Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Fabrice Chappet, une force de frappe bien réelle

Courses / 07.02.2018

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Fabrice Chappet, une force de frappe bien réelle

 

Fabrice Chappet est bel et bien le cinquième entraîneur de France et le troisième des Cantiliens. Les statistiques montrent la progression constante de ce professionnel qui a réussi en quelques années un passage peu aisé, des handicaps aux classiques. En 2004, il fut tête de liste en nombre de victoires dans les Quintés+ et ses chevaux ont dépassé pour la première fois le million de gains (prime comprise). Dix ans après, l’écurie Chappet est devenue millionnaire sans l’aide de la prime. Dans le classement par les gains, Fabrice Chappet a progressé en huit saisons de trente-huit rangs. Spectaculaire.

Une année Précieuse et Fantastique. L’écurie Chappet a changé de vitesse et d’objectif en progression. Son premier Groupe, le Prix de Psyché (Gr3) de Léaupartie XX (Stormy River), a été remporté en 2012 et on se souvient comment la pouliche fut menée, de main de maître, de sa course de début le 3 mai au Prix de Diane Longines, en l’espace de 45 jours. C’était il y a cinq saisons et la suite de l’histoire, on la connaît… L’entraîneur n’a pas eu peur de courir Vue Fantastique (Motivator), qui était encore maiden, dans les Grs1, avant de lui faire ouvrir son palmarès dans le même Prix de Psyché, ni de rallonger pour la première fois sur le mile Précieuse (Tamayuz) le jour J, dans l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Pouliches. C’est exactement ce que l’on appelle des coups d’entraîneur !

Dice Roll et son trésor. Fabrice Chappet n’a pas encore gagné un Groupe avec un 2ans, mais il a remporté deux fois le Prix Yacowlef (L) quand la course était encore réservée aux inédits. Faire des 2ans n’est pas un objectif en soi, mais lors de la saison 2017, l’écurie a quand même sorti douze gagnants sur trente-quatre partants, dont Dice Roll (Showcasing). Avec le pécule gagné dans le Haras de Bouquetot - Critérium de la Vente d’Octobre Arqana, il est le deuxième Chappet le plus riche. Les juniors ont apporté leur contribution à la saison record de l’écurie avec seize victoires sur cinquante-sept au total. Ils ont remporté 513.790 € sur les 1.926.925 € engrangés par l’écurie.

Quarante-huit 2ans à l’écurie. En 2004, lors de sa première saison millionnaire (prime comprise), Fabrice Chappet avait couru cinquante et un chevaux, dont six sujets de 2ans. Cette année, d’après le pointage de mercredi à midi, il a dans ses boxes quarante-huit poulains et pouliches de 2ans. C’est une écurie qui a totalement changé et dont l'objectif est de valoriser les jeunes. Précieuse, Vue Fantastique et la très bonne Uni (More than Ready), ainsi que Phocéen (Myboycharlie), sont partis. Il faut assurer la relève avec la génération née en 2016. Pour consulter la liste de ses 2ans, cliquez ici (avec ce lien http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2018/02/20180208-Regard-Vers-lavenir-tableau.pdf)

Olympic Glory, un beau pari. L’équipe junior Chappet pour 2018 est prometteuse, même s’il n’y a pas un Neymar, pardon, un Galileo ou un Dubawi. C’est un beau lot de poulains (vingt-trois) et pouliches (vingt-cinq), très solide, et d’après les origines, plutôt précoce. Côté étalon, les sires de première production sont au nombre de cinq (sur trente étalons différents au total). Le plus représenté est Olympic Glory (Choisir) avec sept produits. Fabrice Chappet en a reçu trois d’Al Shaqab et l’une est élevée par Bloodstock Agency, mais trois autres ont été achetés à Deauville, dont la demi-sœur de Phocéen, qui court maintenant à Hongkong sous le nom de Whampoa Star. La pouliche, Phocéene, est enregistrée sous les couleurs du haras de la Gousserie, comme son demi-frère, et a été achetée 47.000  €.

Cinq Siyouni, dont la sœur de Finsbury Square. Fabrice Chappet est l’un des premiers entraîneurs à avoir pu découvrir la qualité de Siyouni (Pivotal). Ce fut avec Finsbury Square, qui appartient à la première génération de l’étalon de Son Altesse l’Aga Khan. Berend van Dalfsen, l’éleveur de Finsbury Square, lui a confié la propre sœur du sprinter ainsi qu’une autre Siyouni, rachetée 100.000 € à la vente d’août et issue de la gagnante du Prix d’Astarté (Gr2 à l’époque) Turtle Bow (Turtle Island). Les trois autres Siyouni, deux pouliches et un poulain, sont tous des achats d’octobre, chez Arqana.

