour elle les meilleures courses réservées aux femelles. Ce sera un peu le même problème avec Miss Salsa Blue. Il va falloir pianoter pour avoir des chevaux au top à l’automne, sans leur avoir fait mal au printemps. »

La Croix Sonnet sur les gros dans l’Agitato. Pour l’équipe qui a pris 4ans cette année, les choses sérieuses commencent dès la rentrée d’Auteuil, le 27 février, avec le Prix Agitato, le premier steeple réservé à cette génération en région parisienne. « La Croix Sonnet (Kapgarde) va débuter en steeple dans l’Agitato. Je devrais y courir aussi Royale Pagaille (Blue Bresil), qui vient de gagner en haies à Pau. Les œillères australiennes lui ont fait beaucoup de bien. Dans la même génération, My Way (Martaline), deuxième du Congress l’an dernier, va bien sûr courir les meilleurs steeples. » Le premier, le Prix Duc d’Anjou, est programmé le 10 mars.