Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Christophe Ferland, l’homme de Dabirsim… sans un Dabirsim !

Courses / 11.02.2018

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Christophe Ferland, l’homme de Dabirsim… sans un Dabirsim !

 

Christophe Ferland a fêté sa dixième saison d’entraîneur en améliorant ses records. Il a terminé pour la troisième fois dans le top ten du classement des entraîneurs, il a sellé pour la première fois plus de cent partants (109) et a réussi à dépasser le cap des 3 millions de gains (prime comprise) en affichant 3,614 millions en comptabilisant le joli chèque de 1.138.000 € décroché par Heshem XX (Footstepsinthesand) avec la deuxième place dans le Dubai Turf (Gr1) à Meydan. Il est proche de 20 % de réussite sur toute l’étendue de sa carrière et dans quelques semaines, il passera le cap des 500 victoires (il en était à 490 avant le début des opérations dimanche, à Cagnes-sur-Mer).

Dabirsim, celui qui a tout changé. Les 2ans sont une pierre angulaire de l’écurie Ferland. Ce n’est pas le fruit du hasard s’il a conquis son premier Groupe avec un 2ans, et quel 2ans ! Dabirsim XX (Hat Trick) était resté invaincu en 2011, en réalisant le doublé de Gr1 Darley Prix Morny - Qatar Prix Jean-Luc Lagardère avant de devenir le jeune étalon que tout le monde veut. C’est Dabirsim qui a vraiment lancé la carrière de Christophe Ferland. L'entraîneur a fait arriver à La Teste des propriétaires importants, dont les Wertheimer, et c’est pour eux qu’il a remporté le Total Prix Marcel Boussac (Gr1) avec Indonésienne (Muhtathir) en 2013. Christophe Ferland a remporté trente-quatre succès dans les courses black types, dont neuf dans les Groupes. Ses 2ans ont remporté six Groupes et trois Listeds.

Trois gagnants black types de 2ans en 2017. L’équipe junior Ferland a bien réussi en 2017. L’entraîneur est troisième dans le classement par les gagnants (20), quatrième dans celui par les victoires (24) et celui par les gains (558.600 €). Ses poulains et pouliches affichent une réussite de 18 % et trois ont gagné au niveau black type. Rimini (Elusive City) s’est imposé dans le Prix d’Arenberg (Gr3) avant terminer sixième, pas loin du troisième, face aux meilleurs sprinters d’Europe dans le Prix de l’Abbaye de Longchamp Longines (Gr1). Sonjeu est devenu le premier Stakes winner de son père, Intello (Galileo), dans le Prix Saraca (L), et Armoricaine (Kendargent) a battu les poulains dans le Grand Critérium de Bordeaux (L).

Cinq produits d’Anodin à l’écurie. Il a pour le moment quarante-quatre poulains de 2ans déclarés à l’entraînement et la première surprise est qu'il n'y figure pas un seul produit de Dabirsim (Pour consulter la liste de ces 2ans, cliquez ici, avec ce lien http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2018/02/Les-2ans-de-Christophe-Ferland.pdf). Christophe Ferland jouera un rôle important dans l’attribution du titre des étalons de première production. Il a dans ses box cinq produits d’Anodin (Anabaa) et trois d’Olympic Glory (Choisir), deux des favoris pour cette couronne en France. Il entraîne aussi un Charm Spirit (Invincible Spirit) et un Sea the Moon (Sea the Stars).

Et quatre Le Havre pour Gérard Augustin-Normand. Parmi les noms les plus représentés figure Le Havre (Noverre). Christophe Ferland en a quatre, tous pour la casaque de Gérard Augustin-Normand, dont deux achetés aux ventes. Masterscraftsman (Danehill Dancer) et Motivator (Montjeu) viennent ensuite avec trois produits. Pour un entraîneur pour lequel les 2ans comptent beaucoup, il faut noter que les origines de la cuvée 2018 ne sont pas spécialement orientées vers la précocité. Petit repère statistique : l’année dernière, Christophe Ferland a sellé cinquante-deux poulains et pouliches de 2ans, dont quarante-quatre ont pris une allocation. Les neufs jeunes chevaux qui n’ont pas pris d’allocation n’ont couru qu’une fois. Trois des jeunes Ferland ont ouvert leur palmarès en ce début de saison à Cagnes-sur-Mer.

