Télécharger la dernière édition
French Purebred Arabian

French Purebred Arabian

PRIX MAGICIENNE (E) - Saleh, un poulain à suivre en 2018

06.02.2018

PRIX MAGICIENNE (E) - Saleh, un poulain à suivre en 2018

PAU, MARDI

De bons bruits circulaient au sujet de Saleh (Munjiz) et, bien qu’inédit, il s’est élancé en tant que favori du Prix Magicienne (E). L’élève et représentant des écuries royales d’Oman n’a pas déçu. Après un départ hésitant, ce grand poulain a rapidement refait son retard pour évoluer en épaisseur dans le premier tiers du peloton. Dans la ligne droite, Saleh s’est envolé. Simplement accompagné aux bras, il a passé le poteau en tête avec deux longueurs et demie d’avance, en laissant une grande impression de facilité. Ce pensionnaire de François Rohaut (qui entraînait son père, Munjiz) était muni de peaux de mouton. Djelilla (Munjiz), qui avait déjà couru une fois, se classe deuxième. Al Amiral (General), après deux sorties décevantes, est troisième.

Un incident bien maîtrisé par la Société des courses. Amjiz de Piboul (Munjiz) ayant refusé de rentrer dans sa stalle à deux reprises, elle a été déclarée non partante, conformément au Code des courses. Alors que la pouliche était en train d’être évacuée de la piste, le départ a été donné. Celle-ci a été surprise par le bruit des stalles et a échappé à la personne qui la tenait en main. La fuyarde a alors galopé sur la piste dans le sens inverse de la course. Jean Brouqueyre, directeur de l’hippodrome et du centre d’entraînement de Pau, nous a expliqué : « Nous répartissons du personnel le long de la piste pour faire face à ce type de situations qui peut parfois arriver sur un hippodrome, en particulier quand on y court en obstacle. Nous avons été à deux doigts de stopper l’épreuve, mais le personnel de piste, qui est toujours en communication avec les commissaires, a réussi à arrêter la pouliche au bon moment, dans la zone des 2.600m. Je tiens à féliciter les hommes de piste qui ont su réagir de la bonne manière au cours de cette action coordonnée. »

La famille et le croisement de Mindza. Saleh a été élevé par les écuries royales d’Oman qui ont toujours connu une belle réussite avec les produits de Munjiz (Josco du Cayrou, Sylvine Al Maury…). Belle Tornade (Tornado de Syrah), sa mère, a décroché une place lors de son unique sortie. Saleh est son premier gagnant. Peguy (Djelfor), la deuxième mère, a produit Mindza (Munjiz). Cette dernière fut une très bonne jument de course. Elle avait nettement remporté la Qatar Coupe de France des Chevaux Arabes (Gr1 PA). Il s’agit d’une souche polonaise, celle des étalons Piechur (Banat), titulaire de dix succès dans le Derby de Pologne, et du célèbre Piruet (Probat).

   Saint Laurent
  Kesberoy 
   Keiba
 Munjiz  
   Zt Ali Baba
  Unchainedd Melody 
   Blu Bint Haleema
SALEH (M4)   
   Djourman
  Tornado de Syrah 
   Pom du Berlais
 Belle Tornade  
   Djelfor
  Peguy 
   Pegora