Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

TRIBUNE LIBRE - Au sujet des prélèvements sur les primes à l’éleveur

Courses / 14.02.2018

TRIBUNE LIBRE - Au sujet des prélèvements sur les primes à l’éleveur

 

Par Gérard Samama, membre de la Fédération des éleveurs et ancien membre élu de plusieurs Comités de ce syndicat.

« Lors de la réunion du Comité de la Fédération des éleveurs, qui s'est tenue le 12 décembre dernier, il a été adopté de nouveaux taux et seuils pour le prélèvement sur les primes à l'éleveur. Le prélèvement uniforme de 4 % est remplacé comme suit : prélèvement sur primes maintenu à 4 % jusqu'à un montant atteignant 50.000 €. Ce prélèvement sera réduit à 2 % entre 50.001 et 100.000 € et passera à 1 % au-dessus de 100.001 €.

Cette mesure est un véritable attrape-nigauds, car elle ne concerne que vingt-quatre éleveurs ayant reçu plus de 100.000 € de primes et quarante-neuf éleveurs se situant dans la fourchette entre 50.000 et 100.000 €, plat et obstacle confondus.

De plus, cette diminution ne concerne pratiquement que des grands élevages. Il eût été plus judicieux de procéder à l'envers, c'est-à-dire de favoriser la grande majorité des éleveurs en abaissant par exemple le prélèvement à 2 % sur un montant inférieur à 10.000 €, quitte à maintenir celui de 4 % au-dessus de cette somme.

Après la suppression des primes à l'éleveur pour les chevaux de 6ans et plus en plat, mesure acceptée sans état d'âme par le président de la Fédération, cette nouvelle décision illustre bien avec quel dédain est traités la très grosse majorité des éleveurs. »