Treize Wertheimer de grand luxe. Les Wertheimer sont les clients majeurs de l’écurie. En plus des quatre Anodin, Christophe Ferland a reçu neuf sujets. La perle rare est le premier produit d’Indonésienne, une pouliche par le grand Frankel (Galileo), mais la qualité de l’élevage est là avec une Invincible Spirit (Green Desert), un Exceed and Excel (Danehill) et un Elusive Quality (Gone West).

Dix-sept arrivent des ventes. Les poulains et pouliches passés en vente publique sont au nombre de dix-sept. Le top price est un Motivator qui a coûté 85.000 € et il est suivi par un Charm Spirit, l’un des trois représentants d’Antonio Caro. Al Shaqab a confié à Christophe Ferland deux produits des étalons maison Olympic Glory et Planteur (Danehill Dancer) qui ont été achetés à Arqana en octobre. C’est un joli mix de 2ans élevés et choisis aux ventes, avec des pedigrees intéressants. La chasse au nouveau Dabirsim est ouverte même sans un fils de Dabirsim…

Nos cinq coups de cœur

  • NAVALMORAL (M2)

Charm Spirit & Rose Memory, par Elusive City

Propriétaire : Écurie Antonio Caro

Éleveur : Écurie des Charmes

Les premiers 2ans de Charm Spirit se sont bien vendus (56 adjugés en Europe) pour un prix moyen de 71.569 €. Ce mâle a coûté 75.000 € en octobre à Arqana. Le premier produit de sa mère, Rose Memory (Elusive City), est un 3ans par High Chaparral, encore inédit mais engagé dans le Derby. Il y a plein de black type dans le pedigree, même s’il manque en peu de précocité.

  • RAFIOT (M2)

Elusive Quality & Viva Rafaela, par Known Heights

Propriétaire & éleveur : Wertheimer & Frère

La mère, Viva Rafaela (Known Heights), a gagné le Prix de Diane au Brésil avant de confirmer son talent aux États-Unis. La deuxième mère, Linda Rafaela (Bin Ajwaad), est aussi lauréate de Gr1 au Brésil. Les Wertheimer ont payé 500.000 $ pour s’assurer cette jeune poulinière à Fasig Tipton en 2015. Ce poulain est le premier produit de sa mère et Elusive Quality (Gone West) est encore capable de sortir un tout bon.

 

  • SEMERA (F2)

Frankel & Indonésienne, par Muhtathir

Propriétaire et éleveur : Wertheimer & Frère

Une Frankel, c’est pour toujours, tout comme le souvenir du Total Prix Marcel Boussac (Gr1) remporté par sa mère Indonésienne (Muhtathir). Elle n’a pas vraiment confirmé à 3ans mais c’est un détail. C’est bien logiquement le plus beau pedigree de l’écurie. Cette pouliche mérite d’être attendue, disons un sujet pour les bonnes courses de 2ans à Deauville.

  • LE MANOIR (M2)

Le Havre & Heronchelles, par New Approach

Propriétaire : Gérard Augustin-Normand

Éleveur : Franklin Finance

Sa mère, Heronchelles (New Approach), sous la férule de Christophe Ferland, n’a pas réussi à décrocher son black type mais avait affiché une valeur 44 lors de la deuxième de ses quatre victoires. Il lui manquait un petit quelque chose et peut-être l’a-t-elle trouvé en rencontrant Le Havre. Heronchelles a remporté deux courses à 2ans, mais à l’automne.

  • MAGIC MOONLIGHT (F2)

Mastercraftsman & Matérialiste, par Zafonic

Propriétaire : Yolande Seydoux de Clausonne

Éleveur : Yolande Seydoux de Clausonne  & Laetitia Louis

Mastercraftsman est le meilleur étalon rencontré par Matérialiste (Zafonic) qui s’est rachetée après une carrière modeste en piste. Elle a déjà donné Machucambo (Anabaa Blue), lauréat du Derby du Midi et du Derby du Languedoc (Ls) pour Christophe Ferland et le placé black type Montaigne (Astronomer Royal).