Une équipe très compacte. La majorité des 2ans de Fabrice Chappet (vingt-neuf, dont cinq rachetés) sont passés aux ventes. La vente de prédilection est celle d’octobre, d’où viennent treize sujets. Le prix moyen – rachats compris – est proche de 65.000 € et la plupart des achats l’ont été dans la fourchette de prix de 40.000 € à 80.000 €. Soit un petit escadron fort et compact, formé par des jeunes chevaux achetés à des prix corrects, sans envolée et sans faiblesse.

Beaucoup de précocité. Les sept produits d’Olympic Glory peuvent devenir des 2ans, tout comme les Siyouni, mais on trouve d’autres étalons qui donnent de la précocité parmi les juniors de l’écurie. Il y a deux Dark Angel (Acclamation), un mâle et une femelle, quatre Dabirsim (Hat Trick), un Kodiac (Danehill), un No Nay Never (Scat Daddy), ainsi que de deux américains par Speightstown (Gone West) et Violence (Medaglia d’Oro). L’objectif pour Fabrice Chappet et ses 2ans est déjà fixé : plus de gagnants par rapport au record de la génération précédente, et surtout un premier Groupe.

Nos cinq coups de cœur

  • JUNGLE SPEED (M2)

Bungle Inthejungle & Velvet Revolver, par Mujahid

Propriétaires : Roy Racing & Christopher Whright

Éleveur : Stratford Place Stud

Il ne faut pas être un génie pour deviner sur quelle distance peut gagner ce poulain acheté 80.000 € à la v.2 Arqana. Son père, Bungle Inthejungle (Exceed and Excel), a gagné deux Grs3 sur 1.000m à 2ans, la mère, Velvet Revolver (Mujahid), a été une pure pouliche de sprint. Le demi-frère de 3ans, Ken Colt (Kendargent), a terminé troisième sur 1.000m dans le Prix de la Vallée d’Auge - Étalon Kendargent (L).

  • ÉCHELLE DU LEVANT (F2)

Dabirsim & Elnadwa, par Daaher

Propriétaire : Giacomo Algranti

Éleveur : Écurie Normandie Pur Sang

Son père, Dabirsim, a frappé d’entrée avec ses 2ans et cette pouliche a coûté 140.000 € à la vente d’octobre. Sa mère, Elnadwa (Daaher), a gagné à 2ans et c’est une demi-sœur de Badeelah (Unbridled’s Song), qui a donné Danon Platina (Deep Impact), lauréat de Gr1 et meilleur 2ans de sa génération au Japon. La deuxième mère est gagnante de Gr1 sur le dirt mais cette souche a aussi donné d'autres chevaux de Gr1 sur le gazon.

  • REY PELAYO (M2)

Wootton Bassett & Darkova, par Maria’s Mon

Propriétaire et éleveur : Haras d’Étreham

C’est mieux d’entraîner Almanzor (Wootton Bassett) plutôt que son propre frère… On le sait mais le croisement entre Wootton Basset et Darkova (Maria’s Mon) a aussi produit Troarn, placée black type. Il suffit de ne pas demander a priori à ce poulain de gagner trois Grs1 et d’afficher un rating de 129. Remporter un Groupe et décrocher 110 sera déjà pas mal…

  • NOOR SAHARA (F2)

Lope de Vega & By Invitation, par Van Nistelroy

Propriétaire : Écurie Jean-Louis Bouchard

Éleveur : Southacre Bloodstock

Cette pouliche est le troisième produit d’une poulinière qui a gagné une course en Angleterre, mais sa page de pedigree est pleine de caractère gras et elle a été payée 140.000 € à Arqana. La deuxième mère, Sahara Star (Green Desert), est gagnante de Groupe à 2ans et a donné, entre autres, Land of Dreams (Cadeaux Généreux), qui a battu les mâles dans les Flying Childers Stakes avant de produire Dream Ahead (Diktat), qui a remporté cinq Grs1.

  • VAIANA (F2)

Violence & Première Création, par Green Tune

Propriétaires : Haras de Beauvoir & Fabrice Chappet

Éleveur : S.F. Bloodstock

Le nom de son père, Violence (Medaglia d’Oro), n’est pas trop connu en Europe mais ses débuts au haras ont été fracassants. Il a terminé tête de liste par gagnants (trente-deux) parmi les étalons de première génération et l’année dernière, il a eu quatre-vingt-cinq yearlings vendus à un prix moyen de 105.000 €. Cette pouliche a été très bien achetée à 65.000 €. La mère, Première Création (Green Tune), est placée de Gr1 et a produit deux gagnantes black types en plus de Starlet’s Sister (Galileo), la mère de Sistercharlie (Myboycharlie), lauréate de Gr3 et deuxième du Prix de Diane Longines (Gr1).