Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Nicolas Clément et son équipe féminine

Courses / 26.02.2018

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Nicolas Clément et son équipe féminine

 

Nicolas Clément a un physique de rugbymen. Pourtant c’est bel et bien en tant qu’entraîneur au galop qu’il se distingue. Il a d’ailleurs marqué trois essais au niveau Groupe pour un total de sept victoires black types en 2017. Le Cantilien a terminé la saison dans le Quinze de France et c’est la quatrième fois qu’il intègre le top 15 depuis 2012. C’est un bon résultat et il a décroché l’année dernière son deuxième meilleur score de ces dix dernières années. En 2013, sa saison en or, il avait remporté huit succès black types, dont la Poule d’Essai des Poulains grâce Style Vendôme (Anabaa).

Pour accéder à la liste des 2ans de Nicolas Clément, cliquez ici

http://jourdegalop.com/2018/02/2ans-de-nicolas-clement-2018/

Un cru 2017 au féminin. L’effort collectif en 2017 fut d’autant plus brillant que ses succès sont à mettre au crédit d’une équipe 100 % féminine. Il y a d’une part trois confirmations, avec The Juliet Rose (Monsun), lauréate du Qatar Prix de Royallieu (Gr2), Game Theory (Aussie Rules), qui a défendu son titre dans le Prix Urban Sea (L), et Meliora (Starspangledbanner), arrivée d’Allemagne en fin d’année 2016, qui a décroché un deuxième Grand Prix de Fontainebleau (L) avant de prendre l’avion pour le Japon.  Quatre autres femelles ont décroché leur premier succès à ce niveau.  La bonne Traffic Jam (Duke of Marmalade) est enfin devenue gagnante de Groupe dans le Prix du Conseil de Paris (Gr2) alors qu’Ibiza (Redoute’s Choice) est désormais lauréate de Gr3 et que Cap Vérité (Cape Cross) affiche aussi le label stakes winner.  Nicolas Clement a trouvé en Allemagne la Listed sur mesure pour Princess Gibraltar (Rock of Gibraltar). Dans les courses pour femelles, la valeur commerciale du caractère gras compte beaucoup plus que l’allocation.

Peu de partants, beaucoup d’essais… Le dernier succès de Groupe pour les 2ans de l’équipe Clément est celui du bien nommé French Fifteen (Turtle Bowl) qui s’était imposé dans le Critérium International (Gr1) en 2011, l’année suivant le Grand Chelem du XV de France dans le Tournoi. Sept 2ans de cette écurie ont décroché leur black type sur les dix dernières saisons. La  réussite à la gagne de ces juniors, sur les cinq dernières années, est supérieure (19 %) à celle de l’écurie dans son ensemble (13,9 %). Chez Nicolas Clément, les 2ans ne sont pas sous pression pour décrocher coûte que coûte une victoire. Ils courent quand ils sont prêts et dans la bonne catégorie. D’ailleurs, il y a une donnée frappante. Sur les trois dernières saisons, Nicolas Clément a présenté en compétition dix-sept poulains et pouliches de 2ans. Treize sujets ont gagné (72,2 %) et, plus important encore, ils ont tous décroché une allocation.

Woodmax le meilleur des juniors 2017. Le meilleur 2ans de la cuvée 2015 fut Woodmax (Maxios). Après deux succès, il s’est classé quatrième dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) et n’a pas pu courir le Critérium International (Gr1). La pouliche Para El Futuro (Maxios) a ouvert son palmarès dans une course pour inédites sur la P.S.F. cantilienne et a été jugée digne d’être engagée dans le Prix de Diane Longines. Pas de classiques en vue, en revanche, pour L’Ami Pierrot (Invincible Spirit), le demi-frère de Yellow and Green (Monsun), gagnante de Gr2 et cinquième de l’Arc de Triomphe sous la férule de Nicolas Clément. Il est hongre, mais vu le style de son succès à Deauville, il peut devenir un tout bon cheval. Le quatrième gagnant de 2ans est French Béré (Peer Gynt).

Dix-huit femelles sur vingt-quatre 2ans. L’équipe junior qui se prépare pour le tournoi 2018 – et surtout celui de 2019 – compte vingt-quatre sujets. Seulement cinq sont des mâles. C’est assez pour jouer au basket et avec le seul hongre de l’écurie, on peut même faire du volley… Ce n’est pas grave : les filles du XV de France sont invaincues dans le tournoi 2018 avec un score total de 107-3 en trois matchs ! De plus, les courses sont presque le seul sport où mâles et femelles peuvent jouer ensemble.

