Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

NAD AL SHEBA TROPHY (GR3) - Vazirabad, épisode trois

International / 28.02.2018

NAD AL SHEBA TROPHY (GR3) - Vazirabad, épisode trois

MEYDAN (AE), JEUDI

 

La troisième mission de Vazirabad (Manduro) à Meydan commence par le Nad Al Sheba Trophy, comme l’année dernière. C’est un Gr3 sans surcharge sur 2.800m, c’est-à-dire 400m de moins que la Dubai Gold Cup (Gr2), une course que le cheval de Son Altesse l’Aga Khan a déjà remportée deux fois. Alain de Royer Dupré avait couru son pensionnaire sans préparatoire en 2016. Mais l’année dernière, il avait décidé de lui donner un parcours. Vazirabad avait été battu par la jument Beautiful Romance (New Approach) avant de prendre sa revanche dans la grosse épreuve.

Rare Rhythm, un adversaire dangereux. Cette année, Vazirabad sera encore opposé aux cehvaux de Godolphin, qui présente trois concurrents. Le danger vient de Rare Rhythm (Dubawi), un 6ans encore tout neuf, qui a couru sept fois et jamais au niveau Groupe. La façon avec laquelle il s’est imposé l’année dernière dans la John Smith’s Silver Cup (L) à York est très prometteuse. Il fera sa rentrée après sept mois et demi d’absence mais son entraîneur, Charlie Appleby, est confiant : « Il a bien travaillé et je pense qu’il est suffisamment prêt. C’est un cheval qui possède encore une marge de progression. »

Une question de poids. Rare Rhythm est un adversaire dangereux dans ce Nad Al Sheba Trophy mais il pourrait faire l’impasse sur la Dubai Gold Cup. Le pensionnaire de Charlie Appleby dispose en fait d’un poids en or dans la Sydney Cup (Gr1), un handicap qui offre deux millions de dollars australiens. Il se dispute le 14 avril à Royal Randwick. Rare Rhythm bénéficiera dans la course australienne de cinq kilos d’avantage sur le lauréat de la Melbourne Cup Rekindling (High Chaparral) qui affiche une valeur 119, alors que dans la Dubai Gold Cup, il sera à poids égal avec Vazirabad qui a terminé le 2017 en valeur 117.

Sheikhzayedroad, le vétéran. Le 9ans Sheikhzayedroad (Dubawi) n’est pas si loin de Vazirabad et Prince of Arran (Shirocco) a remporté un bon handicap à Meydan. Vazirabad sera accompagné par Canndera (Dalakhani), qui avait terminé sa campagne 2017 avec le succès dans le Prix Scaramouche (L) sur la même distance. Elle monte de catégorie mais il ne faut pas oublier qu’elle reçoit quatre kilos et demi de son capitaine, et non pas un et demi comme chez nous.

UAE Oaks, troisième round. Le programme de la soirée offre deux autres courses black types. Dans les UAE Oaks (Gr3), sur 1.900 de la piste en dirt, on retrouve la Godolphin Winter Lightning (Shamardal) et sa victime Rayya (Tiz Wonderful). La pensionnaire de Saeed bin Suroor a devancé deux fois sa rivale et l’a toujours battue, plus largement sur 1.600m que sur 1.400m. L’entraîneur de Rayya, Doug Watson, reste confiant : « La pouliche est bien et progresse tout le temps. Je pense que le rallongement de la distance ne la dérange pas. White Lightning est difficile à battre mais ma pouliche est en grande forme. » Le Meydan Classic (L), pour les 3ans sur les 1.600m de la piste en gazon, n’est pas une course inédite. Zaman (Dutch Art), deuxième dans les Vintage Stakes (Gr2), a été battu d’une demi-longueur  par Wasim (Acclamation) lors de sa rentrée. Il va progresser et peut prendre sa revanche sur un adversaire qui avait déjà trois courses dans ses jambes.