Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX DU HARAS DE SAINT-VINCENT - PRIX ANTOINE DE PALAMINY (L) - Côte de Grâce vole sur le terrain lourd palois

Courses / 18.02.2018

PRIX DU HARAS DE SAINT-VINCENT - PRIX ANTOINE DE PALAMINY (L) - Côte de Grâce vole sur le terrain lourd palois

PAU, DIMANCHE. « Nous sommes venus à Pau car Côte de Grâce (Jeremy) est une pouliche de terrain lourd… » Richard Chotard a prévenu avant la course que sa protégée était dans son élément sur les pistes pénibles. Et celle du Pont-Long l’était incontestablement ce dimanche, pour la clôture du meeting et le Prix du Haras de Saint-Vincent - Prix Antoine de Palaminy (L). De plus, Côte de Grâce venait de gagner à Pau, en haies, le 2 février, et son entourage pensait déjà à la Listed paloise en l’amenant dans le Béarn à ce moment-là. La fille de Jeremy, un étalon qui produit de bons sauteurs, a rempli sa mission en s’imposant facilement dans ce Grand Steeple des 4ans de Pau. Elle n’aura plus le choix et devra maintenant viser les bonnes épreuves d’Auteuil.

Une course rythmée. Cette course principale a été rythmée. Elegant Star (Kapgarde) a pris les devants, menant à une allure sélective. Fautive au mur, elle a fait tomber son jockey, Kévin Nabet. Spanish One (Spanish Moon) a alors pris le relais, après avoir gagné du terrain sur la ligne des tribunes. Côte de Grâce a, elle, évolué derrière les animateurs, puis elle est revenue sur Spanish Moon pour lui prendre l’ascendant à l’entrée de la ligne droite. Sur le plat, la représentante de Richard Chotard et du haras du Mâ s’est détachée pour l’emporter de cinq longueurs et demie. Spanish One a conclu deuxième devant Ébène du Breuil (Al Namix), qui a pris le meilleur à l’amorce du tournant final, mais a mis les freins à la sortie de celui-ci. Longtemps dernière décrochée, Évidence Madrik (Sageburg) a tracé un beau dernier kilomètre pour se classer quatrième, ayant reçu une bonne leçon.

Direction Auteuil. Joint par téléphone, Richard Chotard, l’entraîneur de la lauréate, nous a dit : « Côte de Grâce a bien gagné. Dans le Prix Christian de l’Hermite (L), elle m’avait déçu, mais le terrain avait beaucoup séché. Comme le terrain est souvent lourd à Pau, nous avons décidé de l’y emmener, et comme elle a gagné le 2 février en haies, nous sommes revenus. C’est une pouliche qui a été façonnée et dressée à Calas, aussi bien en haies qu’en steeple. Elle avait été rachetée aux ventes et j’en ai pris la moitié. Elle me plaisait physiquement. Je l’ai à l’entraînement depuis un an et demi et elle m’a tout de suite plu. Dès que je l’ai dressée, elle a montré de la qualité. À l’écurie, c’est elle la patronne. Elle ira maintenant sur les bons steeples de 4ans à Auteuil, nous n’avons pas le choix. La première bonne épreuve [le Prix Duc d’Anjou, Gr3, ndlr] est dans vingt jours. Côte de Grâce nous dira si nous pouvons la courir car elle a déjà pas mal voyagé, ce qui peut être fatiguant. »

La famille d’un sauteur de Groupe. Élevée par Alan et Bill Dunlop, Côte de Grâce est une fille de Jeremy (Danehill Dancer), qui a aussi donné Our Conor (Spring Juvenile Hurdle et Triumph Hurdle, Grs1), Jer's Girl (EBF Mares Novice Hurdle Championship Final et Tattersalls Ireland Champion Novice Hurdle, Grs1)… Inishanier (Jimble), la mère de Côte de Grâce, est inédite. Deuxième mère de Côte de Grâce, Fantasy World (Kemal) a gagné trois courses. Elle a produit Central House (Alflora), deuxième de l’Arkle Chase (Gr1) et quadruple vainqueur de Gr2. Fantasy World est également la deuxième mère de Spring Heeled (Old Vic), deuxième du Munster National Handicap Chase (L). C’est une bonne souche d’obstacle anglo-irlandaise, dans laquelle on retrouve les noms de Carrigeen Victor (Old Vic), lauréat de Gr1 en steeple.

   Danehill
  Danehill Dancer 
   Mira Adonde
 Jeremy  
   Arazi
  Glint in her Eye 
   Wind in her Hair
CÔTE DE GRÂCE (F4)   
   Double Bed
  Jimble 
   Jimka
 Inishanier  
   Kemal
  Fantasy World 
   Rockford Lass