Une Galileo et une Frankel de Mayfair. Quarante-cinq propriétaires ont des chevaux chez Nicolas Clément. La moitié a un ou plusieurs 2ans. Aucun élevage n'écrase les autres et la majorité des sujets (quatorze) a été achetée en vente publique. Neuf sont situés dans un segment de prix d’achat compris entre 70.000 € et 165.000 €. Logiquement, Arqana est la source majoritaire pour ces jeunes chevaux. Les Sud-Africains de Mayfair Speculators sont les principaux clients de l’écurie avec neuf sujets, dont Woodmax, quatre autres 3ans et deux 2ans, une Galileo achetée 700.000 € chez Arqana et une Frankel  qu’ils ont élevée.

LES CINQ COUPS DE CŒU

N. (F2)

Dark Angel & Steer by Stars, par Pivotal

Propriétaire et éleveur : Brendan Jon Lindsay

Steer by Stars (Pivotal), la mère de cette pouliche, a été achetée 160.000 Gns alors qu’elle était pleine de Dark Angel (Acclamation), qui officiait à l’époque pour 27.500 €. Le premier produit, le 3ans Never Back Down (Kodiac), a gagné deux courses en Angleterre et a décroché un rating de 98 (valeur 44,5). La deuxième mère, Mundus Novus (Unbridled’s Song), qui a donné un lauréat black type et placé de Gr1, remonte à une grande souche qui a brillé en Europe, principalement pour la casaque Niarchos.

GOLDEN IBIS (F2)

Medaglia d’Oro & Emerald Star, par Mount Nelson

Propriétaire : Stella Thayer

Éleveur : Team Valor International

Cette pouliche est le seul produit en Europe d’Emerald Star (Mount Nelson), qui a gagné les Chartwell Fillies Stakes (Gr3) et a été achetée, pleine de Le Havre (Noverre), par Shadai Farm qui a déboursé 240.000 €. Sa fille par Medaglia d’Oro (El Prado) a coûté 165.000 € en octobre à Arqana. Elles sont issues d’une souche qui brille depuis plus que cinquante ans, surtout avec les femelles : Trillion (Hail to Reason), Triptych (Riverman) et une certaine Trêve (Motivator). Sans remonter trop loin et en bref : c’est une Medaglia d’Oro avec les deux premières mères gagnantes black types.

CÉLESTISSIME (F2)

Camelot & Keegsquaw, par Street Cry

Propriétaire : Frédéric Sauque

Éleveur : Écurie Peregrine

Son propre frère Lucius Tiberius, acheté 260.000 € par Coolmore à Arqana, est placé lors de sa deuxième sortie en Irlande et Aidan O’Brien l’a engagé dans le Grand Prix de Paris (Gr1). André Fabre a entraîné la mère, Keegsquaw (Street Cry), en lui faisant gagner le Prix Dahlia (L) pour la casaque de sa femme qui l’a gardée comme poulinière. La deuxième mère, Kentucky Rose (Hernando), est aussi gagnante black type et la souche est celle d’Ultra (Manduro), qui a remporté le Prix Jean-Luc Lagardère. Cette pouliche, acquise 82.000 €, est certainement un achat judicieux.

NORTHSHORE (M2)

Australia & Reine des Plages, par Danehill Dancer

Propriétaire : Peter Stein, Rose de Ganay, Écurie JML Racing & Nicolas Clément

Éleveur : B.S.I. NV & Thierry Lohest

Ils se sont associés à quatre, dont l’entraîneur, pour acheter cette pouliche à 100.000 € à Deauville. Sa mère, Reine des Plages (Danehill Dancer), est inédite et son premier produit, Cameo (Camelot), une pouliche de 3ans, n’a pas encore gagné. Il faut savoir que cette Cameo a bien couru lors de ses débuts pour Coolmore et Jean-Claude Rouget l’a engagée dans le Diane et le Saint-Alary… Reine des Plages est la demi-sœur de deux gagnants black types et la souche est celle du lauréat du Prix de l’Arc de Triomphe Rail Link (Dansili).

TERMONDE (F2)

Invincible Spirit & Tribune Libre, par Nayef

Propriétaire : Pierre-Paul Richou, Écurie des Monceaux & Skymarc Farm

Éleveur : Écurie des Monceaux & Skymarc Farm

Cette pouliche a été adjugée 155.000 € à Arqana, en août. Sa mère, Tribune Libre (Nayef), n’a couru qu’une fois : quatrième et battue par deux pouliches qui ensuite ont décroché le black type. La pouliche a hérité sa robe grise de la deuxième mère, Tonnara, qui est par Linamix et a produit les gagnants de Gr1 Most Improved (Lawman) et Ectot (Hurricane Run). Invincible Spirit (Green Desert) ajoute la vitesse.